Communiqué de Presse Officiel du Service de Presse de la Présidence de la République Gabonaise.

 

Suite à la décision du Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba d'augmenter les allocations d'études des étudiants scolarisés au Gabon et ceux scolarisés à l'étranger, un ensemble de mesures sont prises en ce sens et dans le but de mettre en œuvre les modalités d'orientation et de réorientation scolaires et universitaires en lieu et place d'exclusions scolaires et de suppressions de bourses.

Le Chef de l'Etat avait réitéré sa détermination de faire du Gabon une destination de référence internationale en matière de prestations de services intellectuels de haut niveau, de nature à valoriser le capital humain national, pour une concrétisation efficace de sa haute vision de faire du Gabon un pays émergent.

Aussi, le Président de la République a instruit les Ministères concernés : Education Nationale, Enseignement Supérieur, Recherche Scientifique, Innovation et Culture d'une part et Enseignement Technique et Formation Professionnelle d'autre part ainsi que l'Agence Nationale des Bourses du Gabon ( ANGB ) de tout mettre en œuvre pour que le système éducatif national puisse permettre à chaque enfant gabonais, en fonction des aptitudes et des facultés de chacun, d'acquérir une formation adéquate .

Celle-ci passe par l'appropriation des connaissances et des compétences permettant aux uns et aux autres, une harmonieuse insertion dans la vie active, sans que personne ne soit abandonné, ni laissé pour compte.

Dans ce cadre, la nouvelle loi portant Orientation Générale de l'Education, de la Formation et de la Recherche, adoptée par l'assemblée Nationale et le Sénat, respectivement les 1er et 29 décembre 2011, vient d'être promulguée.

Le Chef de l'Etat a instruit le Gouvernement de faire prendre, sans délai, un décret d'application de la nouvelle loi, en la forme d'un texte réglementaire unique définissant les modalités nouvelles d'attribution, de renouvellement ou de rétablissement d'allocations d'études pour les élèves et étudiants gabonais au Gabon ou à l'étranger.

Les nouvelles dispositions qui multiplient les possibilités et chances de réorientation diverses doivent entrer en vigueur dès la rentrée 2012-2013.
Elles seront précédées avant le mois d'Avril, et ce dorénavant, pour les années suivantes, par une publication d'offres de bourses par spécialités, avec quotas , indication du diplôme à préparer, du rythme de progression, des débouchés possibles.

Toutes ces mesures permettront aux étudiants et à leurs parents de faire les choix les plus éclairés avec l'assistance des structures d'orientation scolaires et universitaires et les équipes dirigeantes d'établissements.

Par ailleurs, le Président de la République, informé du taux encore trop élevé de redoublement dans nos universités et Grandes Ecoles pour de multiples motifs a décidé d'une série de mesures d'accompagnement qui seront relayées par les Ministères et structures chargées de leur mise en œuvre.

Enfin, S.E. Ali Bongo Ondimba a instruit le Gouvernement de procéder, sans délai, au lancement de la deuxième phase de modernisation des infrastructures scolaires et universitaires, ainsi que de leur équipement, y compris l'amélioration des conditions de résidence et l'augmentation des capacités d'hébergement des étudiants.


FIN

La politique du Gabon Emergent

Depuis l'élection du Président Ali Bongo Ondimba en août 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes. Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd'hui déterminé à diversifier son économie et devenir un pays émergent à l'horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers : 

• le Gabon Vert pour valoriser durablement le formidable écosystème gabonais - 22 millions d'hectares de forêt, 1 million d'hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l'industrie du bois, l'agriculture et l'écotourisme ;

• le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l'exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l'économie nationale ;

• le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l'objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l'information, les métiers de l'économie verte, de l'enseignement supérieur et de la santé.

Concrétisation de la politique de réformes et d'ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d'investissements directs étrangers en 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.


Pour plus d'information, merci de visiter www.presidentalibongo.com ou contacter www.cocom.rggov.org