Axe 2 : Faire de la décentralisation une réalité

Libreville, capitale du Gabon

L'étendue du territoire gabonais  et la diversité ethnique de son  peuple doivent être considérées comme des facteurs de richesse et non comme des facteurs de division et de centralisation qui n'ont plus droit de cité. Certaines compétences exercées par l'Etat doivent être transférées progressivement au pouvoir local ainsi que les moyens y relatifs. La déconcentration et la décentralisation seront ainsi la règle plutôt que l'exception, l'Etat central devant justifier à chaque fois ses motivations lorsqu'il décide de conserver certaines fonctions par devers lui. Les services publics pourront ainsi être plus proches des citoyens et usagers et être en mesure de mieux les servir et de répondre plus rapidement à leurs besoins.