Voyage au cœur des projets de l'INDH ( 3 ) : étape de Marrakech !

Mercredi, 10 mai, 2017 - 10:56

S’appuyant sur une philosophie d’encouragement de l’esprit d’initiative chez les populations concernées, l’INDH est présente à travers ses projets dans toutes les régions du Royaume du Maroc. , et notamment dans la ville de Marrakech , où il nous a été donné l’opportunité d’assister à une réunion du Comité Provincial de Développement Humain (CPDH).

Ces comités ( au nombre total de 83 , à travers le sol marocain )sont présidés par les Gouverneurs de provinces ou préfectures, avec une représentativité tripartite équilibrée, ils comprennent :

  • les membres du conseil provincial ou préfectoral
  • les représentants des Services déconcentrés concernés
  • les représentants du tissu associatif.
  • Leur rôle consiste à:
  • Valider des initiatives locales de développement humain (ILDH)
  • Débloquer des fonds correspondants aux ILDH validées
  • Cadrer, contractualiser , suivre et assurer le reporting
  • Élaborer des conventions de financement avec les différents partenaires locaux impliqués
  • Superviser la mise en œuvre des programmes, leur suivi et  leur contrôle.

Le Comité préfectoral du développement humain de la préfecture de Marrakech (CPDH) a pu approuver, certains  projets portant  sur des secteurs clés, notamment, l’eau potable au niveau du monde rural, l’enseignement primaire, la santé, le sport, l’artisanat, outre les activités génératrices de revenu.

  

Le CPDH de Marrakech aura  procédé par la même occasion à l’amendement de diverses  conventions de partenariat,

L’impact positif de ces projets, notamment dans le milieu rural, n’est plus à démontrer. En effet, ce «chantier de règne» lancé en mai 2005 par S.M. le Roi Mohammed VI a déjà profité à plus de 10 millions de Marocains à travers l'appui apporté à quelque 44.000 projets.

Portés par plusieurs  associations et coopératives, les différents projets ont nécessité un investissement global de plusieurs  milliards de dirhams marocains. Une levée de fonds qui n’aurait jamais pu être réalisée sans l’implication directe  et une forte contribution. l’INDH

Le centre de formation par apprentissage pour l’intégration des jeunes en situation de difficulté sociale de Marrakech illustre bien la  vision selon laquelle ce  soutien de l’INDH ne va pas seulement aux activités génératrices de revenus (AGR)En effet, l’appui à la formation est l’un des principaux axes de l’Initiative qui fait de l’humain le centre de toutes ses actions.

 

 

Le centre dirigé par l’association «Dar Al Bir Oua Lihssan» forme quelque 248 apprentis pour le compte de l’année 2016-2017.

  

Ayant pour objectif de former ces jeunes aux métiers de coiffure, soudure, menuiserie de bâtiment, électricité de bâtiment, cuisine, plomberie et de réparateur auto.

Des explications ont pu être fournies sur  l’appui de l’INDH, le  soutien de l’Entraide nationale et  celui du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Depuis 2008 , le Centre aura formé 1.104 apprentis, dont 291 filles, depuis 2008.

  

Pauvres, orphelins ou issus des familles en rupture, plusieurs  jeunes issus des quartiers et de régions déshérités se retrouvent, durant les mois de leur formation, dans un espace équipé et en compagnie de formateurs spécialisés. Ils bénéficient également de stages au sein des entreprises conventionnées.

Toujours à Marrakech, nous allons à la découverte d'une  salle couverte , dans la zone de ANNAKHIL. Une infrastructure socio sportive de proximité .

  

Ici l’on y retrouve terrains et aires de jeux pour des populations fort bien ciblées :

  • associations,
  • clubs,
  • équipes d’amateurs et de professionnels,
  • établissements de formation, d'enseignement publics et privés,
  • associations des œuvres sociales,
  • associations de quartiers  

L’INDH, la commune et divers partenaires ont largement contribué aux travaux d'aménagement, de mise à niveau, d’Equipement, d’entretien et de gardiennage .

 

Réalisée dans le cadre de l’INDH, cette infrastructure, à compétences multiples, contribue, aujourd’hui, à une animation de proximité et encourage les jeunes et moins jeunes à pratiquer des activités sportives.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM