Une Société Civile Républicaine pour garantir la paix et la démocratie au Gabon !

Mardi, 22 mars, 2016 - 13:57

Les Gabonais devront se rendre aux urnes, dans quelques mois, pour élire leur Président de la République.

Plusieurs  acteurs de la Société Civile Gabonaise, au nombre desquels le Dr. Virginie LEKOUTA LENTSIAYI, entendent œuvrer pour que ce scrutin à venir, se déroule, dans la paix.

La Fédération des Associations Humanitaires du Gabon, et diverses autres composantes de cette société civile, entendent démontrer qu’au Gabon, l’expression par les urnes est un principe définitivement acquis. Les querelles politiques, les guerres de communication, ou toute autre stratégie visant à embrouiller l’opinion, ne sont pas de nature à arrêter la marche de ce peuple vers son idéal de coexistence pacifique et de cohésion sociale.

 

Une élection n’étant pas un rendez-vous de combat, cette société civile gabonaise qui rêve d’une aube nouvelle entend démonter avec l’appui de divers partenaires son attachement aux valeurs de paix et sa détermination à conserver la démocratie acquise depuis 1990.

L'on sait  que l’élection est un des événements principaux où la société civile se trouve mobilisée, notamment à travers l'éducation de l'électorat. C'est le corps social, par opposition à la classe politique. La paix et le bien être des populations doivent donc être au cœur des prochaines actions à venir, à travers l’ensemble du territoire national.

S.E.M.ABdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc ,rappelant  , pour généraliser la définition qu’en donne l’UNESCO ,que la société civile regroupe l'ensemble des associations à caractère non gouvernemental et à but non lucratif , aura , parfaitement pris soin , au cours de cette rencontre avec des dirigeants de la société civile marocaine , d’indiquer qu’il s'agissait  donc de procéder à une auto-organisation de la société, en dehors de tout cadre institutionnel (au sens politique du terme), administratif ou commercial.

Aussi le Chef de la Mission Diplomatique du Gabon au Royaume du Maroc, en appelle-t-il à des actions qui seraient conjointement menées avec la  direction de l’Observatoire Marocain de la Société Civile(OMSC)  pour permettre au tissu associatif gabonais ( organisations syndicales et patronales , organisations non gouvernementales , associations professionnelles , organisations caritatives , organisations de base , organisations qui impliquent les citoyens dans la vie locale et municipale , avec une contribution spécifique des Eglises et communautés religieuses ),  de disposer d’une légalité  représentative en étant  constituée sur la base de la volonté et des propres intérêts des citoyens se déclarant formellement et juridiquement membres de ces diverses associations.

Le ton, en tous les cas, est donné. Des actions à caractère humanitaire, caritatif, religieux, législatif, vont pouvoir être lancées, au Gabon, dans les toutes prochaines semaines. Et la Société Civile Gabonaise pourrait compter sur son homologue marocain pour l’y accompagner.


PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM