Symposium de la CAF , durant deux jours , à Rabat !

Mardi, 18 juillet, 2017 - 18:32

Le palais des congrès à Skhirat, depuis, ce 18 Juillet  2017, et ce, deux jours durant, jusqu’au 19 Juillet,  va abriter les travaux d’un  Symposium de la Confédération Africaine de football, placé sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Marocain, de nombreux membres de son cabinet, des Chefs de Missions Diplomatiques, Responsables d’Organisations Internationales, participaient à la cérémonie de lancement de ce symposium dont les thèmes  promettent l’écriture d’une page d’histoire dans la transformation du football africain.

Chacune des associations membres de la CAF ( 55 au total)  est  représentée à ce  symposium par son président, son secrétaire général et son sélectionneur national A.

Des techniciens ayant une grande connaissance et des anciennes gloires de ce  football africain gloires sont également présentes . Tout comme de nombreux  dirigeants de clubs du continent .

 

Une délégation de la FIFA, conduite par son  Président Gianni INFANTINO et  comprenant aussi  son  Secrétaire Général, Fatma SAMOURA, est également présente à cette rencontre, pour laquelle l’expertise de l’UEFA a été sollicitée.  

Reprenant un message royal, Monsieur Rachid TALBI ALAMI , ministre marocain de la Jeunesse et des sports, a indiqué que le Souverain se déclarait  persuadé que ce symposium allait permettre d’élaborer une vision d’avenir pour le développement du football africain. Soulignant que cet objectif ne pourra être atteint que par l’ancrage de la bonne gouvernance au sein des organes de gestion, l’amélioration qualitative de la formation, le développement des infrastructures et la mise en place des conditions d’accès au monde du professionnalisme.

Aussi , importe-t-il , à son avis, de renforcer les outils de commercialisation du produit footballistique africain et de trouver un équilibre entre le développement d’un football d’élite et le football de masse.

Se félicitant de la présence de nombreux délégués à cette rencontre, Monsieur Ahmad AHMAD , Président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a martelé sa volonté de remodeler de fond en comble le fonctionnement de l’institution. Les réformes envisagées par la nouvelle équipe dirigeante de la CAF pourraient être validées dès cette semaine puisque les travaux du comité exécutif de la CAF se tiendront dans la foulée de ce  symposium. La question du financement du football africain sera également évoquée lors de ce symposium de la CAF. Le président indiquant que la Confédération travaillait à rendre les finances du football africain plus saines.

Par ailleurs, le président de la CAF indiqué que la question du football féminin ferait l’objet d’un symposium qui serait organisé lors du premier trimestre de l’année 2018.

 

Le patron du football continental aura fait lever l’assistance pour observer une minute de silence en mémoire des victimes récemment enregistrées au Sénégal et au Ghana, à la suite de bousculades dans des gradins de stades ou d’accidents de la circulation.

Gianni INFANTIN0, Président de la FIFA , pour qui cette rencontre était ‘’le plus grand regroupement la  famille du football’’, ce symposium doit pouvoir effectivement venir marquer le coup d’envoi du grand changement  promis par le président de la CAF. Invitant les uns et les autres à  tirer les leçons du passé et à se dire la vérité. Car , pour lui , trop de décisions n’ont pas été prises à temps et nous n’avons été que des observateurs. Il s’agit donc , désormais , d’être  prêts et unis pour prendre le train des réformes.

«Il faut que le futur de l’Afrique devienne présent. Il faut se dire les choses, même celles qui font mal.» . Assurant être aux côtés des dirigeants du football africain , pour mener à bien les réformes, Monsieur Gianni INFANTINO appelle le Continent Africain  à passer des rêves à la réalité . ‘’La FIFA accorde une grande importance à l’avenir du football africain’’, a rappelé Monsieur  INFANTINO, soulignant que la FIFA a multiplié par quatre le budget alloué aux fédérations nationales en plus d’avoir augmenté le nombre des équipes engagées en Coupe du monde (de 32 à 48).

Le Président de la FIFA remettant à son hologue de la CAF et au responsable Numéro de la Fédération Royale Marocaine de Football des fanions magnifiant leur pleine et entière adhésion aux idéaux prônés par l'instance faitière du football mondial 

Invité à intervenir,  Faouzi LAKJAA , Président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), a milité pour un changement "radical" dans le football africain. Un changement incarné selon lui, par le nouvel homme fort  de la CAF.

Monsieur  LEKJAA, qui est également membre du comité exécutif de la CAF, a indiqué que le choix du Maroc pour abriter cette manifestation témoigne des liens étroits entre la CAF et la FRMF visant le développement du football et la concrétisation de la vision de SM le Roi Mohammed VI préconisant la mise en place d’une politique globale dans un cadre participatif. Le patron du football marocain a rappelé que ce symposium intervenant  après la signature d’une trentaine d’accords de coopération entre la FRMF et les fédérations africaines, est une occasion idoine  de dresser l’état des lieux du football en Afrique, soulignant que le Continent Africain  n’a organisé qu’une seule phase finale de la Coupe du Monde qui fêtera bientôt son 100e anniversaire

Après la plénière d’ouverture, des panels se sont constitués  avec  des personnalités de premier plan sont attendues.

Les ateliers se déclinent comme suit :

  • CAN : compétition et cahier des charges,
  • compétition interclubs,
  • développement du football,
  • football des jeunes,
  • partenariats internationaux,
  • communication et médias,
  • marketing et TV,
  • footballeurs : rôle et perspectives .

La révolution est peut-être en marche . A l'initiative de l'actuel Président de la CAF , un changement de périodicité et de format de la CAN devrait être à l'étude . Les débats devraient notamment porter sur le maintien ou non de la compétition au mois de Janvier-Février , ou son décalage en Juin, le nombre de participants (une extension de 16 à 24 est envisagée ) ou encore sur la fréquence de la compétition (certains plaident pour une CAN tous les 4 ans contre 2 actuellement) . A l'ssue des travaux effectués mors de ces ateliers , une réunion du Comité Exécutif de la CAF et une Assemblée Générale Extraordinaire auront lieu pour éventuellement adopter de profonds changements.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM