Salons de l’OCI, au Sénégal : plateformes en faveur du développement !

Vendredi, 7 juillet, 2017 - 16:05

La coopération entre le Centre Islamique pour le Développement (CIDC) et la République Gabonaise est plutôt au beau fixe, comme en témoigne la présence, le Jeudi 6 Juillet 2017, de S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise , près le Royaume du Maroc , à une rencontre initiée par cette structure de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) . Rencontre visant la promotion de certains événements à venir.

  

Quelques Chefs de Missions Diplomatiques de pays membres, ou observateurs de l’OCI, accrédités au Royaume du Maroc, des représentants du Gouvernement marocain, et de nombreux autres responsables d’Organisations Internationales avaient répondu présents à l’invitation lancée par le Gouvernement Sénégalais qui va devoir abriter dans les tous prochains mois quelques événements d’envergure internationale.

A la table des officiels, on pouvait y noter la présence de dirigeants du CIDC ,  de l’Agence Nationale des Energies Renouvelables (ANER) , et de représentants de la Mission Diplomatique du Sénégal au Royaume du Maroc .  

 

Dans un propos introductif, M. El Hassane HZAINE, Directeur Général du Centre Islamique pour le développement du commerce (CIDC) a tout d’abord tenu à rappeler à l’assistance que  le C.I.D.C s’est toujours voulu être un instrument privilégié de promotion des échanges commerciaux entre les Etats Membres de l’Organisation de la Coopération Islamique. Et qu’il entendait , en conséquence continuer à :

  1. Contribuer à la promotion des productions des Etats Membres et favoriser l’accès aux  marchés extérieurs ;
  2. Promouvoir l’information commerciale ; 
  3. Assister les Etats Membres dans le domaine de la promotion commerciale et des négociations commerciales internationales ;
  4. Assister les entreprises et les opérateurs économiques.

Ainsi, conformément à la résolution adoptée par la 32è session ministérielle du COMIAC des États membres de l’OCI (21-24 novembre 2016 à Istanbul), il a été décidé de confier au  Sénégal l’organisation d’un  Salon de l’économie verte des Etats membres de l’OCI. Evénement qui sera organisé en concomitance avec la 7è édition du Salon international des Énergies renouvelables et de l’environnement en Afrique (SIERA).

Monsieur M. El Hassane HZAINE précisera que le choix qui s’est porté sur le Sénégal pour abriter ces deux événements était lié à plusieurs raisons, « notamment le dynamisme de ce pays et la volonté politique au plus haut sommet de l’Etat d’appuyer et accompagner l’OCI », ajoutant que le Sénégal préside le Comité permanent de l’OCI pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC).

 

Monsieur HZAINE s’est , par ailleurs , félicité de ce que « Toutes les activités organisées au Sénégal par l’OCI étaient un franc succès, notamment la 11è foire commerciale générale multisectorielle organisée en 2007 avec la participation d’une trentaine de pays, de 3.000 hommes d’affaires et environ 500 entreprises, outre d’autres salons spécialisés dans l’immobilier, la santé et l’enseignement supérieur ».

Pour sa part, Mme Akhlak EL AIDI, représentante du ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, a indiqué que ces événements devraient connaître  une forte participation des différents acteurs et opérateurs marocains qui exercent dans le domaine des énergies renouvelables, tels que l’Agence marocaine pour l’énergie durables (MASEN) et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Pour Monsieur Djiby NDIAYE, Directeur Général l’Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables du Sénégal (ANER), le 1er  Salon de l’économie verte des Etats membres de l’OCI, prévue du 26 au 29 octobre à Dakar, constituera une plateforme « idéale » pour trouver des solutions énergétiques en faveur du développement économique et social.

Selon le responsable sénégalais, cette manifestation vise à diffuser les informations sur l’offre et la demande dans les domaines liés à l’économie verte en général et aux énergies renouvelables en particulier, ainsi qu’à créer des opportunités pour conclure des transactions commerciales et des accords de partenariat entre les sociétés opérant dans les domaines relatifs à l’objet du salon dans les États membres de l’OCI.

Il s’agira  aussi de promouvoir les investissements dans les secteurs liés aux énergies renouvelables et au développement durable et de faciliter l’accès aux techniques modernes de production dans ces secteurs et aux moyens de commercialisation et de production de ces produits. L’événement, devrait,  également  constituer une occasion pour réfléchir à des alternatives  aux systèmes existants qui sont dommageables à l’environnement

Comme activité essentielles durant ce Salon, il convient de retenir qu’il est prévu l’organisation d’un colloque scientifique sur le thème « Vers l’économie verte : énergies renouvelables et développement durable », ainsi que des visites de sites dédiés aux énergies renouvelables et des rencontres B2B.

Monsieur Mamoudou Boca SALL, du CIDC, aura fait une présentation des plus exhaustives (contexte, organisation, objectifs, participants attendus) du Salon de la Pêche et de l’Economie Maritime, qui lui, devra se tenir, toujours dans la capitale sénégalaise, du 27 au 31 Mars 2018. Avec pour thématique : ‘’Economie maritime et durabilité ‘’.

Des prospectus ont été distribués pour amener les uns et les autres à mieux se pénétrer des contours de ces manifestations , qui sont  ouvertes aux  57 Etats membres de l’OCI, aux institutions de cette organisation, aux Centres de promotion des exportations des États membres et aux opérateurs économiques publics et privés des Etats membres.

Peuvent aussi y participer  les États ayant le statut d’observateur à l’OCI (Bosnie-Herzégovine, Centrafrique, Thaïlande, Russie, Turquie et Chypre), ainsi que les opérateurs économiques des minorités musulmanes dans des pays non membres de l’OCI.

Saisissant la balle au bond, au bond, le Gabon, membre actif du CIDC depuis de nombreuses années suit et participe avec énormément d’intérêt aux différentes rencontres et manifestations placées sous l’égide de la structure .

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , est ainsi intervenu , lors de la traditionnelle partie réservée aux questions et réponses pour en savoir davantage sur un certain nombre de pré requis de participation à ces rendez vous de Dakar.

Cette conférence de presse, autour de la présentation de ces événements , s’est achevée par une photo de famille des différents participants . 

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM