Réunion, à Rabat , des Ambassadeurs des Pays membres de l'AOAPC : revitaliser la structure !

Jeudi, 2 février, 2017 - 13:37

Le Comité des Ambassadeurs des pays membres de l’Association des Organisations Africaines de Promotion Commerciale (AOAPC) , accrédités au Royaume du Maroc , a  tenu une Réunion , ce Mercredi 1er Février 2017 , au siège du Ministère Marocain , délégué à l’Industrie , au Commerce , à l’Investissement , et à l’Economie Numérique .

Cette réunion , dont le but primordial était de présenter au Comité des Ambassadeurs le programme d’activation et de revitalisation suggéré par l’AOAPC ,  était présidée par S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise , Président de l’AOAPC , qu’entouraient Monsieur  Mohammed BENAYAD , Secrétaire Général du Ministère Marocain du Commerce Extérieur , et le Professeur Adeyinka  ORIMALADE , Secrétaire Général de l’AOAPC.

 

Voulant coller à l’actualité, S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , prenant la parole, en premier , pour ouvrir les travaux , a tout d’abord demandé une standing ovation de l’assistance pour saluer le retour acté du Maroc au sein de la famille de l’Union Africaine .

S.E.M.L’Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise a , ensuite souhaité que cette rencontre soit mise , véritablement à profit , pour cerner le bienfondé de cette structure , évoquer les questions qui freinent son plein épanouissement , et suggérer des pistes pour lui permettre de retrouver un nouvel élan   . 

 

Le Président en exercice de l'AOAPC  aura rappelé à l'assistance , que la Table Ronde tenue en Juillet 2016 avait permis de lancer un vibrant appel pour soutenir ardemment l’AOAPC afin de doter l’Afrique  d’un outil performant de dynamisation des échanges et catalyseur des opportunités pour une Afrique plus proche et harmonieusement intégrée .

Intervenant à son tour, le Secrétaire Général du Ministère Marocain du Commerce Extérieur, a indiqué que ces travaux allaient dans le sens de l’unité recherchée du Continent Africain. Et qu’il était, en conséquence, urgent de faire converger toutes les initiatives pour permettre à l’AOAPC de retrouver une véritable efficacité. Non sans rappeler l’engagement du Gouvernement Marocain à continuer d’accompagner la structure pour en faire un vrai outil de développement du commerce africain.

A sa suite, le Professeur Adeyinka ORIMALADE, Secrétaire Général de l’AOAPC, a souhaité la bienvenue à tous les participants, remerciant les autorités marocaines pour la sollicitude constamment apportée aux activités de l’association. Soulignant qu’il était urgent d’asseoir un mécanisme propice et judicieux pour une plus grande viabilité et soutenabilité de l’AOAPC. Evoquant notamment les difficultés financières ayant culminé en 1995 , et qui ont conduit à un certain nombre de facteurs négatifs pour la bonne marche de l’AOAPC (salaires de personnel impayés , gel de recrutement , impossibilité pour l’association d’honorer ses obligations financières envers les tiers , difficultés de mener à bien le programme de travail et certaines activités ).

Toutes choses ayant motivé la  présentation du Plan d’Action et de revitalisation qui s’en est suivie.

Un développement qui aura eu le mérite de faire apparaître les objectifs et fonctions que s’est assignés l’association depuis son entrée en activité en 1977, et notamment dans les secteurs de l’information commerciale , des études et de la recherche , du développement des échanges commerciaux , de la formation et du renforcement des capacités , de la coopération interinstitutionnelle .

Selon Monsieur CHEICK de l'AOAPC , ce  plan  qui pourrait s’articuler autour de quatre(4)axes principaux :

  • Un soutien moral et financier
  • La validation du nouveau plan d’activation et de restructuration de l’AOAPC
  • L’adaptation du rôle et des missions de l’AOAPC
  • La soumission de ce nouveau plan , pour une adoption définitive , à une Assemblée Générale , dont la date et le lieu restent à déterminer .

 

Des échanges qui se sont tenus, au cours de cette matinée, il en a découlé qu’un Comité restreint allait être mis en place . Avec pour mission de recueillir et de formaliser toutes les avis ayant pu  être émis, pour les porter ensuite  à l’attention du Comité des Ambassadeurs. Lequel se chargera de les transmettre à un Cabinet que le Gouvernement marocain s’est engagé à requérir pour permettre de se prononcer effectivement sur la viabilité de l’AOAPC , son rôle et les missions exactes qu’elle devra mener pour le renforcement des échanges intra africains.

Cette réunion qui aura mobilisé plusieurs personnalités , s'est achevée par une photo de famille .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM