Réunion de l'ISESCO , à Rabat !

Lundi, 10 juillet, 2017 - 13:49

Le siège de l’Organisation Islamique pour l’Education les Sciences et la Culture (ISESCO) abrite depuis ce 10 Juillet , et ce durant deux jours , une rencontre de coordination des Secrétaires Généraux des Commissions Nationales pour l’Education , les Sciences et la Culture , dans ses différents états membres .

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , et plusieurs autres diplomates de pays membres de l’ISESCO , étaient présents lors de la séance d’ouverture de cette rencontre .

Preuve de son attachement à l’ISESCO, depuis son adhésion en 1982, le Gabon aura dépêché, pour cette rencontre, Monsieur Ahmed Marcel KOUKA, Directeur Adjoint à la Direction Nationale de l’Enseignement Privé Islamique(DNPI)  et  Membre du Comité Exécutif de l’ISESCO.

Cette rencontre de Rabat, conjointement organisée par l’ISESCO, l’Organisation Arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences (ALECSO) ; et le  Bureau Arabe de l’Education pour les Etats du Golfe (ABEGS)  intervient en application d’une recommandation arrêtée lors de la 3éme rencontre entre ces organisations internationales, tenue les 4 et 5 Décembre 2016, à Riyad. Ce rendez vous de la capitale du Royaume du Maroc, vise aussi à préparer la 39éme Session de la Conférence Générale de l’UNESCO qui doit se tenir à Paris, en France, au mois de Novembre 2017.

        

   

 

Et comme l’ont rappelé les différents intervenants, au cours du lancement de cette réunion de coordination, l’objectif recherché est :

  1. de parvenir à unifier les positions,
  2. d’harmoniser les points de vue des commissions nationales dans les états membres.

Outre l’examen du Projet du Plan d’Action et de Budget de l’UNESCO, pour les années 2018-2021, les états membres des trois organisations présentes à ce tour de table vont pouvoir, également, identifier leurs priorités et leurs besoins. Et surtout mettre en place un cadre et des grandes lignes qui débouchent sur des démarches procédurales communes entre les Etats Membres, l’ISESCO, l’ALESCO et l’ABEGS, à la lumière du Plan d’Action de l’UNESCO.

Il a été  clairement demandé aux participants à cette réunion de parvenir à harmoniser leurs plans nationaux avec le Projet de Plan d’Action et de Budget de l’UNESCO, et de soutenir les projets dédiés aux Etats membres de l’ISESCO. Une manière, somme toute feutrée, mais fort habile de promouvoir le dialogue arabo-islamo-européen, dans le cadre d’une véritable coopération éducative et culturelle entre l’Europe et le monde islamique.

Une photo de famille autour du Directeur Général de l’ISESCO est venue clore la cérémonie inaugurale de cette réunion. Les organisateurs en attendent l’élaboration d’un Document de Travail de référence à présenter lors de la 39éme Session de la Conférence Générale de l’UNESCO, à Paris. De même qu’un appel pressant aura été lancé pour que soit élaboré un programme de coopération entre les Commissions Nationales Arabes et les Commissions Nationales Européennes en vue de le présenter à la réunion du Groupe de Travail chargé du dialogue arabo-européen, qui devrait avoir lieu en Décembre 2017.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM