Réintégration du Maroc : le Gabon joue sa partition !

Mardi, 31 janvier, 2017 - 11:32

Depuis déjà de nombreuses années, la République Gabonaise œuvrait pour un retour du Royaume du Maroc au sein de la grande famille panafricaine qu’il avait quitté, il y a trente trois ans (33), en 1984, pour marquer son désaccord sur le dossier du Sahara Occidental.

Le Gabon comme un certain nombre de pays africains, souhaitaient effectivement le retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine.

   

Plus d’une dizaine d’années après le remplacement de l’OUA par l’UA, les relations du Maroc avec les instances panafricaines demeuraient  relativement bloquées. Toutefois, le Roi MOHAMMED VI s’est employé  à cultiver des relations privilégiées avec de nombreux pays subsahariens, qui n’avaient de cesse d’affirmer qu’ils feraient tout pour que le Maroc retourne à l’Union Africaine.

Pour le Chef de l’Etat Gabonais, le Roi du Maroc, MOHAMMED VI, «fait partie de ces nouveaux dirigeants africains qui ont été bien préparés à leur tâche et qui ont une vision claire de ce que nous voulons pour le continent demain».

Il faudra se souvenir qu’au lendemain de la demande du Maroc de réintégrer l'Union africaine, au 27ème sommet de l'Union Africaine, de Kigali, au Rwanda, et dans une motion adressée , en leur nom , par le Président Gabonais , Ali BONGO ONDIMBA , 28 pays avaient  clairement  « réclame la suspension des activités de la RASD » au sein de l’Union africaine. Les pays signataires de cette convention réclamaient  également que cette motion « soit considérée comme un document officiel » du sommet, et que celle-ci soit présentée à l’ensemble des membres de l’Union.

Dans la foulée, S.E.M Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , face à la presse marocaine et internationale , réaffirmait le soutien indéfectible de son pays en faveur de la position marocaine.

Au cours de ce point de presse , tenu au mois de Juillet 2016 , S.E.M Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, indiquant que « Le Gabon a toujours été du côté du Maroc », devait poursuivre , insistant sur le fait  que  « Cette décision de réintégrer l’Union Africaine était très attendue parce que le Maroc est un acteur majeur sur le continent ». 

Par ailleurs, sollicité par divers médias , aussi bien marocains qu'internationaux ,  le diplomate gabonais devait rappeler que « Quoique ne siégeant pas au sein de l’UA, le Maroc a toujours été présent sur la scène africaine». Ainsi, depuis l’annonce du désir du Maroc de retrouver sa place au sein de l’Union Africaine, le Gabon, comme l’a, sans cesse, rappelé son Président de la République, a constamment œuvré pour mobiliser tous les soutiens nécessaires  à la matérialisation de ce vœux.

Une  victoire personnelle pour  le peuple marocain, les amis et soutiens du Maroc et  le Roi MOHAMMED VI  qui, sitôt,  arrivé à Addis-Abeba dès vendredi 27 janvier et a mobilisé tous les amis du Maroc en faveur du retour de son pays au sein de l'organisation panafricaine.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM