Rabat abrite son 4éme Forum Annuel de l'Immigration !

Mardi, 28 mars, 2017 - 16:44

La Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc  a abrité, ce mardi 28 mars 2017 , la 4éme édition du Forum Annuel de l’immigration .

Placé Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI , et organisé par le Ministère des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de l’Immigration , sous le thème ‘’ Quelle gouvernance pour les politiques migratoires ? ‘’ , ce Forum ambitionne d’offrir des éclairages et des espaces de discussion et de débat sur les opportunités et les défis de la gouvernance locale des migrations .

  

Ce Forum auquel participaient S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , plusieurs de ses pairs , et de nombreuses autres personnalités marocaines et étrangères , s’est  , aussi  , voulu  une opportunité pour croiser les apports théoriques de la recherche dans ce domaine de la migration avec des expériences venues de divers pays .

Ainsi, Monsieur Ally Coulibaly,  Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, réaffirmant la volonté de s’attaquer au phénomène de l’immigration est-il venu faire valoir l’expérience de son pays, dans ce domaine  . en insistant sur l’expérience nécessité d’agir ensemble pour susciter un dialogue et des concertations susceptibles de mettre en adéquation des plans d’actions allant dans le sens du Sommet de La Valette sur la migration qui avait réuni , en 2015 ,  des chefs d'État ou de gouvernement européens et africains en vue de renforcer la coopération et de relever les défis que représente la migration mais aussi d'exploiter les possibilités qu'elle offre.

Dans cette optique le ministre ivoirien a souligné qu’une politique migratoire avait été mise en place dans son pays . Politique reposant sur quatre piliers :

  • Un retour volontaire des ivoiriens
  • La création d’emplois en direction de la jeunesse pour l’inciter à rester au pays  
  • Une lutte tous azimuts contre les différentes filières d’immigration clandestine
  • Des  campagnes de sensibilisation contre l’immigration irrégulière

Mais déjà dans son intervention inaugurale, Monsieur Anis BIROU, Ministre des Marocains Résidant à l’Extérieur et des Affaires de la Migration, rappelant les thèmes des précédentes éditions , impliquant notamment les acteurs civile , avait évoqué la nécessité d’asseoir un travail vertical au plan international face à un phénomène aussi complexe que celui de la migration .Souhaitant que les collectivités locales s’engagent davantage en matière de gestion des politiques migratoires .

Levant un pan des actions menées au Maroc, le Ministre Anis BIROU devait préciser que cette expérience marocaine, voulue par Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI cadrait parfaitement avec les objectifs assignés par la Déclaration de New York visant la recherche d’une vie digne et d’une meilleure situation pour les migrants.

Dans un exposé introductif, Madame Jill KELKE, Directrice chargée de la Coopération Internationale et des Partenariats, au sein de l‘Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) , aura présenté les tendances actuelles et les enjeux de la migration internationale pour les villes et les régions , notamment en matière d’urbanisme , d’accès  aux services et  de vivre ensemble .

Cette rencontre qui s’est scindée en deux panels aura permis de mieux appréhender le concept de la gouvernance locale de la migration et son articulation avec les autres niveaux de gouvernance nationale et internationale , en y présentant différentes approches et outils afférents à la thématique retenue , mais aussi les défis et le opportunités d’une bonne gouvernance locale de la migration .

Le second panel , quand à lu , aura été consacré au rôle que peuvent joue rles acteurs territoriaux , notamment dans la réussite de l’intégration des migrants .

Une convention de partenariat  aura été paraphée  entre le Ministère des Marocains résidant à l’Extérieur et des Affaires de la Migration et l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie, du Maroc (ANAM).

Cet acte vient sceller la production et la délivrance des cartes d’assistance médicale pour les migrants au Maroc .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM