Optimiser les offres de soins et de formation sanitaire !

Mercredi, 1 février, 2017 - 15:07

Deux responsables du Centre  Hospitalier NOOR , situé dans la ville de Casablanca , ont été reçus , ce mardi 31 Janvier r2017 , par S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc .

Entouré de quelques uns de ses collaborateurs, le Chef de la Mission Diplomatique du Gabon, au Royaume du Maroc, tenait à prendre le pouls de cette structure qui aspire à devenir une référence en matière de traitement de certaines pathologies.

 

Les deux responsables de ce  Centre Hospitalier, ont ainsi révélé que celui-ci était en constante recherche d’optimalité sociale et médicale depuis 2001. Insistant sur le fait que depuis quelques années maintenant, il entendant s’implanter en Afrique Sub sahararienne, et visait, en conséquence, la signature de divers partenariats ou accords allant, à la fois , dans le sens des évacuations sanitaires ou de modules de formation.

Ils auront rappelé que le Centre accueillait quelques patients gabonais , mais qu’ils envisageaient d’aller encore plus loin , en terme d’échanges de savoir et de continuité des soins , pour un suivi personnalisé et une rééducation optimale dans plusieurs secteurs : kinésithérapie , ergothérapie , orthophonie , appareillage orthopédique , podologie médicale , exploration fonctionnelle , ou encore dans des domaines nécessitant une activité physique adaptée .

Sensible à la qualité du plateau technique présenté, S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , se félicitant de cette nouvelle offre entend se saisir de cette opportunité, notamment dans un des volets importants abordés au cours de cette rencontre : celui de la formation .

Assurant ses interlocuteurs du fait que la santé était au centre des préoccupations des pouvoirs publics gabonais, le Chef de Mission Diplomatique aura largement indiqué que ce volet de la formation apparaissait indispensable pour pallier à un déficit de ressources humaines, au regard des efforts entrepris par les autorités gabonaises pour doter le pays de structures sanitaires fiables.

De même, est-il envisagé un partenariat entre cette structure et la CNAMGS pour favoriser l’envoi , vers elle , de certains évacués sanitaires .

Mais, au préalable, il a été convenu de l’organisation d’une visite au cœur de ce centre hospitalier pour mieux cerner les possibilités que l’on pourrait y retrouver. 

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM