Le Ministre Jean Marie OGANDAGA plaide pour un CAFRAD affirmant son rôle et sa place !

Lundi, 3 juillet, 2017 - 15:34

A la faveur de la tenue , ce Lundi 03 juillet 2017 , des assises de la 55éme Session du Conseil d’Administration du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) , Monsieur Jean Marie OGANDAGA , Ministre Gabonais de la Fonction Publique , a décliné sa vision et celle du Gabon , pour un Centre davantage performant et censé servir l’émergence du continent africain .

Le membre du Gouvernement Gabonais, s’adressant à quelques uns de ses pairs et à des représentants d'organisations régionales et internationales prenant part  aux débats a réaffirmé la détermination de la République Gabonaise à voir le CAFRAD se positionner réellement en tant que véritable dynamique allant dans le sens du développement du Continent Africain.

Indiquant pleinement , que sous le magistère du Président Ali BONGO ONDIMBA , le Gabon n’entendait accuser aucune forme d’arriérés concernant ses engagements pour le fonctionnement de diverses organisations internationales auxquelles il a souscrit , le membre du Gouvernement Gabonais a invité les uns et les autres à faire admettre dans leurs environnements les missions dévolues au CAFRAD .Seul gage pouvant permettre aux pouvoirs publics des états concernés de s’acquitter régulièrement de leurs cotisations pour permettre au CAFRAD de faire face à ses engagements .

Pour le Ministre Gabonais, le caractère prioritaire de cette approche passe nécessairement par une plus large prise en compte dans nos différents états de la place d’un service public organisé et fort..

Approuvant, lui aussi, la place et le rôle joué par le Maroc, en soutien aux initiatives et à l’existence du CAFRAD, il souhaite, cependant, vivement que ces différentes contributions soient expressément mentionnées pour permettre d’en apprécier le caractère.

Face à certaines difficultés financières rencontrées ,Monsieur Jean Marie OGNADAGA en appelle à la mise en place d’une équipe chargée de rédiger les termes d’une révision institutionnelle du CAFRAD  , pour épouser les contours de son temps, et éviter à certains états d’accuser des arriérés de contribution .De même , relève-t-il , il serait souhaitable que de vastes opérations de promotion médiatiques soient menées dans les différents états pour que les activités du CAFRAD soient pleinement connues , aussi bien par les pouvoirs publics que par les populations . Evoquant , en filigrane , la possibilité pour l'institution de disposer d'antennes ou de représentations dans les différents états membres .

Le Gabon, membre de la sous région de l’Afrique Centrale (9 pays) a, depuis, été membre de son Comité Exécutif  à de nombreuses reprises (1988-1990 ; 1993-1994 ; 2000-2004 ; 2012-2014 ; 2015-2017). Il convient de noter que le Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) a vu le jour le 13 mai 1964 à l’initiative du Royaume du Maroc, et de l’UNESCO. Il compte, à ce jour 36 Etats Membres.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM