Le Maroc pourrait reprendre sa place sous certaines conditions !

Mercredi, 30 mai, 2012 - 14:45

Le retour du Maroc au sein de l'Union africaine (UA) est tributaire de la réunion d'un certain nombre de conditions étant donné que le Royaume ne peut accepter d'être traité sur le même pied qu'un Etat fantoche, a affirmé, le Ministre Marocain  des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Saâd Dine EL OTMANI. 

Le Ministre Marocain des Affaires  Etrangères  et  de  la  Coopération

"Le retour du Maroc au sein de l'UA dépend de la conjonction d'un certain nombre de conditions. Le Royaume du Maroc ne peut en aucun cas accepter d'être traité sur le même pied qu'un Etat fantoche qui n'existe pas sur la carte, non reconnu au niveau international et qui n'est pas membre de l'Organisation des Nations unies" , a affirmé M. EL OTMANI  lors d'une conférence de presse tenue en marge d'une rencontre organisée à Rabat à l'occasion de la célébration de la Journée de l'Afrique

A cette occasion, le Ministre a réitéré l'engagement du Maroc en faveur d'une Afrique forte et développée, relevant que l'absence du Royaume au niveau de l'UA est compensée par une forte présence au niveau des pays du continent. 

"Le Maroc est le deuxième pays africain investisseur dans le continent après l'Afrique du Sud", a poursuivi le ministre, précisant que les entreprises marocaines, publiques et privées, sont présentes au niveau de nombreux pays et dans plusieurs secteurs (Banques, télécommunications, transports, mines etc). 

Le Maroc déploie également d'importants efforts pour le développement du capital humain africain, a ajouté M. OTMANI rappelant que le Royaume accueille 8.000 étudiants africains dont 6.500 boursiers

Le Ministre marocain des Affaires  Etrangères  et  de  la  Coopération était le principal invité  de  la rencontre organisée à l'occasion de la célébration de la Journée de l'Afrique sous le thème "Intégration régionale et rôle des jeunes". 

Organisée par les Ambassadeurs des pays africains et la Fondation Diplomatique, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, cette conférence a vu  la participation d'une quarantaine de pays d'Afrique, d'Amérique, d'Europe et d'Asie.

A cette occasion, M. EL OTMANI  a indiqué que l'Afrique disposait de suffisamment d'atouts et de ressources pour assurer son propre développement, relevant l'importance de la coopération Sud/Sud et les avantages qu'offre la coopération tripartite pour le bien de l'Afrique et des Africains

La promotion de la paix et de la stabilité en Afrique passe par un renforcement des intégrations régionales, a-t-il estimé. 

M. EL OTMANIa souligné que le Royaume du Maroc, en tant que membre non permanent du conseil de sécurité de l'ONU, ne ménage aucun effort pour la défense des intérêts des pays de l'Afrique. 

 

FSNB