Levée du boycott des cours à l'UOB de Libreville.

Dimanche, 13 mai, 2012 - 11:15

Le Syndicat National des Enseignants et Chercheurs (SNEC) de l'Université Omar Bongo(UOB) de Libreville, a décidé de mettre fin "dès ce vendredi" au boycott des activités académiques lancé il y a trois semaines pour dénoncer le climat délétère dans le campus, indique un communiqué du syndicat publié vendredi par la télévision nationale gabonaise.

L'entrée de  l'UOB , à Libreville

"Le SNEC décide de lever sa grève suite à la satisfaction de certaines de ses revendications", souligne le texte selon lequel le dispositif de sécurité imposé dans le campus suite aux manifestations violentes des étudiants a été allégé.

"Les gendarmes ne sont plus présents dans le campus. Un dispositif léger a été maintenu à l'entrée principale de l'établissement ce qui ne nuit pas à la sérénité des activités académiques", justifie le syndicat. Le SNEC avait décidé il y a trois semaines de geler les activités académiques pour protester contre la présence des gendarmes dans le campus. Le recteur a expliqué avoir levé les franchises universitaires interdisant la présence des forces de l'ordre dans les établissements universitaires à cause d'un climat délétère marqué par le saccage par les étudiants des bureaux du rectorat. 

© Copyright Xinhuanet