Gabon : Rachat de 35% de Rougier Afrique International

Le Gabon vient de réaliser un grand coup sur le marché d’exploitation des ressources naturelles. En effet le pays vient de s’acquérir, via la Caisse des Dépôts et Consignation, 35% de Rougier Afrique International, une société qui exploite plus de deux millions d’hectares de concessions forestières dans le Bassin du Congo. Par une telle opération, surtout après celle d’il y a un an où le Gabon obtenait un renforcement au capital de la Comilog, le pays démontre une nouvelle fois toute sa volonté d’être actif dans la gestion des ressources naturelles nationales. Ainsi après les mines qui s’adjugent une part importante de l’économie gabonaise, ce sont cette fois les forêts qui attisent tout l’intérêt de l’Etat d’Afrique Centrale qui s’offre 35% du capital de Rougier Afrique International, filiale du groupe français Rougier. A cet effet pour 31,3 millions de dollars, le Gabon dispose désormais d’une minorité de blocage au sein de l’un des principaux acteurs de l’exploitation forestière dans la région. Par ailleurs, rappelons que Rougier Afrique International regroupe l’ensemble des activités industrielles et commerciales de Rougier liées à l’exploitation des forêts naturelles dans le Bassin du Congo. Le Groupe dispose de 7 usines et exploite plus de 2 millions d’hectares de concessions forestières répartis dans trois pays à savoir le Gabon, le Cameroun et la RDC.

Ce rachat d’une partie de Rougier, est un acte économiquement bien pensé par le Gabon car de ce fait le pays garde un minimum de contrôle sur l’exploitation de ces forêts mais également pourra bénéficier d’une partie des recettes pour l’injecter dans son économie. Pour donner un ordre d’idée, en 2010 par exemple, Rougier Afrique International a réalisé environ 141,6 millions de dollars de chiffre d’affaires pour 6,26 millions de bénéfices.