Formation Professionnelle entre le Gabon et le Maroc !

Mercredi, 15 mars, 2017 - 10:06

Depuis quelques années maintenant , le Maroc s’est engagé à accompagner le Gabon dans le développement de son dispositif de formation, en apportant son expertise en matière d’ingénierie, de formation de formateurs et d’accompagnement des porteurs de projets .

Une convention spécifique d'application dans le domaine de la formation professionnelle a été signée , en septembre 2014 ,  à Rabat, entre le Maroc et le Gabon. Cette convention venait mettre  en application la convention de coopération signée le 7 mars 2014 entre l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) du Maroc et le ministère gabonais du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, lors de la dernière visite de Sa Majesté le Roi du Maroc au Gabon . Visite qui avait  donné un nouveau souffle au partenariat économique maroco-gabonais.

Un  nouvel accord qui devrait  permettre aux stagiaires gabonais en formation initiale de développer leurs compétences techniques pour répondre au besoin du  pays en ressources humaines qualifiées. La convention a également comme objectif de développer les compétences en gestion des responsables des établissements de formation gabonais à travers l'accompagnement et la formation par des directeurs marocains, la gestion stratégique et la planification de la formation.

L’Ofiice de formation Professionnelle et de Promotion du Travail (OFPPT) s’était , également, engagé à poursuivre son appui au dispositif de formation professionnelle gabonais et à l’instauration de structure pour l’entreprenariat des jeunes. Dans ce cadre, la partie gabonaise avait  confié à l’OFPPT la réalisation d’une assistance technique de l’Appui à l’Entreprenariat pour la mise en place de structures chargées d’accompagner les jeunes porteurs de projets au cours des différentes étapes de création d’entreprises . Une autre  convention portait  sur la réalisation par l’OFPPT d’une action de formation dans le domaine de l’ingénierie de formation continue .

Ces dernières années, le Gabon a signé des accords avec le Maroc avec pour objectif d’accroître la coopération entre les deux pays. Lors d’un sommet conjoint qui s’est tenu fin septembre 2014, les discussions ont porté sur les stratégies à adopter pour développer l’accès à la formation et réduire le chômage des jeunes, estimé à plus de 30% des moins de 24 ans au Gabon.

Par ailleurs, l’OFPPT, au vu de son expérience avérée en la matière, est chargé d’effectuer un  diagnostic et de mobiliser l’expertise nécessaire pour auditer le dispositif gabonais et proposer un plan de mise à niveau.

Pour rappel, 14 formateurs gabonais ont bénéficié d’un cursus de formation initiale et étaient en perfectionnement technico-pédagogique, dont 12 en tourisme-hôtellerie et 2 en Arts Graphiques8 autres jeunes stagiaires gabonais ont bénéficié également des cursus de formation dans divers secteurs industriels :

  • automatisation et instrumentation industrielle,
  • électromécanique des systèmes automatisés,
  • fabrication mécanique.

C'est dans ce contexte que S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , avait conféré  , en  Novembre 2015 , avec deux responsables du Ministère Gabonais du Travail , de l’Emploi et de la Formation Professionnelle , venus accompagner au Maroc , un contingent de jeunes gabonais appelés à recevoir des formations sur le sol marocain , dans le cadre d’accords conclus avec l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT). Un partenariat intervenant , notamment,  en  droite ligne de la convention signée  en mars 2014 , à Libreville sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste et de son Excellence le Président Ali Bongo ONDIMBA ,  visant  à accompagner le Gabon dans la mise à niveau  de son dispositif de formation, en tenant compte de l’expertise de l’OFPPT, en matière de formation initiale et continue, d’ingénierie, de formation de formateurs et du personnel technico-pédagogique et administratif.

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO n’ a eu de cesse de rappeler  la nécessité de mener une communication tous azimuts pour permettre aux bénéficiaires de ces formations de venir les accomplir de la meilleure des manières possibles. Demandant de veiller à  ce que les uns et les autres s’en tiennent aux formations sollicitées et dispensées.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM