Développement Humain : redonner du tonus à la coopération entre l'INDH/MAROC et la SIHG/GABON!

Jeudi, 18 mai, 2017 - 19:10

La célébration, à Fès, les 18 et 19 Mai 2017 , du 12éme Anniversaire du lancement de l’Initiative Nationale Pour le Développement (INDH ) est l’occasion de revisiter les nombreux chantiers ouverts par la coopération , entre le Gabon et le Royaume du Maroc , dans ce secteur du développement humain .

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO  n’en a jamais fait mystère :   le partage d'expériences entre l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) du Maroc  et la Stratégie d'Investissement Humain du Gabon (SIHG) doit devenir une  illustration de la coopération solidaire et mutuellement bénéfique entre les deux pays.

Interrogé , à chaque fois , par divers médias , le Chef de la Mission Diplomatique du Gabon , au Royaume du Maroc , a toujours    fait savoir qu'en exécution des instructions royales et présidentielles, des équipes conjointes, Maroc-Gabon, se sont régulièrement  mobilisées pour la mise en place d'un plan de travail en matière de développement et d'investissement humain en prenant comme plateforme les expériences menées dans les deux pays.

Et la présence de cette forte délégation gabonaise à cette rencontre de Fès , pour la commémoration du 12éme Anniversaire de l’INDH , vient témoigner , à suffisance , de l’intérêt que Libreville et Rabat  attachent à la promotion des politiques de développement humain .

Scellé, en effet, en décembre 2014 à Libreville, comme l’a rappelé le Ministre Délégué auprès du Ministre Marocain de l’Intérieur, l'accord-cadre de coopération en matière de développement et d'investissement humain entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise , porte, sur :

  • des sessions de formation et d'échange d'expériences dans les domaines de la gouvernance, du partenariat, du suivi et évaluation des projets,
  • le montage des projets ,
  • la dynamisation du tissu associatif.

Monsieur Albert OLONG NDONG , Directeur Général du Fonds National d’Aide Sociale (FNAS) , du Gabon , prenant part à un des panels se tenant dans le cadre de cette rencontre africaine de Fès , aura indiqué que que la Stratégie d'Investissement Humain du Gabon, lancée en avril 2014, est un engagement concret pour accompagner et assister les populations gabonaises défavorisées.

Le responsable gabonais tenant à rappeler que cette stratégie, qui présente à ce jour "un cadre normatif adopté et une gouvernance instituée et formalisée", s'articule autour de quatre grands axes complémentaires :

  1. la protection des plus démunis grâce à des filets sociaux et des transferts solidaires,
  2. le développement d'Activités génératrices de revenus (AGR) pour permettre aux personnes aptes à travailler et évoluer vers davantage d'autonomie économique,
  3. la mise en place de services publics universels et de minima sociaux pour assurer un minimum vital aux populations précaires
  4. l'adoption d'une politique ciblée de travaux.

Ayant , malgré tout connu quelques problèmes pour prendre sa vitesse de croisière , ce partenariat entre l’INDH et la SIHG , gagnerait , effectivement , à être relancé dans des délais suffisamment brefs . Ce à quoi devraient pouvoir s’employer les services de l’Ambassade Haute Représentation de la République Gabonaise.

Lesquels s’étaient déjà fortement déployés en  octobre 2015  au moment du lancement officiel,  à Rabat d’un programme de formation au profit d’une cinquantaine de cadres gabonais, spécialisés dans la prévoyance sociale.

Une initiative qui entrait  dans le cadre de la concrétisation de ce  partenariat stratégique  dans les secteurs du développement et de l’investissement humain initié par le Roi MOHAMMED VI et le Président Gabonais Ali BONGO ONDIMBA .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM