Conseil d’Administration du CIDC à Casablanca !

Mardi, 7 mars, 2017 - 18:58

 

Le Centre Islamique pour le Développement du Commerce (CIDC) , organisme, œuvrant , depuis plusieurs années déjà ,  à l’essor des échanges , du commerce et des investissements entre les pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) ,  vient de tenir , dans la ville Casablanca , son 34ème Conseil d’administration (CA).

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , et les représentants des autres pays composant le Conseil d’Administration de la structure (Arabie Saoudite, Gambie, Egypte, Iran, Malaisie, Mali, Maroc et Turquie.) ont pris part à ces assises .

Il convient de noter, ainsi que l’a fait remarquer  le Docteur El Hassane HZAINE, Directeur Général du CIDC,  que ce Conseil d’Administration avait été précédé, la veille, d’une réunion (la 2éme) du sous-comité du commerce et de l’investissement de l’OCI, et qui aura été  consacrée au renforcement de la coordination entre les institutions de l’OCI notamment pour :

  • la mise en œuvre des projets et activités relatives au développement de l’industrie Halal,
  • le guichet unique
  • la facilitation du commerce,
  • la promotion des investissements entre les pays membres de l’OCI
  • la mise en œuvre du programme exécutif sur le tourisme.

Mais quelques temps avant lui le Dr.Yousef Bin Ahmad AL-OTHAIMEEN , Secrétaire Général de l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) , souhaitant à tous les acteurs de s’approprier les programmes de travail de l’OCI , avait pu indiquer que malgré le climat morose des affaires qui n’a pas altéré la vitalité des échanges , son organisme allait continuer à promouvoir des projets communs . Il en a appelé à une véritable sensibilisation des Chefs d’Etat des pays membres pour une levée des obstacles et entraves qui freinent encore les ambitions et les attentes des populations.

Indiquant , pour sa part , que son pays , le Maroc , était prêt à renforcer le partenariat existant avec le CIDC , Mohamed BENAYYAD , Secrétaire Général du Ministère , chargé du Commerce Extérieur du Royaume du Maroc , a plaidé pour un élargissement des travaux de l’OCI , au niveau économique et social .Soulignant que la tenue de ce Conseil d’Administration était une opportunité à saisir pour procéder à une évaluation générale de toutes les activités menées , et se projeter résolument vers l’avenir , avec en toile de mire le plan d’action 2016-2025

A l’instar des autres agences de l’OCI, elles aussi présentes , le Groupe de la  Banque Islamique de Développement , qui , depuis quelques quatre décennies, continue de financer des projets de développement , a marqué sa détermination à jouer un rôle encore un peu plus accru pour affronter les nombreux problèmes économiques et sociaux du moment . Relativement à la chute des prix du baril de pétrole.

  

Marquant un intérêt soutenu pour le  secteur privé , la BID aspire , en collaboration  avec  le CIDC et d’autres  institutions spécialisées internationales, s’impliquer dans  la formation des cadres des entreprises privées des Etats membres de l'OCI , notamment dans les techniques du commerce international. Le but étant toujours d'encourager le commerce intra-OCI en aidant le secteur privé à identifier les marchés et les possibilités d'investissement (tourisme, industrie,…).

Un mini-documentaire projeté pour la circonstance , a pu démontrer que ,créé au début des années 80, le Centre Islamique pour le Développement du Commerce (CIDC) entend donner la priorité  aux opérateurs privés du monde islamique, par des actions promotionnelles opérationnelles. Et à ce titre, organise régulièrement, des  Foires ou Salons commerciaux, dans le but de promouvoir les échanges commerciaux entre les 57 Etats membres.de l’OCI.

  

Le CIDC a également mis en place un  système d'informations commerciales (TINIC) de tous les pays membres de l'OCI. Il s'agit, en fait, d'un réseau d'informations exhaustives sur le commerce, les statistiques, les réglementations, les tarifs douaniers, les salons, etc. des Etats de l'OCI.

En prime,  le CIDC, organise, également, des rencontres entre hommes d'affaires des Etats membres de l'OCI opérant dans le même domaine d'activité. C'est le cas des secteurs du textile, de la pêche, ou encore,  de l'industrie mécanique.

Ce Conseil d’Administration aura procédé à un large examen   du rapport d’activité.

  

Les  participants à cette 34ème session du conseil d'administration du Centre ont aussi passé en revue les actions entreprises par l'établissement pour promouvoir le commerce intra-OCI et définit  des orientations de son plan d'action pour l'exercice 2016/2025.

Les travaux étaient aussi axés seront axés sur l’approbation des comptes de clôture de l’année 2016 et l’adoption du programme de travail de l’année 2018. Le projet de budget pour l’exercice 2018 a été adopté. Il devra cependant être soumis à la prochaine Assemblée Générale, pour validation par les différents états.

 

C'est au Koweit qu'aura lieu le prochain Conseil d'Administration (le 35éme) du CIDC . Plusieurs manifestations y sont d'ailleurs prévues , en marge des travaux du Conseil .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM