Le Comité AD HOC toujours à la recherche d'une solution consensuelle.

Lundi, 19 mars, 2012 - 10:30

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement réunis à Cotonou , le 18 Mars 2012 , entendent poursuivre la concertation pour arriver à un consensus dans la désignation du Président de la Commission de l’Union Africaine .

Les  Chefs  d'Etat  et  de  Gouvernement  présents  à  la  réunion  du  Comité  Ad hoc  de Cotonou .

Le Comité ad hoc, composé du Bénin qui assure la présidence de l’Ua, de la Côted’Ivoire, de l’Algérie, d’Afrique du Sud, de l’Angola, du Gabon, de l’Ethiopie et du Tchad formant le Groupe de huit, mandaté par le 18ème sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement pour plancher sur cette question, n’a pu trouver une solution consensuelle.

Même si le bref communiqué final lu par le ministre béninois des Affaires étrangères, fait remarquer que «les échanges fructueux menés au sein du Comité ont permis de faire des avancées positives dans la voie de la recherche d’une solution consensuelle en vue de l’élection du président, du vice-président et des membres de la Commission de l’Ua ». Autre détail dudit communiqué : «Les consultations démarrées ici à Cotonou se poursuivront entre les membres du Comité ad hoc, notamment entre la République du Gabon et celle de l’Afrique du Sud».

 

Jean PING et Dlamini ZUMA 

les deux candidats déclarés à la Présidence de la Commission de l'Union Africaine

Ainsi, précise le communiqué, «les résultats de cette consultation seront présentés à la prochaine rencontre des membres du Comité pour formuler des recommandations devant permettre l’élection des membres de la Commission lors du Sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement qui se tiendra, en juillet 2012, à Lilongwe, au Malawi».