2éme Edition des Assises Nationales de l'Economie Sociale et Solidaire au Maroc !

Jeudi, 14 juillet, 2016 - 16:57

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc, et diverses autres personnalités marocaines et internationales ont participé , dans la matinée de ce jeudi 14 juillet 2016, dans la ville Casablanca , au lancement de la 2éme Edition des Assises Nationales de l’Economie Sociale et Solidaire  , du Maroc.

Une délégation venue de Libreville et conduite par Monsieur Hervé ONDO ASSOUMOU , Conseiller auprès de Monsieur le Premier Vice Premier Ministre , et particulièrement chargé des questions liées au développent humain , était, également , présente .

On y notait également la présence effective de divers autres personnalités, du monde diplomatique, politique, scientifique et universitaire. des invités étrangers (Afrique, Europe, Asie, Amériques) et des représentants d’organisations internationales pour davantage d’ouverture sur des expériences étrangères pertinentes. En matière d’économie sociale et solidaire.

Ces assises initiées  par le Ministère marocain de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire sous le thème «Economie sociale et solidaire et développement durable», sont placées sous le Haut patronage de SM le Roi MOHAMED  VI.

Au nombre des allocutions prononcées au cour de cette séance inaugurale, l’on retiendra particulièrement  celle de Madame Fatema MAROUANE, Ministre de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire qui aura indiqué que ces assises s’assignaient pour objectifs de promouvoir la dynamique de l’économie sociale et solidaire au Maroc, d’encourager les activités collectives visant à offrir des opportunités d’emploi et d’inciter à créer des réseaux pour activer la coopération entre elles.

Et saluant la présence de nombreuses délégations étrangères , Madame le Ministre a évoqué la nécessité d’établir des partenariats entre les différents acteurs dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, à concrétiser la nouvelle dynamique de l’économie sociale et solidaire d’une part, sur le plan social, en offrant des possibilités d’emploi et en encourageant les activités collectives et d’autre part, sur le plan institutionnel, en renforçant la gouvernance des entités de l’économie sociale et solidaire. 

Toutes les régions du Royaume du Maroc participent à ces assises ,avec pour ambition de promouvoir l’échange des expériences et des expertises, multiplier les canaux d’échange, créer des espaces de coopération vertueux gagnant-gagnant et contribuer à la diffusion de la culture coopérative ainsi qu’à l’émergence d’initiatives collectives, leviers fondamentaux pour la création de la valeur et la promotion d’activités génératrices de revenus et de richesses.

 

Temps fort de cette cérémonie inaugurale la signature de diverses conventions et de plusieurs partenariats aussi bien  au niveau international que local entre différents états, des universités ou instituts de formations , des coopératives ou associations avec Madame le ministre Fatema MAROUANE .

L’un des objectifs majeurs de ces Assises est de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations formulées par les participants lors de l’édition 2015 . Pour , comme l’a fort bien indiqué Madame  Fatema MAROUANE: ‘’s’inscrire  dans la continuité des débats comme étant un rendez-vous annuel de concertation, d’échanges et de réflexions sur des sujets et thèmes pertinents intéressant le développement de l’ESS au Maroc et dans le monde’’.

S’organisant en trois plénières, les assises de cette année vont s’atteler à présenter un bilan des recommandations de la précédente édition, s’attarder sur le renforcement des acteurs de l’Economie sociale et solidaire (ESS) et leur financement, et aborder la question de la régionalisation avancée et du développement durable.

Les organisateurs souhaitent, en tous les cas , que  ces assises soient porteuses du "Label COP22", qui vise à inscrire l'évènement dans une stratégie globale de réflexion sur les enjeux environnementaux de l’économie sociale et solidaire, à la fois sur le plan national et international. La ministre a d'ailleurs indiqué la présence "de plus de 600 participants dont une cinquantaine issue de 24 pays, dont 14 africains". 

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM