Actualités Gabon

Gabon : Réflexion autour des aires marines protégées

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 10:11

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – Le secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Lee White a démontré les innombrables atouts que regorgent ces espaces naturelles.

Dans le cadre de ses activités pour le mois d’août, l’association Imagine-Gabon Think-Tank a mis mercredi en débat une question d’ordre environnemental sur la table portant sur la thématique : «Création de 20 aires marines protégées : quels enjeux pour le Gabon?». Avec comme invité, une personnalité de choix.

Lee White, secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), a entretenu l’assistance sur l’importance de ces espaces et ce qu’elles apportent au Gabon. S’appuyant sur des photographies, le conférencier a tenu à attirer l’attention de l’assistance sur les préjudices causés par certaines activités humaines à ces espaces et leur impact dans la vie des Gabonais.

Il a ainsi expliqué que les «réserves aquatiques sont des aires délimitées à des fins d’aménagement dans lesquelles les ressources halieutiques font l’objet d’une protection particulière. Les parcs marins sont des espaces du domaine marin public classés pour nécessité de protection, de conservation, de propagation des espèces animales ou végétales et d’aménagement de leurs habitats».

De l’avis du professeur Lee White, le Gabon gagne en estime du fait de sa réussite dans la protection de son espace maritime. Avec ses 9 parcs marins, le pays d’Ali Bongo Ondimba pourrait faire des jaloux en matière de conservation des ressources halieutiques, de protection des zones de reproduction et frayères et des zones de croissance et d’alimentation.

Pour l’orateur, un découpage rationnel de l’espace maritime en zone de pêche ou de protection donne lieu à une pêche durable, à la sécurité alimentaire, à une limitation des conflits et à une conservation des ressources naturelles.

Prenant l’île de Mbanié et Caillou pour exemple, le Pr Lee White affirme que la protection de ces espaces est due à «leurs écosystèmes uniques au Gabon» qui constituent des «aires d’alimentation et de nidification pour les espèces protégées au niveau national et international : tortue verte, tortue imbriquée, des espèces globalement en danger critique».

Le conférencier fera également savoir que ces zones sont dotées d’une riche biodiversité, avec des zones de fraie très importantes des poissons, oiseaux marins, mollusques, crustacés, éponges, coraux, herbiers marins, algues. Tout comme elles disposent aussi d’un excellent potentiel touristique.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Réflexion autour des aires marines protégées est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Conjoncture : L’économie gabonaise sur une bonne lancée

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 09:54

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – La récente mission du Fonds monétaire international à Libreville annonce de belles perspectives pour le Gabon, mais demande à l’Etat de réduire son train de vie et de consentir encore plus de sacrifices.

Une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) est arrivée en fin de mission mercredi à Libreville. Conduite par Alex Segura-Ubiergo, ladite mission a passé revue en compagnie des officiels gabonais, les perspectives de l’économie du Gabon.

«La mission a salué les progrès récemment enregistrés sur le front des réformes structurelles, y compris l’adoption de nouvelles procédures de dépenses et le renforcement des contrôles pour éviter le recours aux dépenses extra-budgétaires», a déclaré le chef de la mission de l’institution de Bretton Woods.

Malgré cette embellie qui se profile à l’horizon, le Gabon devra encore entreprendre des réformes additionnelles pour plus d’efficience et de transparence en matière de dépenses publiques. «Respecter scrupuleusement les règles budgétaires, améliorer les marchés publics afin de réduire les contrats de gré à gré, recourir davantage aux études de faisabilité pour hiérarchiser les projets d’investissement public, et assurer une diffusion plus large de l’information économique», a ajouté Alex Segura-Ubiergo.

La mission du FMI a également recommandé au gouvernement gabonais d’autres pistes susceptibles de lui permettre de renouer avec la croissance et de surmonter la zone de turbulences actuelle. «La mise en œuvre énergique des plans d’apurement des arriérés de l’État sera également vitale pour accroître la résilience du secteur financier. Dans le même temps, les réformes destinées à améliorer le climat des affaires en appui à la stratégie de diversification devraient également être menées avec vigueur, car elles offrent la possibilité de hisser la croissance vers les 5% à moyen terme», suggère le fonctionnaire du FMI.

Cependant, les Gabonais devront encore davantage serrer la ceinture et faire preuve de beaucoup de sacrifice car le bout du tunnel s’avère encore long. Alors qu’à Libreville l’on tablait sur un taux de croissance de 3% en moyenne, le FMI s’est voulu modeste quant aux perspectives en tablant celui-ci autour de 1%.

«Malgré ces perspectives difficiles, certains signes sembleraient indiquer que l’économie a commencé à se stabiliser au premier semestre 2017. Le secteur pétrolier a bénéficié du redressement des prix énergétiques internationaux par rapport aux faibles niveaux enregistrés au début 2016. En outre, d’autres secteurs liés aux ressources naturelles, comme les filières manganèse et bois et les activités agro-industrielles connaissent une croissance rapide, et les BTP semblent manifester plus de résilience que prévu», rassure-t-il.

De son côté, le gouvernement gabonais voit l’avenir avec optimisme et en appelle à encore un peu plus de patience. «En plus de la reprise économique, l’environnement international est aussi marqué par une remontée des cours. Ainsi, le prix des produits énergétiques et des métaux devraient enregistrer une orientation positive, en raison notamment du resserrement de l’offre et d’une forte demande», rassure Régis Immongault, le ministre gabonais de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Conjoncture : L’économie gabonaise sur une bonne lancée est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Plus de 1 000 emplois disponibles à Nkok

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 09:29

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – Ces opportunités rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d’apprentissage jeunesse mis en place par le gouvernement et ses partenaires pour résorber le problème de chômage.

200 jeunes chercheurs d’emplois viennent d’être reçus par l’Office national de l’emploi (ONE) et l’Autorité administrative de la zone économique de Nkok. Cette première vague fait partie des 734 jeunes présélectionnés durant les caravanes organisées en juillet dernier dans le cadre de l’implémentation du Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ).

La rencontre avec les structures implantées à Nkok a donné l’occasion à ces derniers de se familiariser avec l’environnement de travail où ils sont appelés à exercer. Les jeunes recrues devront aussi se familiariser avec la zone économique spéciale de Nkok et être édifiées sur le Contrat d’apprentissage jeunesse.

Dans un premier temps, il est question de recruter 524 jeunes entre août et septembre 2017. Alors qu’au mois d’octobre, une seconde vague de 500 jeunes sera recrutée. Cette initiative mise en place par le gouvernement et ses partenaires vise à résorber le phénomène du chômage et à offrir aux jeunes un travail décent.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Plus de 1 000 emplois disponibles à Nkok est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages