Actualités Gabon

Synergie : Samu social international et Samu social Gabon se mettent ensemble

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 13:08

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – Les deux structures ont signé récemment à Paris une convention cadre de partenariat destinée à développer les activités de prise en charge des couches gabonaises les plus défavorisées.

Les Gabonais à faibles revenus pourront désormais être secourus et bénéficier d’une prise en charge. Telle est la substance d’une convention qui lie désormais le Samu social international et le Samu Social Gabon.

Selon les termes du document paraphé à Paris en France le 13 juin dernier entre Xavier Emmanuelli, président du Samu social international, et Paul Biyoghe Mba, ministre d’Etat, ministre du Développement social, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, cette convention cadre de partenariat a pour objectif de développer des activités de secours et de prise en charge des Gabonais confrontés à des difficultés d’ordre financier.

Dans les détails, le Samu social international s’engage à reconnaître et à promouvoir les activités du Samu du Gabon. Tout comme il s’emploie également à la consolidation de sa visibilité internationale en l’associant aux différentes politiques de communication et de plaidoyer. Ceci dans la limite de ses moyens.

En plus, le Samu social international s’engage à apporter son assistance technique au Samu social Gabon, indispensable au bon déroulement de ses missions. Cette assistance porte principalement sur la formation du personnel et la recherche des financements.

Pour sa part, le Samu social Gabon devra développer des activités de secours et de prise en charge au profit des Gabonais sans abri, en situation de détresse physique ou psychosociale conformément aux lois et règlements nationaux et internationaux.

Figure également dans son cahier de charges, la prise en charge des enfants coupés de leurs familles et qui vivotent dans la rue à la merci de toute sorte d’adversité.

«Nous ne pouvons pas rester insensibles et passifs face à cette situation. Et le président Ali Bongo Ondimba nous a demandé d’agir très vite pour protéger cette catégorie de Gabonais à travers le Samu social Gabon qui va désormais offrir à ces enfants une aide médico-psycho-sociale pour atténuer leurs souffrances quotidiennes, leur redonner espoir, les accompagner pour construire ensemble un projet de sortie de rue, soit un projet de vie et non de survie », a indiqué Paul Biyoghe Mba.

L’ouverture officielle du Samu social Gabon est prévue à la fin du mois de juin courant, en présence des officiels gabonais et du président du Samu social international, Xavier Emmanuelli.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Synergie : Samu social international et Samu social Gabon se mettent ensemble est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Bolloré casse enfin les prix au Port d’Owendo

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 12:39

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le groupe français vient de décider d’une remise sur les prestations d’aconage et de relevage pour les marchandises à l’import.

Dans une correspondance datée du 14 juin dernier, Anthony Samzun, directeur général de la Société général des terminaux de conteneurs du Gabon (SGTCG), informe les opérateurs économiques gabonais d’une remise sur les prestations d’aconages et de relevage pour les containers pleins à l’import.

Ladite remise est de l’ordre de 40% sur les produits de première nécessité (catégorie 1,2, et 4), 40% sur les containers frigorifiques et 20% sur les autres catégories. Accusée à tort ou à raison d’être responsable de la vie chère au Gabon, la multinationale a mis en place une politique tarifaire hors de portée pour l’entrée des marchandises via le port d’Owendo.

Au Gabon, l’opinion s’interroge sur ce qui a pu pousser la multinationale française, Bolloré à revoir à la baisse aujourd’hui le coût de ses prestations alors que les opérateurs économiques avaient appelé à cette baisse depuis des années sans obtenir d’écho favorable.

Tout comme les uns et les autres n’avaient de cesse de dénoncer la vétusté des équipements portuaires surannés qui rendaient difficile le service. Aucun respect du cahier de charges en matière de développement portuaire d’Owendo. Alors que Bolloré avait pour principale mission d’en faire un hub en Afrique centrale, voir une référence sur le continent. Aujourd’hui, le port d’Owendo est désuet.

Ni le soulèvement de la société civile, ni les manifestations de la population encore moins les tirs groupés de la presse n’ont réussi à faire plier Bolloré. Ajoutée à cela, l’impuissance coupable et le silence complice des pouvoirs qui fini par faire croire à l’intouchable Bolloré qu’il avait désormais une mainmise sur tout un pays.

Mais beaucoup voient en ce revirement spectaculaire la concurrence née de la mise en service récente du port de Gabon Special Zone économique (GSEZ) qui y aurait poussé le groupe français à reculer finalement. D’où l’appel lancé par certains Gabonais dans le sens d’un audit sur le contrat de concession du Port d’Owendo au groupe français. Car, beaucoup soupçonnent une vaste supercherie au profit de Bolloré et que toutes les conséquences soient tirées.

Cet article Gabon : Bolloré casse enfin les prix au Port d’Owendo est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Le CLR tire la sonnette d’alarme sur la gestion de l’Hôtel de ville

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 12:26

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – En sa qualité de premier responsable du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR, majorité républicaine) et de surcroît premier maire Adjoint de la commune de Libreville, le général Jean Boniface Assele Dabany a conduit le vendredi 16 juin 2017 une rencontre avec la presse locale.

Occasion pour lui de jeter l’opprobre sur le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), coupable à ses yeux de la mauvaise gestion de la mairie de Libreville, la capitale gabonaise.

Entouré des membres du directoire de sa formation politique, M. Assele Dabany, patron du CLR, n’a pas mis la langue dans sa poche pour dire tout haut son repli face à l’attitude iconoclaste de son allié le PDG en ce qui concerne le fonctionnement et surtout la gestion de l’hôtel de ville.

Tout en relevant au départ qu’il n’y a aucun nuage entre le PDG et CLR, encore moins entre lui et le maire central Mme Rose Christiane Assouka Raponda, il a précisé que les antagonismes nés entre ces deux formations politiques membres de la majorité Républicaine et Sociale pour l’émergence (MRSE) se situeraient exclusivement au niveau de la conduite des affaires de la cité.

Voila pourquoi il a dit que le PDG gagnerait à préserver des bons rapports avec son allié historique le CLR qui refusera toujours de servir de caisse de résonance encore moins de demeurer un éternel assisté, car il mettra toujours le doigt là ou le mal est persistant.

« Plusieurs personnes toujours engluées dans des disputes stériles dévient le débat pour continuer à profiter des prébendes qu’offre la gestion présente ou l’on affirme que le travail en cours est parfait, alors que l’action du bureau du conseil municipal est loin des attentes », a formulé Jean Boniface Assele Dabany.

Evidemment, les Librevillois veulent savoir pourquoi leur ville est-elle jonchée de poubelles depuis plusieurs semaines à ce jour. Là, il a mentionné que l’hôtel de ville traverserait en ce moment une passe difficile avec en sus, une conjoncture économique ce qui met dans une situation telle qu’il n’est plus à mesure d’honorer certaines prestations notamment ses créances vis-a-vis de la société Averda.

Toujours sur ce chapitre, le premier Maire adjoint de Libreville a soutenu que le temps est venu pour le PDG et le CLR de signer un pacte de co-gestion de l’hôtel de ville, et à ce propos il a rassuré l’opinion de son engagement à faire aboutir ce projet, et de souhaiter le respect par l’autorité municipale des prérogatives dévolues à ses administrés.

A la suite, il a soulevé la question des maires issus de sa formation politique qui, a-t-il précisé, ne bénéficieraient d’aucun traitement de faveur pour ce qui est des émoluments et des véhicules de fonction octroyés aux uns et autres.

Pour finir, le général Assele Dabany a demandé que le CLR qui reste ancré dans MRSE pour soutenir le président Ali Bongo Ondimba soit désormais respecté surtout, a-t-il poursuivi, qu’il n’a cessé de mobiliser ses troupes pour défendre la cause du camp présidentiel.

Cet article Gabon : Le CLR tire la sonnette d’alarme sur la gestion de l’Hôtel de ville est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Échec d’une tentative de déstabilisation

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 11:53

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – L’appel à la désobéissance civile contre le président Ali Bongo Ondimba par l’opposant Aba’a Minko’o n’a pas produit l’effet escompté. Le gouvernement dénonce le discours de la haine développé par Jean Ping.

«Ce vendredi (le 16 juin 2017, ndlr), plusieurs rédactions de médias publics et privés de Libreville ont été prises d’assaut, de manière synchronisée, par des groupes d’individus armés et encagoulés dans le but de diffuser un message audio et vidéo incitant le peuple gabonais à la révolte.»

Cette déclaration de Steeve Ndong Essame, procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville intervient à la suite de plusieurs incidents signalés dans la capitale gabonaise. En effet, les locaux des médias comme Gabon Télévision, TV+, Africa N°1 et Kanal 7 ont été pris d’assaut pas des individus encore non identifiés exigeant la diffusion d’une vidéo appelant à la désobéissance civile contre le pouvoir en place.

Les assaillants ont fait face à une fin de non-recevoir des agents. A l’exception des petites chaînes privées comme TV+ où le message a été diffusé. Mais, sans effet. L’enquête ouverte à cet effet par la justice permettra de faire toute la lumière sur ces événements malheureux.

En image, Roland Désirée Aba’a Minko’o lance un ultimatum au président élu Ali Bongo Ondimba à quitter le pouvoir dans les 72 heures. Dans cette vidéo tournée devant le mémorial Léon Mba à Libreville, l’opposant et allié du candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Jean Ping, déclare «avoir miné tous les bâtiments administratifs et ministériels» qu’il menace de faire exploser. Des «déclarations d’une extrême gravité», selon le procureur de la République.

Dans la foulée, d’autres incidents ont également été signalés à d’autres endroits de Libreville. Notamment au siège de la délégation de l’Union européenne où «un incident sécuritaire» s’est produit «du fait de l’intrusion d’un individu proférant des menaces dans les locaux», selon un communiqué de la représentation diplomatique.

«Cet incident a été rapidement résolu avec l’aide de la police locale qui a procédé à son évacuation dans le calme», a précisé l’Union européenne.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le siège du parti de l’Union Nationale (UN, opposition) a également fait l’objet d’une attaque par « des individus non identifiés qui ont jeté deux cocktails Molotov sur le bâtiment », selon des opposants.

Côté gouvernement, le camp Ping ne serait pas tout à fait étranger à ces événements. « Ce monsieur (Roland Désirée Aba’a Minko’o, ndlr) n’en a pas fait mystère. C’est en son nom qu’il a parlé», a déclaré Alain-Claude Bilie By  Nze. Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, «il s’agit là de l’aboutissement de ce à quoi conduit le discours de haine porté par M. Ping depuis plusieurs années.» Il a conclu que cette affaire «relevait désormais des services du procureur.»

Mais, Jean Ping et ses proches disent ne pas se reconnaître dans l’acte posé par Roland Désirée Aba’a Minko’o. C’est du moins ce que les membre de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) ont indiqué dans un communiqué.

Une affaire vraiment louche que l’enquête ouverte par la justice gabonaise permettra de faire toute la lumière et éclairer l’opinion sur ce qui s’est réellement passé. Etant donné que le terrorisme n’est ni dans la culture des gabonais, ni dans la mentalité d’autres ressortissants d’Afrique centre d’ailleurs.

Cet article Gabon : Échec d’une tentative de déstabilisation est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon – Fonds pour l’environnement mondial : On parle agriculture durable

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 10:48

Le sujet était au centre d’une audience accordée vendredi par le président Ali Bongo Ondimba à la directrice générale et présidente de cette organisation internationale, Naoko Ishi.

Le président de la République gabonaise a reçu vendredi en audience la directrice générale et présidente du Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Le tête-à-tête entre Ali Bongo Ondimba et Naoko Ishi a porté principalement sur les opportunités de partenariat entre le Gabon et cette organisation internationale, notamment dans le secteur de l’agriculture durable.

L’hôte du chef de l’Etat gabonais a, à l’occasion, exprimé sa volonté d’apporter son soutien au Gabon dans la réalisation de son Plan d’affectation des terres.

Accompagnée de Claude Gascon, coordonnateur Afrique, et de Mohamed Bakarr, chef de service Environnement, Naoko Ishi a salué l’engagement fort du chef de l’Etat en faveur de la protection de l’environnement et l’a également félicité pour la création de 20 aires marines protégées.

Cet article Gabon – Fonds pour l’environnement mondial : On parle agriculture durable est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Jean François Moukawa Ngonga a été viré

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 10:41

Il est reproché au directeur de cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie  une tentative d’arnaque auprès des opérateurs économiques.

Jean François Moukawa Ngonga n’est plus le directeur de cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie. Sa faute : ce dernier aurait pris pour prétexte le décès de l’époux de la ministre déléguée pour solliciter des contributions multiformes auprès des opérateurs économiques.

Mais, il sera abattu en plein vol par les réseaux sociaux qui ont diffusé la lettre qu’il aurait rédigée pour arnaquer ses éventuelles proies.

Au regard de la gravité de la situation, la réaction des deux membres du gouvernement en charge de ce département ministériel ne s’est pas fait attendre. En plus de sa mise à l’écart, le ministre de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, Edmée Madeleine Berre et sa ministre déléguée, Irène Lindzondzo ont publié une mise au point.

Dans ce document, elles tiennent à condamner avec la plus grande fermeté une telle démarche dans laquelle elles affirment ne pas se reconnaître. Des pratiques qui, selon elles, relèvent d’une initiative strictement personnelle et privée. Des agissements qui vont à l’encontre des valeurs d’éthique prônées par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, ainsi que par l’ensemble du gouvernement.

Cet article Gabon : Jean François Moukawa Ngonga a été viré est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon – Union africaine : L’agriculture au menu

InfosGabon - lun, 19/06/2017 - 09:59

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le président Ali Bongo Ondimba a reçu en audience, le jeudi 15 juin 2017, Josefa Sacko, commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture auprès de l’organisation panafricaine.

En marge de la 16ème Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) organisée à Libreville à laquelle elle a pris part, Josefa Sacko a été reçue en audience par Ali Bongo Ondimba.

L’échange entre la nouvelle commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture près la Commission de l’Union africaine (UA) et le président gabonais a porté sur le rôle de l’agriculture dans le processus d’émancipation économique du continent africain.

En poste depuis le 14 mars dernier, cette ingénieure agronome de formation, de nationalité angolaise, a surtout échangé avec chef de l’Etat gabonais sur les enjeux de ces assises surtout au moment où le Gabon prend le flambeau de la présidence de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement pour les deux prochaines années.

Ces travaux qui se sont achevés vendredi dans la capitale gabonaise ont permis aux participants de rechercher des solutions environnementales novatrices inscrites notamment dans le droit fil de l’Agenda 2063 porté par l’UA. Les conclusions de ces assises viendront alimenter les réflexions des chefs d’Etat, réunis en sommet en juillet prochain au siège de l’Union à Addis Abeba en Ethiopie.

Les recommandations de Libreville orienteront tout particulièrement les décisions du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement sur les changements climatiques présidé depuis janvier dernier par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Cet article Gabon – Union africaine : L’agriculture au menu est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Présumée agression d’Ali Bongo : Le démenti de l’ambassadeur du Gabon à Rabat

InfosGabon - ven, 16/06/2017 - 22:36

Libreville, Vendredi 16 Juin 2017 (Infos Gabon) – Abdu Razzaq Guy Kambogo a désapprouvé un supposé mécontentement des Gabonais établis au royaume chérifien contre le président de la République.

Suite aux fausses informations ayant inondé les réseaux sociaux et faisant état de mécontentements des Gabonais du Maroc lors du passage du président Ali Bongo Ondimba à Rabat, l’ambassadeur du Gabon dans le royaume chérifien est sorti de sa réserve pour faire un démenti.

Dans un communiqué rendu public, Abdu Razzaq Guy Kambogo dénonce des «informations aussi erronées que mensongères, qui ne grandissent nullement leurs auteurs et dont le but inavoué serait de ternir l’image du Gabon et de ses dirigeants.»

Selon le chef de la mission diplomatique du Gabon au Maroc, le séjour au Maroc d’Ali Bongo Ondimba et sa suite s’est « déroule conformément au protocole établi et de la meilleure des manières, sans anicroche de quelque nature que ce soit».

Le diplomate gabonais a dit se réserver le droit de saisir les services compétents face à ce qui, selon lui, apparaît comme du montage pur et simple, de l’intoxication et de la manipulation des consciences visant à nuire à la personne du chef de l’Etat.

En séjour à Washington aux Etats-Unis à l’invitation du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) à participer au sommet sur les océans, le président et sa suite s’étaient vu attaqués par des individus se réclamant être des Gabonais.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Présumée agression d’Ali Bongo : Le démenti de l’ambassadeur du Gabon à Rabat est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Conférence ministérielle africaine sur l’environnement : Issoze Ngondet invite à un sursaut d’orgueil

InfosGabon - ven, 16/06/2017 - 22:22

Libreville, Vendredi 16 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le Premier ministre gabonais appelle les africains à trouver des solutions pour financer la lutte contre les changements climatiques.

Le chef du gouvernement a présidé jeudi l’ouverture de la 16e Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE). D’entrée de jeu, Emmanuel Issoze Ngondet a rendu hommage aux ministres africains présents à ces assises et aux partenaires chargés des questions d’ordre environnemental pour la confiance placée en son pays pour l’organisation de cette rencontre.

Avant de souligner l’importance de cette conférence. «Parce que la question de la survie de notre planète constitue, sans équivoque, l’enjeu majeur de notre siècle, il n’est besoin de rappeler ici l’engagement du Gabon en faveur de la lutte contre les changements climatiques, la protection de l’environnement et la gestion durable des ressources naturelles», a-t-il relevé.

«La CMAE devrait garantir au continent africain le leadership mondial sur les questions d’ordre climatique. De même, la CMAE a facilité la prééminence d’une position commune dans un milieu où parfois les intérêts des uns et des autres ne paraissaient pas à priori facilement conciliables. La CMAE a ainsi marqué une empreinte indélébile en matière de renforcement des capacités et de résilience de l’Afrique en matière de gestion environnementale», s’est félicité M. Issoze Ngondet.

Placé sur le thème : «Investir dans des solutions environnementales novatrices pour accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 en Afrique», doit permettre aux participants, comme l’a relevé l’orateur, de trouver des réponses durables et novatrices aux problématiques auxquelles les pays africains sont confrontés; d’accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable axés sur l’action et tenant compte des réalités; de poursuivre la mise en œuvre de l’Agenda 2063 qui traduit la volonté de l’Afrique, à s’unir autour d’un programme de développement commun et parler d’une seule et même voix, afin de se positionner comme nouvel acteur global.

Sur la question du financement et du statut de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement, il a invité les participants à explorer les pistes et à formuler des propositions pertinentes qui seront déterminantes pour l’avenir de ce mécanisme de lutte contre les changements climatiques.

«Il nous revient de décider de la place que nous voulons réellement donner à la lutte contre les changements climatiques au regard des conséquences de ce fléau dans notre continent. Nous sommes donc invités à œuvrer dans le sens de donner les moyens à la CMAE aux plans financiers, techniques et institutionnels.C’est une démarche qui incombe à tous nos Etats, de manière individuelle et collective», a martelé le Premier ministre gabonais.

Loin d’être le seul combat des Etats africains, Emmanuel Issoze Ngondet a sollicité l’appui des partenaires. «Ce challenge ne peut être traité par les seuls Etats africains car les problématiques auxquelles nous sommes confrontés sont complexes et d’envergure mondiale. Aussi, me plaît-il de lancer un appel aux partenaires afin qu’ils poursuivent leurs appuis multiformes, car la survie de l’humanité entière en dépend», a-t-il lancé.

Avant de rendre hommage à l’Egypte «pour tous les efforts qu’elle a consentis au rayonnement de la CMAE durant ces deux années de mandat à la tête de cet organisme. Je ne doute point que mon pays, à son tour, bénéficiera de son appui et de ses conseils nourris de sa riche expérience.»

Alors que le 31 janvier dernier le président Ali Bongo Ondimba était porté à la tête de la Coordination des chefs d’Etat et/ou de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le Gabon prend le relais de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement pour la période 2017-2018, les deux plus importantes instances environnementales du continent.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Conférence ministérielle africaine sur l’environnement : Issoze Ngondet invite à un sursaut d’orgueil est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

UBA : Forte demande de 1,3 milliards de dollars sur l’obligation

InfosGabon - ven, 16/06/2017 - 21:59

Libreville, Vendredi 16 Juin 2017 (Infos Gabon) – United Bank for Africa (UBA) s’est lancé dans les euro-obligations (Eurobond). La banque basée au Nigeria a annoncé, à titre inaugurale, l’émission de 500 millions de dollars sur le marché.

Selon son directeur général, Kennedy Uzoka, l’opération s’inscrit dans le cadre d’une première euro-obligation, qui a connu une sursouscription de 240%.

Dans un communiqué de la banque, M. Uzoka explique qu’après avoir examiné plus de 1,3 milliard de dollars d’ordres provenant de près de 200 investisseurs à travers le globe (Royaume-Uni, Europe, Asie, Moyen-Orient, Etats-Unis, etc.), les arrangeurs co-chefs de file de l’émission ont réduit la demande à 1,2 milliard de dollars.

Et d’annoncer que cette « obligation de 500 millions de dollars complètera la base de financement stable et soutiendra la croissance du bilan et de l’ensemble des activités de la banque ».

Ce financement à moyen terme renforcera également la position de l’institution dans le financement de projets rentables et à impact sur le continent africain.

« Ce premier Eurobond a été évalué par Fitch (Perspective B stable) et S&P (Perspective B stable), ce qui correspond à la même note attribuée à la Banque par les deux agences et se classe au même niveau que la notation souveraine du Nigeria », précise-t-il.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article UBA : Forte demande de 1,3 milliards de dollars sur l’obligation est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / Agence nationale de pêche et d’aquaculture : Des lendemains qui chantent

InfosGabon - ven, 16/06/2017 - 19:25

Libreville, Vendredi 16 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de la Fonction publique a annoncé un déploiement du personnel auprès de cet organisme chargé d’exécuter les politiques publiques en matière de pêche.

L’Agence nationale de pêche et d’aquaculture (ANPA) pourra bientôt sortir de sa léthargie actuelle, au lendemain de la séance de travail conjointe tenue mercredi entre le ministre de la Fonction publique et sa collègue déléguée à l’Economie forestière chargée de la Pêche.

A l’ordre du jour de l’échange entre Jean-Marie Ongadaga et Chantal Mebaley Abengdang, la revitalisation de cette structure. L’état des lieux dressé par Georges Mba Asseko, directeur général de l’ANPA, a mis en évidence les difficultés auxquelles la structure est confrontée au quotidien.

Depuis sa création en 2015, cette entreprise pêche par un manque de personnels qualifiés et compétents. Une situation qui ne lui permet pas de remplir pleinement ses missions d’assainissement et de régulation du secteur des pêches et de l’aquaculture.

Non seulement elle ne peut pas assurer la surveillance des activités piscicoles le long des 241 000 km2 de côtes, l’ANPA ne perçoit non plus de ristournes relatives à ses activités. La rareté des subventions de l’Etat ne permet pas le paiement effectif et régulier des salaires du personnel.

Face à cette situation et conscient des défis qui interpellent cette entreprise en matière d’exécution des politiques publiques dans le domaine de la pêche, le ministre de la Fonction publique a décidé d’affecter des agents en position d’affectation spéciale avec solde sous forme de subvention d’équilibre à l’ANPA.

Jean-Marie Ongadaga a souhaité qu’une cartographie des emplois de l’ANPA lui soit transmise. A l’avenir, cette dernière devrait changer de code d’établissement. M. Ongadaga a aussi donné des instructions dans le sens d’une élaboration des cadres organiques et des fiches de postes pour chaque structure ainsi qu’une révision des textes juridiques dans les meilleurs délais.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / Agence nationale de pêche et d’aquaculture : Des lendemains qui chantent est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Dieudonné Nzapalainga chez Ali Bongo

InfosGabon - mer, 14/06/2017 - 22:49

Libreville, Mercredi 14 Juin 2017 (Infos Gabon) – L’archevêque de Bangui a échangé ce mercredi 14 juin en tête-à-tête avec le président de la République gabonaise.

Le cardinal Dieudonné Nzapalainga était l’hôte d’Ali Bongo Ondimba ce mercredi. Au cours de l’audience qui lui a été accordée au palais du bord de mer à Libreville par le chef de l’Etat gabonais, l’archevêque de Bangui a exprimé la gratitude de son pays au peuple frère et ami du Gabon pour le soutien en faveur du rétablissement de la paix dans ce pays (Centrafrique) de la sous-région déchiré par une interminable crise qui dure depuis la chute de François Bozizé.

Ce dernier a été renversé en mars 2013 par la coalition Séléka alors conduite par Michel Djotodia. Les deux hommes ont fait le tour des derniers événements en Centrafrique et l’évolution de la situation sécuritaire dans ce pays.

Accompagné à cette audience par Monseigneur Basile Mve Engone, archevêque de Libreville, le cardinal Dieudonné Nzapalainga, ancien pensionnaire du séminaire Brothier de Libreville, n’a pas caché son sentiment au sortir de la rencontre avec le chef de l’Etat.

«Le Gabon a joué et continue de jouer un rôle important dans le cadre du retour de la paix en République centrafricaine par la présence de ses militaires là-bas. Beaucoup ont donné de leur vie. Je viens donc aussi m’incliner devant les héros de la paix qui ont sacrifié leur vie pour la République centrafricaine», a-t-il déclaré.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Dieudonné Nzapalainga chez Ali Bongo est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : La réforme hospitalière adoptée

InfosGabon - mer, 14/06/2017 - 18:47

Libreville, Mercredi 14 Juin 2017 (Infos Gabon) –Le texte validé lundi par l’Assemblée nationale devrait permettre aux Gabonais de pouvoir bénéficier des soins de qualité dans tout hôpital.

Réunie en plénière lundi dernier au palais Léon-Mba, l’Assemblée nationale du Gabon a adopté une série de projets de lois soumis à son examen par le gouvernement.

Il s’agit entre autres des projets de loi autorisant le gouvernement gabonais à contracter des emprunts auprès de certains établissements financiers, à l’instar de la Banque africaine de développement (BAD), de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et de l’Agence française de développement (AFD).

Au rang des textes adoptés, figure également celui portant réforme hospitalière en République gabonaise.

Au cours de son passage devant les députés de la Commission des affaires sociales, culturelles et de la communication, le ministre de la Santé publique et de la Population a laissé entendre que ce projet de loi a pour ambition de permettre aux Gabonais de pouvoir bénéficier des soins de qualité dans des hôpitaux publics.

A l’occasion, le Pr Léon Nzouba a déclaré que le Gabon venait de se doter d’un plateau technique hospitalier avec la construction et l’équipement d’hôpitaux publics modernes.

Cependant, il a tenu à relever comme pour le déplorer, une vieille habitude qui a fini par s’ériger en règle qui voudrait que le fonctionnement des hôpitaux publics soit calqué sur le schéma de simples services aux ordres d’une administration centralisée.

FIN/INFOSGABON/WF/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : La réforme hospitalière adoptée est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Le geste de cœur d’Otounga Ossibadjouo pour le Centre médical d’Okondja

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 22:24

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Ce membre du gouvernement et membre du Bureau politique du Parti Démocratique Gabonais a récemment fait un don en matériel médical à cette structure hospitalière du Haut-Ogooué.

Le centre médical de la commune d’Okondja dans la province du Haut-Ogooué vient de recevoir une bouffée d’oxygène de l’une de ses élites. Mathias Otounga Ossibadjouo, ministre du Budget et des Comptes publics a procédé la semaine dernière à la remise d’un don de matériel composé d’une ambulance médicalisée et des produits biomédicaux.

Ce geste de bienfaisance de ce membre du Bureau politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) vise à optimiser le fonctionnement dudit centre. Raison pour laquelle le bienfaiteur a émis le vœu que ces unités mobiles servent effectivement à sauver des vies humaines dans cette localité d’environ 3.000 personnes.

Ce don intervient après un constat de désolation fait par ce membre du gouvernement à la suite de plusieurs visites effectuées dans le centre médical de la commune d’Okondja. Il a du constater que l’unité de santé, à l’instar de bien d’autres structures sanitaires de l’arrière-pays, souffre de plusieurs maux, qui plombent son fonctionnement, et contraint de nombreux patients à parcourir des kilomètres pour se soigner.

Il s’agit entre autres de l’évacuation sanitaire vers des structures plus importantes de la province notamment qui est l’un des véritables manquements constatés.

Le geste de cœur de ce haut cadre n’est pas un cas isolé. Car, il intervient après plusieurs autres actions caritatives menées au sein de ce Centre de santé. Par le passé, Mathias Otounga Ossibadjouo y avait déjà fait une dotation en produits pharmaceutiques. Il a également procédé à la distribution des layettes, des cadeaux pour nouveaux nées et organisé une journée retroussons les manches dénommée «Centre de santé propre».

Toutes ces actions illustrent à suffisance le caractère social de l’homme dont le bien-être des siens fait partie de ses priorités. En Mars dernier, ce digne fils du département de la Sébé Brikolo a procédé au lancement des travaux de réhabilitation des voiries de la cité.

FIN/INFOSGABON/KD/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Le geste de cœur d’Otounga Ossibadjouo pour le Centre médical d’Okondja est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Criminalité faunique et floristique au Gabon : Les TIC pour juguler le mal

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 21:55

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le gouvernement et ses partenaires ont mis en place le Projet Africa-Twix qui viendra faciliter l’échange d’informations pour mieux traquer les trafiquants de cette activité illégale.

C’est un secret de Polichinelle d’affirmer que le commerce illégal de la faune et de la flore sauvage font des ravages et constituent un véritable frein à l’économie gabonaise. Non seulement ces activités contribuent à une disparition progressive des espèces et des essences rares, mais elles ne permettent non plus de renflouer les caisses publiques.

L’atelier national d’échange et de formation du projet Africa-Twix organisé la semaine dernière sur la lutte contre la criminalité faunique et le trafic illicite des produits forestiers a été l’occasion de le démontrer une fois de plus. Présidée par Athanase Nthanga Oyougou, secrétaire général du ministère de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, cette rencontre organisée dans le cadre de la célébration de la semaine nationale de l’environnement a permis aux participants de réaffirmer leur détermination à faire échec à ces activités.

Avec la contribution des experts du ministère de l’Economie forestière et des acteurs de la World Wild Found (WWF), cet échange a également été le lieu de faire le constat selon lequel ces activités illégales prospèrent du fait de la faible communication et du manque d’échange d’informations entre les pays d’Afrique centrale sur les mouvements des personnes et des produits de la faune.

«Cet atelier nous donne l’occasion d’échanger sur l’organisation à mettre en place, la coopération à développer dans le domaine de la lutte contre la criminalité faunique et le trafic illicite des produits forestiers. L’urgence de la question n’est plus à démontrer. Il y a vraiment péril en la demeure», a lancé Marthe Mapangou, directrice nationale de WWF.

Dans le souci d’apporter une solution efficace et durable à cette situation, le Traffic, la WWF et d’autres partenaires, à l’instar de la COMIFAC, ont mis en place le Projet Africa-Twix dont l’objectif est de promouvoir la réduction du commerce illicite de la faune et de la flore sauvage par une amélioration des échanges d’informations.

Cela passe par la mise en œuvre d’une plateforme internet nommée «Africa-Twix», (Trade in Wildlife Information eXchange). «Notre souhait est que la rencontre d’aujourd’hui constitue le début d’une prise de conscience collective et universelle. Elle doit pour cela dégager des propositions d’actions concertées pour la mobilisation de l’opinion publique internationale afin de soutenir cette lutte que nous menons au nom de l’humanité», a conclu Athanase Nthanga Oyougou.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Criminalité faunique et floristique au Gabon : Les TIC pour juguler le mal est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / Environnement : Libreville accueille l’Afrique

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 21:28

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – La capitale gabonaise abrite la 16e Conférence ministérielle africaine sur l’environnement sur les résolutions de la COP 21 à Paris en France et de la COP 22 à Marrakech au Maroc.

Libreville est depuis lundi la ville hôte de la 16e Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE). Ces travaux prévus toute cette semaine dans la capitale gabonaise vont donner l’occasion aux ministres et experts présents de revisiter les grandes décisions prises depuis le rendez-vous du Caire en Egypte en mars 2015 dans le domaine de l’environnement au plan mondial jusqu’à ce jour.

Au menu des échanges, les participants vont débattre des résolutions issues de la COP 21 à Paris en France en 2015 et celles de la COP 22 à Marrakech au Maroc en 2016.

Placée sur le thème : «Investir dans des solutions environnementales novatrices pour accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 en Afrique», cette rencontre va également ouvrir la réflexion sur les préparatifs de la 13e session de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification prévue en septembre 2017.

La 23e session de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu en décembre prochain à Bonn en Allemagne sera également au menu des discussions. Libreville sert également de cadre idéal pour revisiter les principales questions à l’ordre du jour à la 3e Assemblée des Nations unies pour l’environnement prévue en octobre 2017 à Nairobi au Kenya. Ce rendez-vous permettra l’adoption d’une position commune africaine.

Les ministres africains en charge des questions d’ordre environnemental en profiteront pour échanger sur la mise en œuvre de l’Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique et de l’Initiative pour l’adaptation en Afrique ainsi que sur les travaux du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.

Les participants à la rencontre de la capitale gabonaise ont aussi sur leur table la suite à réserver aux décisions adoptées lors de la 15e session et de la 6e session extraordinaire de la CMAE.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / Environnement : Libreville accueille l’Afrique est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Concours JA Gabon : Recycling Industrie et Strag sélectionnées

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 21:08

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Les deux équipes sélectionnées dans le cadre de la compétition organisée par l’incubateur national d’entreprises représenteront le Gabon en décembre prochain.

Le Gabon vient de désigner ses dignes représentants qui défendront ses couleurs du 6 au 8 décembre prochain à Johannesburg en Afrique du Sud dans le cadre de l’entrepreneuriat jeune.

Il s’agit de Recycling Industry du lycée Paul Emane de Libreville, retenue dans la catégorie «Mini entreprise» pour son projet de fabrication de mobilier de maison à base de matériaux recyclables.

Elle a ainsi devancé Irhone du lycée Mabignath qui a défendu un projet portant sur la confection des gommes à crayons et Eco déco dont le projet portait sur la fabrication des tableaux 3D à base des matériaux de récupération.

En leur qualité de dignes ambassadeurs du Gabon, ils iront compétir face à d’autres jeunes du continent.

L’autre catégorie du concours qui récompensait les meilleures start-up à hauteur d’un million de francs CFA a vu le sacre de Strag d’Oyem qui a damé le pion à ses concurrents. La jeune entreprise a défendu un projet de fabrication de pâte d’arachide bio devant ses rivales Comepro restauration de Libreville et Magic citron.

Celles-ci ont respectivement présenté des projets de restauration rapide marquée par la livraison à domicile et de fabrication des pots de confitures.

Ce concours organisé par JA Gabon a permis de faire un constat général : ces équipes excellent dans la fabrication de divers produits à base de matériaux locaux recyclés, l’agriculture ou encore la transformation.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Concours JA Gabon : Recycling Industrie et Strag sélectionnées est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : 30% du personnel diplomatique bientôt rapatrié

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 20:52

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le ministre des Affaires étrangères justifie cette décision par la crise économique que le pays traverse.

Le personnel diplomatique gabonais établi à l’étranger connaîtra bientôt une cure d’amaigrissement. L’annonce est du ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, chargé des Gabonais de l’étranger en fin de semaine dernière.

Dans le cadre de la cérémonie de prise de service de Flavien Enongoué, nouvel ambassadeur du Gabon en France, Pacôme Moubelet Boubeya, a annoncé un dégraissage de l’ordre de 30% des effectifs dans les représentations diplomatiques gabonaises.

A l’origine de cette décision, la grave crise économique que traverse le pays depuis la chute des cours du pétrole survenue en 2014. «Le ministère des Affaires étrangères a plus de 600 agents à l’étranger. C’est énorme. Il faut une diminution nette des effectifs de 30% car ça coûte très cher à l’Etat gabonais», a-t-il lancé.

Selon lui, il va falloir revenir à un nombre raisonnable d’agents affectés auprès de ces missions. «On n’a pas besoin de vingt agents pour faire un travail dans une Ambassade. Nous devons ramener les effectifs à un niveau acceptable», a-t-il ajouté.

Avec un réseau diplomatique de 32 Ambassades et de très nombreux consulats et consulats honoraires à travers le monde, les charges commençaient déjà à devenir élevées dans un contexte de crise. D’où, selon Pacôme Moubelet Boubeya, la mise en place d’un plan minceur. Lequel ne signifie pas abandon par le Gabon des secteurs vitaux de son action diplomatique, mais plutôt d’un recadrage visant prioritairement les intérêts du pays à l’étranger.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : 30% du personnel diplomatique bientôt rapatrié est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / Dette intérieure : Gouvernement et patronat accordent leurs violons

InfosGabon - mar, 13/06/2017 - 20:25

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Les deux parties ont échangé sur le chronogramme d’apurement de la dette des pouvoirs publics envers les entreprises gabonaises.

Près de huit mois après leur dernière rencontre, le gouvernement et la Confédération patronale du Gabon (CPG) se sont retrouvés lundi pour échanger sur les créances des entreprises en souffrance au trésor public.

Aux côtés du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, les ministres de la Justice, de la Promotion des investissements, des Petites et Moyennes entreprises et le ministre délégué à l’Economie. Côté patronal, une importante délégation de chefs d’entreprises conduite par Alain Bâ Oumar, président de la CPG.

Les deux parties ont échangé sur la dette intérieure avec un accent sur le chronogramme de son apurement.

Entre autres propositions, le patronat gabonais a émis le vœu que des engagements supplémentaires soient pris par les pouvoirs publics afin d’accompagner les entreprises, moteur incontestable de croissance économique et de création des richesses.

Le gouvernement de son côté mise sur le Plan de relance économique (PRE) qui, selon lui, constitue un moyen efficace de soutien à l’attractivité de l’économie nationale, pour la création des emplois et de la richesse.

Nonobstant un contexte socio-économique particulièrement morose suite à la chute des cours du pétrole à l’international, il a promis de poursuivre à honorer ses engagements. Emmanuel Issoze Ngondet a à l’occasion invité ses hôtes à privilégier le dialogue et la négociation, voie idéale efficace et durable d’apaisement et de sortie des tensions sociales qui secouent les entreprises gabonaises depuis quelque temps.

En rappel, lors de la rencontre du 24 octobre dernier, gouvernement et patronat avaient signé un accord portant sur un chronogramme d’apurement de la dette intérieure. Selon les termes dudit accord, dès 2017 le gouvernement s’engageait à verser un montant de 20 milliards de francs CFA d’acompte en vue d’un remboursement graduel de la dette des entreprises concernées.

Ledit chronogramme prévoyait une liquidation des montants dus jusqu’en 2022. Au terme d’un audit en décembre 2014, le montant des créances de l’Etat était de l’ordre de 100 milliards de francs CFA, exceptés les arriérés de 2015.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / Dette intérieure : Gouvernement et patronat accordent leurs violons est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Contrat d’apprentissage jeunesse au Gabon : Une pause s’impose

InfosGabon - lun, 12/06/2017 - 00:12

Libreville, Dimanche 11 Juin 2017 (Infos Gabon) – Un communiqué de l’Office national de l’emploi justifie cette suspension par des réglages d’ordre technique.

L’opération de recrutements de jeunes conjointement lancée par l’Office national de l’emploi (ONE) et la Zone économique à régime privilégié de Nkok (ZERP) est suspendue depuis le 8 juin. Soit 48h seulement après son lancement.

Un communiqué signé de l’ONE justifie cette trêve par des réglages d’ordre technique à entreprendre. «L’Office national de l’emploi informe le jeune public de la suspension momentanée des enrôlements ayant débuté le 6 Juin 2017, dans le cadre du Contrat d’Apprentissage Jeunesse (CAJ), en partenariat avec l’Autorité administrative de la zone économique spéciale de Nkok, afin de procéder à des réglages techniques, urgents et nécessaires», explique le texte.

Les deux parties qui s’excusent auprès des jeunes, rassurent quant à la poursuite des inscriptions au cours des prochains jours.

Lancée le 6 juin dernier par les deux partenaires dans le cadre du contrat d’apprentissage jeunesse au profit des jeunes âgés entre 18 et 35 ans, l’opération vise le recrutement de 485 personnels dans les métiers du bois, de la sidérurgie, de la métallurgie, de l’agro-industrie et du BTP.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Contrat d’apprentissage jeunesse au Gabon : Une pause s’impose est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages