Actualités Gabon

Gabon : Emancipation et représentativité des femmes au centre des préoccupations

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 21:24

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – A la faveur de la Journée internationale des femmes, le Premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement pour leur plus grande implication dans les sphères de décision.

L’occasion était tout indiquée le 8 mars 2017 pour le Premier ministre de célébrer la femme gabonaise. Dans son message de circonstance, Emmanuel Issoze Ngondet a tenu à rappeler toute l’attention que les plus hautes autorités du pays accordent à la gent féminine.

Notamment le président Ali Bongo Ondimba qui a consacré la décennie 2015 – 2025 comme étant celle de la femme gabonaise. «Le gouvernement que je dirige attache du prix pour que la volonté du chef de l’État, en faveur d’une plus grande implication de la femme gabonaise dans le processus de décision, soit une réalité pour toutes nos concitoyennes», a-t-il souligné.

S’appuyant sur le thème de la célébration de cette année, à savoir : «Planète 50–50 d’ici 2030 : franchissons le pas pour l’égalité des sexes», il a invité les uns et les autres à réfléchir et à progresser vers l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme.

«S’il est vrai que le chemin menant vers l’égalité des sexes est encore long et parsemé d’embuches, on peut toutefois se réjouir que dans notre pays, la question de l’émancipation de la femme et de sa représentativité dans l’appareil de l’État est au centre des préoccupations des pouvoirs publics», a rassuré Emmanuel Issoze Ngondet.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba dans la célébration

La Fondation créée par la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, n’était pas en reste. Comme à l’accoutumée elle s’est impliquée de fort belle manière par une série d’activités visant à sensibiliser les femmes contre les fléaux et les dangers qui les guettent en permanence.

«Aujourd’hui dans le monde, une femme sur trois est ou sera victime de violences. Cela signifie que statistiquement chacun d’entre nous, quelle que soit sa classe sociale, sa culture ou sa nationalité́, est entouré de victimes de ce fléau. Des chiffres alarmants, qui nous rappellent qu’au Gabon aussi, des femmes sont victimes tous les jours de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Soyons attentifs et sachons reconnaître les signes. Parce que chaque femme est un trésor, pour nos mères, pour nos sœurs, pour nos filles, agissons !», ont-elles ainsi été interpellées.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Emancipation et représentativité des femmes au centre des préoccupations est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Carlyle rachète Shell

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 20:48

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le géant américain du capital-investissement, Carlyle a acquis les actifs de la multinationale anglo-néerlandaise.

La succursale gabonaise de la multinationale Shell est finalement passée dans le portefeuille de Carlyle International Energy Partners. Au terme de plusieurs mois de négociations, le géant américain du capital-investissement a finalement acquis les actifs on shore de Shell au Gabon, après 50 ans d’activité.

La nouvelle tarde encore à être rendue publique par les deux structures, mais devrait tomber «à la fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine», a fait savoir mardi Africa energy intelligence dans une alerte.

Certes, le montant de la transaction demeure encore secret, mais en avril 2016 l’hebdomadaire Jeune Afrique parlait déjà d’une somme oscillant entre 600 millions et un milliard de dollars.

Au terme de la transaction, l’Etat gabonais devrait maintenir intacte sa part de l’ordre de 25% du capital dans les actifs du nouvel acquéreur. Contrairement à ce qui avait été envisagé, au début des négociations, selon Africa energy intelligence, «la Gabon Oil Company (Goc) ne devrait pas acheter de participations supplémentaires».

Contrairement à ce qui avait été envisagé au départ. Par contre, les actifs du géant américain du capital-investissement «seront gérés par la nouvelle société Assala Energy, dont le directeur général sera l’ex-Tullow Oil, David Roux».

Selon des sources proches du dossier, la firme devrait être codirigée par Eric Faillenet, ex-directeur Afrique de Perenco. Tandis que le Français Pierre Brossollet, ancien de Maurel & Prom, devrait obtenir un poste opérationnel.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Carlyle rachète Shell est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Abus contre les femmes au Gabon : Le coup de gueule de Marie-Agnès Koumba

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 20:21

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – La Coordinatrice nationale du Mouvement des femmes de l’Union nationale (UN, opposition) dénonce les abus contre les femmes.

La condition de la femme au Gabon n’est pas aussi toute en rose. Elle ne cesse de se dégrader au fil des ans et la femme continue toujours d’être victime d’abus divers dans ce pays malgré l’appel constant de la communauté internationale qui ne cesse d’inviter les politiques à la préservation de ses droits.

Tel est du moins le constat sombre de la situation de la femme au Gabon fait à l’occasion de la célébration de la 40e Journée internationale de la femme par la Coordinatrice nationale du Mouvement national des femmes de l’Union nationale. Dans son message de circonstance, Marie-Agnès Koumba a déversé sa bile sur les pouvoirs publics pour dénoncer les différents abus dont sont victimes les femmes gabonaises.

Dans sa démarche, elle s’inspire du message délivré à l’occasion par la directrice exécutive de l’ONU Femmes dont le thème central était : «Les Femmes dans un monde du travail en évolution : un monde 50/50 en 2030». Dans cette sortie, Phumzile Mlambo-Ngcuka plaide pour la réduction des inégalités hommes-femmes.

Pour la Coordinatrice nationale du Mouvement national des femmes de l’Union nationale (UN), si ailleurs ce plaidoyer commence déjà à porter des fruits, dans son pays il n’est qu’une simple vue de l’esprit. Une situation due au climat de violence qui y prévaut en ce moment.

«Avec un climat aussi délétère comment les femmes gabonaises peuvent-elles s’éduquer, se former, élever leurs enfants et travailler, en un mot s’épanouir et enfin comment être économiquement autonome comme l’espère le Groupe de haut niveau sur l’autonomisation économique des femmes du secrétaire général des Nations unies?», s’interroge-t-elle.

D’où le cri de cœur lancé en direction de la communauté internationale pour aider la femme gabonaise à s’affranchir de ce masochisme. «Voici pourquoi nous femmes gabonaises en cette Journée consacrée à la revendication de nos droits, interpellons la Communauté internationale sur le sort du Gabon, pays béni de Dieu, mais où l’obscurantisme des institutions actuellement en place réduit à néant le travail d’hier concernant le progrès du statut de la femme», a plaidé Marie-Agnès Koumba.

Signalons qu’au Gabon des efforts sont quand même faits pour améliorer la situation de la femme. La Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba a multiplié des actions dans ce sens. Elle a créé une fondation pour protéger la famille. Son combat ne s’est pas arrêté au Gabon. C’est grâce à elle que la Journée mondiale de la Veuve a été institutionnalisée.

Mais l’opposante veut plus d’efforts parce que les actions menées sur le terrain, selon elle, sont peu visibles et insignifiantes.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Abus contre les femmes au Gabon : Le coup de gueule de Marie-Agnès Koumba est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Des hommes d’affaires chez Ali Bongo Ondimba

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 19:46

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le chef de l’Etat a accordé une série d’entretiens aux opérateurs économiques chinois, turc et malaisien, un jour après la première session du Haut conseil pour l’investissent.

On a abondamment parlé affaires mercredi au palais du bord de mer de Libreville. Le président Ali Bongo Ondimba a accordé une série d’audiences à des opérateurs économiques chinois venus explorer les possibilités d’affaires au Gabon à la faveur de l’organisation de la première session du Haut Conseil pour l’investissement (HCI).

Le chef de l’Etat a ainsi reçu tour à tour Zhang Longying, Président Directeur Général de China State Construction Engineering Corporation, géant chinois du bâtiment et des travaux publics, Liu Jun, directeur général pour l’Afrique de China Communications Construction First Highway Engineering, groupe spécialisé dans les infrastructures de transport, Fan Yunlong, président de Tebian Electric Apparatus, un des leaders mondiaux des grands équipements du secteur électrique et Tang Jun, président de la division internationale de Shanghai Construction Group, un géant chinois des infrastructures industrielles, sportives et de transport.

Ali Bongo Ondimba et ses hôtes ont abordé les questions liées au climat des affaires, aux opportunités d’investissement qu’offre le Gabon et de croissance.

Deuxième puissance économique mondiale, la Chine constitue un meilleur partenaire pour le Gabon dont la relance économique est pour l’heure la principale priorité. Avec une trentaine d’entreprises en activité au Gabon, l’Empire du milieu a vu le volume de ses échanges commerciaux multiplié par cinq au cours des huit dernières années pour atteindre 1,77 milliards de dollars.

La Chine se positionne désormais comme le troisième fournisseur du Gabon avec un volume d’importations de 8,6% et son premier client avec un volume d’exportations égal à 14,2%. En décembre dernier, au cours de sa visite d’État en Chine, le président de la République avait souligné «l’entière disponibilité du Gabon pour accueillir davantage d’investissements directs chinois dans les domaines agricole, touristique, industriel et bancaire, entre autres».

Par la suite, le chef de l’État s’est entretenu avec Cemil Kazanci, président du groupe AKSA, leader turc sur le marché des générateurs électriques devenu un équipementier-énergéticien et un acteur agro-industriel aux ambitions mondiales.

La série d’entretiens sera bouclée avec Eric van Mierlo, directeur général de Gabon Wood Industries (Malaisie), entreprise majeure de la filière bois établie dans la Zone économique spéciale de Nkok.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Des hommes d’affaires chez Ali Bongo Ondimba est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Marché d’assurances au Gabon : Le gouvernement veut mettre de l’ordre

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 19:21

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de l’Economie envisage la suspension momentanée de la délivrance des agréments dans le segment du courtage et d’agence d’assurances dans le pays.

Le gouvernement vient de décider de la suspension momentanée de toute nouvelle acquisition d’agréments dans le segment du courtage et d’agence d’assurances au Gabon. Cette décision du ministre de l’Economie, Régis Immongault, vise à assainir l’exercice des activités de courtiers et d’agents d’assurances.

C’est la principale annonce faite lors des premières Assises de régulation du secteur des assurances (ARESA) organisées en début du mois en cours. «Le ministre a déjà signé la note de suspension de tout nouvel agrément (…) A partir de maintenant, il n’y aura plus d’agrément supplémentaire», a confirmé Prisca Koho-Nlend, directrice nationale des assurances.

Selon elle, pour le gouvernement, cette décision part du constat d’après lequel plusieurs intermédiaires étaient déjà rentrés dans le secteur des douanes au Gabon. Il faut «résoudre les problèmes liés à la multiplication des intermédiaires», a-t-elle expliqué.

Afin de juguler définitivement ce phénomène, il a été demandé à la Direction nationale des assurances de mettre régulièrement à jour le fichier des courtiers et des agents d’assurances agréés à travers le pays.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Marché d’assurances au Gabon : Le gouvernement veut mettre de l’ordre est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Postes comptables au Gabon : Une nouvelle unité de sécurisation en gestation

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 18:50

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – La brigade qui sera bientôt fonctionnelle devra pouvoir assurer la sécurité des fonds, des valeurs, des biens et des personnes au sein desdits postes.

Chaque poste-comptable du Trésor au Gabon sera bientôt doté d’une unité de sécurité, constitué d’un personnel militaire en activité. Créée en juin 2016 par décret présidentiel, ladite brigade a pour missions d’assurer la sécurité des fonds, des valeurs et des éléments du patrimoine des postes comptable du Trésor.

Ainsi, elle sera chargée de sécuriser le convoyage des fonds publics et garantir la sécurité des personnes et des biens au sein desdits postes-comptables. Dans son organisation et son fonctionnement, elle comprend un service administratif et financier, un service d’instruction et un service de la gestion des personnels.

En attendant son lancement effectif, la campagne de communication sur son mode de fonctionnement bat son plein. Menée par la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor, ladite campagne est destinée aux chefs des postes-comptables. Elle est conduite par l’Inspection des services, la direction des études et de la réglementation, la direction de patrimoine et des moyens et la direction des ressources humaines et les responsables de la BSPCT.

Lancée vendredi dernier, il s’étendra à l’intérieur du pays jusqu’au 17 mars et du 4 au 24 avril 2017.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Postes comptables au Gabon : Une nouvelle unité de sécurisation en gestation est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / SEEG : Guy Bertrand Mapangou contre-attaque

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 18:25

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de l’Eau et de l’Energie dit n’avoir pas perçu de bakchich pour proroger le contrat de concession de Véolia pour la gestion de la SEEG.

Face aux nombreuses accusations l’accablant d’avoir touché un montant de 3 milliards de francs CFA pour le renouvellement du contrat de Véolia pour gérer la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Guy Bertrand Mapangou est monté au créneau pour apporter sa version des faits.

D’entrée de jeu, le ministre de l’Eau et de l’Energie a qualifié ces allégations d’«inepties». «C’est simplement impensable des mallettes contenant 3 milliards de franc», a-t-il indiqué. Si pour ses détracteurs, la somme versée représenterait sa prime de signature, M. Mapangou semble plutôt rigoler et battre en brèche ces affirmations.

«La nouvelle convention qui rentre en vigueur le 1er janvier 2018 est une convention aménagée qui précisera les modalités de gestion des services concédés selon les principes d’affermage», a-t-il expliqué.

«Il ne s’agit donc pas d’une prorogation en l’état de la concession actuelle. Ni d’un renouvellement de la concession actuelle. Mais plutôt d’un contrat d’affermage», a précisé le ministre de l’Eau et de l’Energie.

Visiblement outré par ce qu’il qualifie de tissu de mensonge, Guy Bertrand Mapangou a davantage expliqué que le nouveau document signé ne donne pas droit au «paiement d’un droit d’entrée. Le droit d’entrée est une forme de redevance que le délégataire d’un service public paye à la signature d’un contrat. Il s’agit d’un droit d’accès au marché qui est amorti par le délégataire pendant la durée du contrat.»

Des accusations qui viennent semer la confusion au sein de l’opinion lorsqu’on sait qu’il y a quelques jours, le ministre de l’Eau et de l’Energie a dressé un bilan «catastrophique» des services offerts par Véolia durant les vingt ans de concession.

Guy Bertrand Mapangou a alors relevé que «le concessionnaire n’a pas développé et maîtrisé les réseaux urbains de distribution d’eau et d’électricité et n’a pas pu réaliser l’objectif relatif à la qualité technique des services concédés et leur bonne gestion administrative et commerciale.»

Ainsi, les tarifs ont augmenté de + 75,23% pour l’électricité et + 48,2% pour l’eau. Ce qui n’est pas le niveau le plus bas possible, malgré une baisse de 17,25% au moment de la mise en concession.

Pour le moment, des négociations sont en cours entre le gouvernement gabonais et la française Véolia en vue du renouvellement de 20 ans de concession de la SEEG qui expire le 30 juin prochain. Le contrat renouvelée pour le moment est d’une durée de 5 ans.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / SEEG : Guy Bertrand Mapangou contre-attaque est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Assurance maladie : Le Congo à l’école gabonaise

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 17:58

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Une délégation de ce pays est à Libreville à l’effet de s’imprégner de l’expérience gabonaise en matière de couverture de l’assurance maladie universelle.

Conduite par Frédérick Manienze, directeur de cabinet du ministère congolais du Travail, une mission de cadres congolaise du secteur de l’assurance sociale séjourne depuis quelques jours à Libreville.

La mission porte essentiellement sur les réussites et le succès en matière de prise en charge sociale des couches vulnérables par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Au programme de cette visite, des entretiens et séances de travail avec les autorités gabonaises en la matière. L’échange avec le Pr Michel Mboussou, directeur général de cet organisme, ont porté essentiellement sur les enjeux, l’organisation et le fonctionnement de la CNAMGS dont le mérite aura sans doute été l’assurance de 700 000 Gabonais au cours de l’année.

Les deux parties ont également échangé sur les avantages, les difficultés et les dysfonctionnements auxquels est confrontée l’assurance-maladie, les différents guichets mis en place par l’institution au Gabon.

Pour la délégation congolaise, venir s’abreuver à la source gabonaise qui constitue un exemple à suivre en matière de couverture de l’assurance maladie universelle. «Le Gabon, en Afrique subsaharienne, constitue un modèle en ce qui concerne l’assurance maladie universelle. Nos autorités ont donc jugé digne d’intérêt que nous venions nous abreuver au Gabon», a expliqué Frédérick Manienze.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Assurance maladie : Le Congo à l’école gabonaise est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : L’ANPN acquiert un nouveau matériel de pointe

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 19:19

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Pour surveiller les parcs nationaux, l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) a acquis un nouveau matériel de pointe. Il s’agit de six nouveaux avions qui vont lui permettre davantage de lutter contre l’action sauvage des braconniers et d’améliorer la collecte d’informations sur ces aires protégées.

Dans le cadre de son Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon vient d’acquérir un important lot de matériel aéronautique. Fruit d’un partenariat avec l’Union européenne, ce matériel est constitué de six avions de surveillance hyper équipés de dernière génération.

L’arrivée de ces engins coïncide avec la fin de la deuxième phase du PAGOS démarrée le 1er juillet 2015 et devra améliorer l’activité aérienne de l’ANPN dans le cadre de la surveillance des parcs confrontés à l’action sauvage des braconniers.

Avec cette nouvelle dotation, l’Agence nationale des parcs nationaux voit ainsi sa flotte prendre davantage des airs. Car, elle n’était constituée jusque-là que d’un avion de la Wildlife Conservation Society (WCS). Il est aussi annoncé la remise à jour de plusieurs autres avions de surveillance qui lui permettront de renforcer son programme de surveillance aérienne.

Deux autres avions dont un Skyranger Nyndjas, actuellement en réparation à Libreville, et un second Piper Apache en préparation aux Etats-Unis, seront bientôt disponibles.

Au Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), l’on souligne que ledit matériel permettra de mettre en pratique les protocoles de survol, d’améliorer la qualité de la collecte de données et d’augmenter la sécurité dans les avions. Tout comme il va aussi répondre aux exigences de sécurité, d’aviation, de communication/réception d’informations et de collecte de données.

Cette dotation permet aussi d’appuyer l’ANPN dans ses missions de conservation de la biodiversité, de valorisation touristique et scientifique des parcs nationaux gabonais et de protection de l’intégrité écologique des aires protégées dont elle a la responsabilité.

Avec à sa charge la gestion de treize parcs nationaux, l’ANPN, grâce à ce matériel, pourra survoler les zones les plus touchées par les actes de braconnage et d’en diminuer le nombre, sur les 85% de territoire qu’occupe la forêt gabonaise.

Selon nos sources, elle se verra bientôt confier la gestion des nouveaux parcs marins dont la création a été annoncée en novembre dernier. Les parcs nationaux à eux seuls représentent 10% du territoire terrestre gabonais.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : L’ANPN acquiert un nouveau matériel de pointe est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Jean Ping lâché par ses soutiens ?

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 17:22

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Jean Ping serait-il lâché par ses soutiens ? C’est la question que l’on se pose. En tout cas, plusieurs poids lourds de l’opposition ayant soutenu ce candidat à la dernière élection présidentielle sont sur le départ.

Ça se fissure davantage autour de Jean Ping. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016 est de plus en plus isolé par ses soutiens. Après René Ndemezo’o Obiang, président de Démocratie Nouvelle (DN), qui a décidé de soutenir le dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba dans l’intérêt supérieur de la nation, plusieurs autres poids lourds de l’opposition qui lui ont voué jusque-là un soutien sans faille, semblent se lasser et nourrissent désormais l’ambition d’aller voir ailleurs.

Au cours d’une conférence de presse donnée lundi dernier à Libreville, le président de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) a annoncé l’arrivée imminente dans ses rangs de grosses légumes de la scène politique gabonaise. Il s’agit de Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale, Léon Paul Ngoulakia et Alfred Nguia Banda qui font désormais partie des effectifs de l’ANG. D’après Davain Akuré, son parti tiendra samedi prochain un congrès extraordinaire d’adoubement de ces nouveaux militants.

Selon des sources, la saignée devra se poursuivre dans la galaxie Ping au cours des prochains jours. Zacharie Myboto et Casimir Oyé Mba, hiérarques de l’Union nationale (UN), et Alexandre Barro Chambrier, président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) pourraient à tout moment quitter le navire pour aller mener chacun son destin. Surtout que les élections législatives pointent à l’horizon.

Depuis cette sortie de Davain Akure, aucune des personnalités citées n’a apporté un son de cloche dissonant. « Je pense que partout où il y a de l’homme il y a certainement des petites frictions, mais qui à mon sens sont négligeables», a déclaré le président de l’ANG qui entend avec ces nouvelles adhésions, mettre en place une grande formation politique.

Au-delà,, ces départs seraient-ils une stratégie pour les prochaines élections législatives? Difficile de répondre. Lors d’une récente tournée sur le terrain, certains poids lords étaient aux côtés de l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine.

Toutefois, Jean Ping n’a pas encore réagi. Mais il campe toujours sur sa position. Il se dit vainqueur de l’élection présidentielle malgré les résultats donnés par la CENAP et la Cour constitutionnelle. Certains de ses proches continuent de battre campagne pour que l’Union Européenne (UE) inflige des sanctions au pouvoir en place.

Le président Ali Bongo Ondimba, après sa réélection, a appelé tous les gabonais au dialogue. Des pourparlers qui pourront se tenir dans les prochains jours. L’idéal serait que tous les gabonais se retrouvent et se parlent.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Jean Ping lâché par ses soutiens ? est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Alain Ba Oumar a pris les commandes de la CPG

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 16:10

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le nouveau patron des patrons gabonais, Alain Ba Oumar a officiellement été installé dans ses fonctions le mardi 7 mars 2017, à Libreville.

Alain Ba Oumar trône depuis mardi à la tête de la Confédération patronale gabonaise (CPG). Elu le 24 février dernier au cours d’une assemblée générale de cette organisation, il a officiellement pris fonction et remplace à ce poste Jean Bernard Boumah.

«Je vous transmets les dossiers les plus importants de l’institution. Je reste à votre disposition si vous sollicitez un éclairage de ma part», a déclaré à l’occasion le sortant.

Pour sa part, le nouveau patron a réagi en ces termes : «Je demeure reconnaissant pour le travail accompli par mon prédécesseur qui, au demeurant est un ainé. Je place mon mandat sous le sceau de l’innovation en intégrant dans ma vision, la promotion des PME, catalyseurs de la création des emplois». En prononçant ces mots, Alain Ba Oumar avait à ses côtés les membres de la nouvelle équipe dirigeante.

A 54 ans, le nouveau président du syndicat des hommes d’affaires du Gabon a déclaré qu’il entend poursuivre l’œuvre engagée par son prédécesseur, mais en apportant une nouvelle dynamique dans sa gestion.

Bien assis dans le secteur des télécommunications, le nouveau patron des patrons entend accorder la priorité au paiement de la dette intérieure, à la dynamisation des petites et moyennes entreprises et à la construction d’un siège digne de ce nom à la CPG. Il envisage aussi d’impliquer tous les membres du patronat.

Fondée le 4 septembre 1959, d’abord sous la dénomination d’Union interprofessionnelle du Gabon, la Confédération patronale gabonaise est aujourd’hui un regroupement de 60 plus grandes entreprises du pays avec 80% au PIG du Gabon. Ces entreprises sont à l’origine de 90% des emplois du secteur privé formel.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Alain Ba Oumar a pris les commandes de la CPG est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Décès d’un ressortissant burkinabé au Gabon : Le gouvernement ouvre une enquête à Franceville

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 15:45

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Cette enquête va permettre de faire la lumière sur le décès d’Issoufou Bonca et d’établir les responsabilités des uns et des autres.

Le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Hygiène publiques, chargé de la Décentralisation et du Développement local a annoncé l’ouverture d’une enquête, suite au décès d’Issoufou Bonca.

De nationalité burkinabè, cet homme de 30 ans a perdu la vie à Franceville lundi dernier après des sévices corporels dans un commissariat à la suite de son interpellation. La victime qui exerçait comme veilleur de nuit était accusé de vol présumé de la somme de 2 millions de francs CFA aux dépens de son employeur.

Afin d’établir les responsabilités dans ce meurtre, le ministère de l’Intérieur dit avoir diligenté une enquête préliminaire qui a permis l’interpellation hier, mardi, du capitaine Thérence Afounouna, enquêteur en service au commissariat de police de Franceville.

Dans un communiqué rendu public le même mardi, le ministère de l’Intérieur annonce le déferrement prochain de cet officier devant les tribunaux compétents, condamne ces dérives, présente les condoléances du gouvernement à l’ensemble de la communauté burkinabè établie au Gabon et appelle à la retenue, en attendant les conclusions de l’enquête ouverte à cet effet.

En matinée, la ville de Franceville a connu une ambiance particulièrement tendue. De nombreux ressortissants burkinabè ont battu le pavé pour dénoncer les mauvaises pratiques dont seraient victimes nombre de leurs compatriotes au Gabon de la part des forces de l’ordre. Notamment Issoufou Bonca qui aurait été torturé dans les locaux de la police.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Décès d’un ressortissant burkinabé au Gabon : Le gouvernement ouvre une enquête à Franceville est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Relance économique au Gabon : Ali Bongo Ondimba préside le Haut Conseil pour l’Investissement

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 15:16

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Cette plateforme destinée à favoriser le dialogue public-privé au Gabon vise à garantir la compétitivité, le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie des Gabonais.

Dans le but de faciliter le dialogue public-privé, le président de la République a présidé le mardi 7 mars les travaux de la première session du Haut Conseil pour l’Investissement (HCI). Une plateforme visant à relancer l’économie nationale et à favoriser la création d’emplois.

«Pour la stabilité et la paix, le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, nous devons réformer notre pays avec audace et ténacité», a déclaré Ali Bongo Ondimba. Avec l’onction du chef de l’Etat, les réformes qui seront engagées devront renforcer le Plan de relance de l’économie qui sous-tend l’action de tout le gouvernement. A terme, il question de permettre aux Gabonaises et aux Gabonais de récolter, par le travail, les fruits d’une croissance inclusive générée par la stratégie de diversification des secteurs-clés de la richesse nationale.

Sous l’impulsion du ministère de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, le HCI bénéficie de l’appui de l’Agence nationale de promotion des investissements et promeut la compétitivité au cœur d’un dialogue public-privé institutionnalisé.

Le chef de l’Etat parle à cet effet d’une « dynamique nouvelle de mutualisation des moyens avec le secteur privé, de restauration de la confiance et de solidarité collective, pour un environnement des affaires assaini».

Pour le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, la première session du Haut Conseil pour l’investissement a pour objectif d’«accompagner le Gabon, à partir d’un dialogue public-privé franc, dans la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie en stimulant une compétitivité sectorielle adossée à des chantiers structurants.»

Le HCI s’articule ainsi autour grandes thématiques relatives à l’orthodoxie budgétaire et le règlement de la dette intérieure, l’amélioration du cadre de l’investissement, l’amélioration du climat des affaires, la révision des cadres incitant la formation professionnelle et la modernisation du cadre de l’emploi.

Prenaient également part à ces travaux, les ministres impliqués dans cette initiative transversale, les principaux dirigeants d’entreprise du pays, les investisseurs étrangers, les bailleurs de fonds ainsi que les fonds d’investissement étrangers. Cette session inaugurale du devra contribuer à systématiser l’approche de mobilisation des partenaires économiques nationaux et internationaux pour accélérer le développement des filières motrices de croissance.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Relance économique au Gabon : Ali Bongo Ondimba préside le Haut Conseil pour l’Investissement est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Lutte contre les changements climatiques : Le Gabon pour une véritable stratégie de financement

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 14:57

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Emmanuel Issoze Ngondet a réaffirmé le week-end dernier à Conakry la détermination d’Ali Bongo Ondimba à mobiliser les ressources pour la conservation de l’environnement.

Le Premier ministre gabonais a pris part le week-end dernier à Conakry, en Guinée, au sommet africain sur les énergies renouvelables. Au nom du président Ali Bongo Ondimba, Emmanuel Issoze Ngondet s’est félicité d’entrée de jeu du mandat attribué au Gabon pour présider aux destinées du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement sur les changements climatiques (CAHOSCC).

Il a par la suite salué l’action du président égyptien, Abdel Fattah Al Sissi dont les deux années passées à la tête du CAHOSCC a permis à l’Afrique de tenir son rang dans les négociations climatiques. «L’Union africaine a tracé la trajectoire que nous devons adopter à travers l’agenda 2063. Celui-ci sera donc au centre de l’action du CAHOSCC sous la coordination du Gabon », a-t-il souligné.

Sur les axes d’intervention de la mandature du Gabon, le Premier ministre est longuement revenu sur les actions que le président Ali Bongo Ondimba entend mener pour un développement durable du continent adapté aux contraintes climatiques. Dans son agenda, le président gabonais envisage la consolidation des acquis et le renforcement des initiatives continentales sur le climat. La mise en place d’une véritable stratégie de financement et de mobilisation des ressources nécessaires à la matérialisation des initiatives compte aussi parmi les priorités.

Le maintien de la cohérence entre les principaux organes africains de lutte contre les changements climatiques faisait aussi partie des axes abordés. Au nom du chef de l’Etat, Emmanuel Issoze Ngondet a réaffirmé que si le continent possède le deuxième plus grand bassin forestier au monde, il n’en demeure pas moins vrai que l’Afrique obtient très peu les financements internationaux disponibles alors que ceux-ci sont en constante augmentation.

Raison pour laquelle donc la stratégie du Gabon à la tête du CAHOSCC, va d’une part, s’articuler autour de la mobilisation de fonds auprès des instances financières, et d’autre part, du renforcement des capacités des structures bancaires sous-régionales en vue d’une gestion des fonds climatiques internationaux par des institutions locales.

Le chef du gouvernement gabonais avant de boucler son propos, a réitéré « l’engagement de pays africains à trouver des solutions aux questions climatiques. «Il doit se poursuivre dorénavant par des actions concrètes et fortes», a-t-il conclu.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Lutte contre les changements climatiques : Le Gabon pour une véritable stratégie de financement est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Yohann Gène sur la plus haute marche du podium de la Tropicale Amissa Bongo

InfosGabon - lun, 06/03/2017 - 14:33

Libreville, Lundi 6 Février 2017 (Infos Gabon) – Yohann Gène sur la plus haute marche du podium de la Tropicale Amissa Bongo. Le cycliste français a remporté pour la deuxième fois la course gabonaise.

Après le sacre de 2013, Yohann Gène s’est adjugé l’édition 2017 de la Tropicale Amissa Bongo dimanche 5 mars dernier. Le coureur français de l’équipe Direct Energie a remporté la compétition avec 16 secondes d’avance sur les autres compétiteurs. Au classement général, il devance ainsi l’Erythréen Issak Tesfom, double champion d’Afrique sur route en 2013 et 2016 en course ligne et l’Allemand Nikodemus Holler de l’équipe Bike Aid. Les Marocains Salaheddine Mraouni et Soufiane Sahbaoui complètent le tableau.

Par ce sacre, le sprinter français, à 35 ans, se rapproche de son compatriote Anthony Charteau, vainqueur des éditions 2010, 2011 et 2012 de cette course. «Je suis très content parce que ça faisait deux ans que je n’avais pas gagné. J’en gagne deux sur la Tropicale. Et puis la saison n’est pas terminée et il y a encore de belles courses à venir. Je suis en fin de contrat donc il faudra que je vois ça avec mon patron», a-t-il déclaré après son sacre.

Meron Abraham, double médaillé aux derniers championnats d’Afrique, a remporté la 7e et dernière étape entre Owendo et Libreville, longue de 137,5 km.

Mais, la fausse note de cette douzième édition est incontestablement le boycott de la compétition par les coureurs gabonais qui ont refusé de prendre le départ le 27 février dernier pour protester contre des primes impayées et un manque de préparation physique. Le gouvernement gabonais qui avait promis des «mesures», a eu la main lourde dans les sanctions. La ministre gabonaise de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assele, a ainsi annoncé que ces derniers étaient « radiés à vie » de la sélection nationale.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Yohann Gène sur la plus haute marche du podium de la Tropicale Amissa Bongo est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Secteur pétrolier au Gabon : Grève générale en vue à l’ONEP

InfosGabon - dim, 05/03/2017 - 22:45

Libreville, Dimanche 5 Mars 2017 (Infos Gabon) – L’on tend vers une grève générale de l’ONEP. L’annonce a été faite ce dimanche 5 mars 2017 lors d’un point de presse au siège de cette organisation à Libreville.

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), à la faveur d’un point de presse organisé ce dimanche à son siège à la Cité Damas à Libreville, a annoncé le dépôt dans de meilleurs délais d’un préavis de grève.

Selon son secrétaire national chargé des organes statutaires, ledit préavis devra concerner l’ensemble des syndicats du secteur pétrolier et activités connexes afin qu’il n’y ait plus jamais de présence et de violences policières sur les lieux de travail.

Suite aux accusations d’irrégularités du mouvement d’humeur lancé à Maurel & Prom, Lambert Mbolo Oyé a tenu à préciser que «ladite grève était précédée d’un préavis de grève arrivé à expiration sans satisfaction ni du préalable retenu, ni des points de droits».

Il fera par ailleurs remarquer à l’occasion que lors de la rencontre du 21 février dernier avec la direction générale de la structure, les discussions étaient rompues. «Comment une grève déclenchée en situation de préavis, qui a expiré et dont les discussions ont été rompues, peut-elle être taxée d’illicite?», s’est-il interrogé.

Il a ensuite dénoncé ce qu’il appelle «la manipulation du gouvernement par M. Christophe Blanc, le directeur général de Maurel & Prom». Une manoeuvre qui a conduit les autorités à «vider le personnel en grève des installations et de le remplacer par un autre personnel en vue de relancer sa production au maximum».

En terme de bilan, l’ONEP déplore 15 blessés dont 4 ont été sortis du site par déclenchement d’un plan d’évacuation sanitaire et internés à la clinique du Littoral à Port-Gentil. «L’ONEP et l’ensemble des syndicats du secteur pétrolier et activités connexes vont s’organiser en comité de crise pour apprêter le dépôt de ce préavis de grève générale», a conclu Lambert Mbolo Oye.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Secteur pétrolier au Gabon : Grève générale en vue à l’ONEP est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Téléphonie mobile : Grève générale annoncée à Azur Gabon

InfosGabon - dim, 05/03/2017 - 22:10

Libreville, Dimanche 5 Mars 2017 (Infos Gabon) – Une grève générale est annoncée à Azur Gabon. L’entreprise croule sous une dette colossale qui ne lui permet pas de supporter les différentes charges.

Sauf changement de dernière minute, un préavis de grève des employés d’Azur Gabon devrait être déposé ce lundi aux premières heures à la direction générale de cette structure. Réuni en assemblée générale vendredi dernier, le personnel a décidé d’entamer bientôt une grève illimitée.

Depuis quelque temps, la multinationale de téléphonie mobile fait face à diverses difficultés financières relatives à un surendettement qui la contraint à la faillite. Selon des sources internes à l’entreprise, Azur Gabon ne serait pas à même de verser aux employés les salaires du mois de février dernier dans les délais requis.

En activité en République Centrafricaine et au Congo Brazzaville, Azur Gabon ne semble pas donner les garanties pour un avenir glorieux. Depuis près de cinq ans déjà, elle traine une lourde ardoise qui se traduit par le non-paiement des fournisseurs notamment Huawei, des prestations sociales et de la redevance d’interconnexion.

En plus, malgré les avancées technologiques que connait le secteur de la téléphonie, Azur Gabon se cantonne toujours à la 2G. Ce manque de service à valeur ajoutée est à l’origine d’une chute vertigineuse de la clientèle. En novembre dernier, il n’avait que 228 129 abonnés, selon diverses sources et occupait le quatrième rang.

Selon l’agence Ecofin, « le 22 octobre 2014, lors du Forum sur le développement d’Azur Télécom organisé par Jean Bruno Obambi, que des discussions pour le financement étaient déjà engagées avec plusieurs institutions. La Société financière internationale, branche de la Banque mondiale pour les investissements privés, la Netherlands Development Finance Company, figuraient parmi les institutions alors contactées par la société.» Depuis cette date jusqu’à ce jour, Azur Gabon tarde à se relever.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Téléphonie mobile : Grève générale annoncée à Azur Gabon est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Emprunt obligataire : Le Gabon va mobiliser 200 milliards de francs CFA

InfosGabon - dim, 05/03/2017 - 21:33

Libreville, Dimanche 5 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le Gabon entend lancer bientôt un appel public à l’épargne sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). L’objectif est de prélever 200 milliards de francs CFA.

Dans le but de financer le budget 2017, revu à la baisse de l’ordre de 5%, soit 148,5 milliards de francs CFA, par rapport à celui de l’exercice 2016, le gouvernement gabonais se prépare à lancer un emprunt obligataire de 200 milliards de francs CFA.

Selon des sources proches du dossier, l’opération sera lancée sur le marché à capitaux de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Mais, elle est encore en phase d’information aux gros investisseurs en vue de boucler les engagements fermes.

D’un taux d’intérêt de 6,5%, cet appel public à l’épargne s’étalera sur 6 ans.

En janvier dernier, les obligations à cinq ans affichaient un rendement de 5,74% contre 7,12% en janvier 2016 et 6,5% en juin 2016. Manifestement, la courbe des taux de rendement des titres publics gabonais semble instable.

Pour donc faire face au déficit budgétaire qu’il connait, comme la plupart des pays producteurs du pétrole suite à la chute en 2014 du prix de l’or noir, le Gabon entend mobiliser ces financements. Même si le pays a entrepris depuis quelque temps des réformes visant à diversifier son économie et à juguler la difficile conjoncture actuelle.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Emprunt obligataire : Le Gabon va mobiliser 200 milliards de francs CFA est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Il viole sa grand-mère de 75 ans

InfosGabon - dim, 05/03/2017 - 20:59

Libreville, Dimanche 5 Mars 2017 (Infos Gabon) – Agé de 25 ans, Stéphan Nzué Obiang affirme avoir posé son forfait sous le coup de l’alcool et de la drogue. Il a violé sa grand-mère.

L’affaire est digne d’un scénario de film de science-fiction. Un jeune Gabonais de 25 ans a abusé sexuellement de sa grand-mère, une vieille dame de 75 ans au quartier Ntoum 6 à Ntoum, une commune située à 30 km de Libreville, où tous vivaient.

Revenu d’une viré nocturne autour de 2h du matin, Stephan Nzué Obiang décide de rentrer au domicile de sa grand-mère situé dans la concession familiale, plutôt que de retourner chez lui. Plus connu sous le pseudonyme de «Le Weezy», il choisit d’y accéder par une fenêtre forcée par ses propres soins.

Une fois à l’intérieur, il rentre dans la chambre et trouve la septuagénaire plongée dans les bras de Morphée. Sans se gêner, il passe directement à l’acte. Réveillée par des assauts à répétition au niveau du sexe, la grand-mère sursaute. Mais, n’y peut rien face aux menaces de son bourreau qui promet de l’abattre si elle venait à alerter le voisinage.

Sans se gêner, Stephan Nzué Obiang repart aussitôt son forfait commis. Les cris de la victime retentiront vainement bien après. Le lendemain matin, la victime se rendra à la police porter plainte contre son bourreau.

Stephan Nzué Obiang qui, entre temps a pris la clé des champs pour se cacher en brousse, sera rattrapé par les fins limiers de la police qui vont activer leur réseau d’informateurs. De source policière, «Le Weezy» aurait un goût poussé pour les vieilles femmes.

Récidiviste, il aurait abusé sexuellement de deux dames âgées, toujours dans cette commune. Dans sa déposition, il a reconnu les faits et dit avoir agi sous le coup de l’alcool et de la drogue. Il sera déféré devant la justice au cours des prochains jours pour ces faits.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Il viole sa grand-mère de 75 ans est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Nouvelles agressions au complexe Léon Mba à Libreville

InfosGabon - dim, 05/03/2017 - 20:41

Libreville, Dimanche 5 Mars 2017 (Infos Gabon) – Des actes de violence ont été signalés dans ce complexe scolaire de la capitale gabonaise vendredi dernier.

Un groupe d’élèves du CES de Léon Mba 2 a pris d’assaut le CES Léon Mba vendredi dernier. Armés de cailloux et de bâtons, ces derniers ont fait intrusion en salle J3, une classe de 3e, et se sont mis à frapper leurs camarades.

L’intervention des responsables de l’établissement n’a pas permis de contenir la furie des agresseurs d’autant plus que les assaillants ont mis les lieux à sac et tabassé tous ceux présents.

Au bilan, plusieurs élèves s’en sont sortis avec des blessures. «J’ai reçu une pierre, je reviens de l’hôpital et je sors avec deux points de suture et une incapacité de 7 jours», rapporte une victime.

«Un élève a été arrêté et est actuellement au Gros-Bouquet, un camp de la gendarmerie nationale. Il est en classe de 4ème, et a dénoncé deux autres complices», a affirmé M. Tang, principal du CES Léon Mba I.

A l’origine de ces tensions, la difficile cohabitation entre les élèves admis en 6e au sein du CES Léon Mba 1 qui devait accueillir ces derniers provisoirement. Avec le temps, cette partie du lycée Léon Mba s’est transformée en un collège à part entière. Les pouvoirs publics ayant installé un autre collège. Rendant ainsi la cohabitation difficile.

Aujourd’hui, le Complexe Léon Mba est devenu un véritable théâtre de violences. En décembre dernier, un élève est mort après avoir été poignardé par l’un de ses camarades. L’absence de sécurité dans les établissements scolaires ne permet pas de mettre élèves, enseignants et personnels à l’abri des violences de tout genre.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Nouvelles agressions au complexe Léon Mba à Libreville est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages