Actualités Gabon

Affaire Santullo : Foberd Gabon dans le viseur de la justice

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 12:39

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – L’interpellation de son directeur général semble bien indiquer que l’entreprise de commercialisation des matériaux de construction serait impliquée dans ce contentieux.

Mesmin Sigha a été gardé à vue depuis quelques jours dans les locaux de la police avant d’être déféré et transféré à la prison centrale de Libreville. Il est reproché au directeur général du groupe Foberd Gabon d’avoir permis l’entrée frauduleuse de 20 000 tonnes de ciment en territoire gabonais pour un montant de 2 milliards de francs CFA.

Cette interpellation a été suivie des perquisitions effectuées par les forces de l’ordre au siège social et au dépôt de Foberd Gabon à Libreville. Plusieurs employés seraient également dans le collimateur de la justice. Des noms bien connus ont été cités dans cette affaire. Ils seraient impliqués à des degrés divers, et sont d’ores et déjà gardés au frais.

De source judiciaire, Fobert Gabon, la société spécialisée dans la commercialisation des matériaux de construction, aurait fait dans la contrebande et la vente illégale de ciment au profit de Sericom Gabon.

Jusque-là sous l’éteignoir depuis qu’a éclaté l’affaire Guido Santullo, le très sulfureux homme d’affaires aux multiples nationalités, qui réclame à l’Etat gabonais l’apurement d’une dette de 360 milliards de francs, Foberd Gabon vient d’être mis sous le feu des projecteurs avec l’interpellation de son manager.

Il revient de différentes sources que ce dernier s’est servi de Foberd Gabon comme couverture pour le blanchiment d’argent ayant conduit le directeur général de la micro-finance Epargne et Développement du Gabon (EDG), Jean-Claude Kenmeugni en tôle.

A en croire le quotidien à capitaux publics gabonais, L’Union, le ciment importé par Foberd Gabon était officiellement destiné aux travaux de construction du pont sur la Banio à Mayumba et de l’axe routier Tchibanga-Mayumba. Alors que les travaux sur ces deux chantiers étaient déjà achevés.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Affaire Santullo : Foberd Gabon dans le viseur de la justice est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Un journaliste condamné

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 12:01

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Juldas Bivinga en service à la station provinciale de Radio Gabon à Tchibanga est en prison pour avoir interviewé Marcel Libama, un célèbre leader syndical.

Le confrère Juldas Bivinga médite son sort dans les geôles de la prison de Tchibanga, province de la Nyanga, à 700 km au sud de Libreville. Le journaliste en service à la station provinciale de Radio Gabon a été condamné à 184 jours de prison avec sursis dont 45 jours de prison ferme et une amende de 300 000 franc CFA.

Il lui est reproché d’avoir interviewé Marcel Libama, un célèbre syndicaliste gabonais. Les faits remontent au 15 juin dernier lorsque ce jeune journaliste qui se trouvait au palais de justice de Tchibanga pour couvrir l’audience du syndicaliste de l’éducation nationale jugé pour outrage à magistrat.

Au sortir de l’audience, Juldas Bivinga tend son micro à ce leader d’opinion venu tout droit de Libreville pour soutenir l’un de ses camarades.

L’entretien est diffusé à 19h sur les ondes de la station provinciale de Radio Gabon. Pour le procureur de la République, les propos tenus par Marcel Libama sont diffamatoires et ordonne alors au journaliste de retirer l’entretien d’antenne. Ce qui ne sera pas fait et une rediffusion de l’interview querellée a lieu le lendemain matin.

Courroucé par ce qui paraissait à ses yeux comme de l’insubordination, le magistrat fait arrêter le journaliste et le syndicaliste. Aux motifs d’entrave à la justice, de diffamation par voie de presse et d’outrage à magistrat, les deux sont jetés en tôle.

Dans son réquisitoire le 29 juin dernier, le procureur avait demandé un an de prison ferme et 300 000 francs CFA d’amende. Malheureusement pour lui que le juge ne suivra pas cette suggestion et va plutôt condamner les deux prévenus à 6 mois de prison avec sursis dont 45 jours de prison ferme.

Le Procureur peut aussi faire appel de cette décision pour que l’affaire soit rejugée à la Cour d’Appel. Sans un recours du parquet, les deux prévenus, qui ont également le droit de faire appel du jugement, séjourneront donc en prison jusqu’au 4 août prochain.

Pour Hasse Ndziengui, directeur général de Radio Gabon, chargé des stations provinciales, Juldas Bivinga est en prison pour avoir fait tout simplement son travail. Au sein de la corporation, l’émoi est général.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Un journaliste condamné est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Olympiades technologiques First Global Challenge : Les représentants du Gabon chez Ali Bongo

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 11:29

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le président de la République a encouragé ces dignes ambassadeurs à faire une prestation honorable à cette compétition prévue du 16 au 18 juillet aux Etats-Unis.

Avant de s’envoler pour Washington aux Etats-Unis où ils participeront du 16 au 18 juillet aux Olympiades technologiques First Global Challenge 2017, les élèves du Lycée technique Jean Fidèle Otando de Port-Gentil ont été reçus par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Au cours de cette audience, ces dignes ambassadeurs du Gabon ont présenté à Ali Bongo Ondimba un robot qu’ils ont eux-mêmes conçu. Ces jeunes élèves prendront part aux côtés de plus de 160 nations aux premiers jeux olympiques internationaux d’électronique et de robotique destinés aux étudiants de l’enseignement secondaire âgés de 15 à 18 ans.

Placées sur le thème : «L’accès à l’eau potable pour tous», ces olympiades mettent aux prises plusieurs équipes dont l’objectif est l’approvisionnement en eau potable d’un village en faisant le tri entre eaux polluées et eau potable, à l’aide des robots construits par chaque équipe.

En les encourageant, le président de la République a présenté ces compatriotes comme étant «une fierté et une source d’inspiration pour la jeunesse gabonaise».

La délégation gabonaise est composée de trois membres dont Guibinda Simbou Grazelia, Alan Othoniel Macongue et François Romain Dossou, capitaine et porte-parole. Cette équipe de jeunes scientifiques a, en trois mois, fabriqué ce prototype grâce à un kit fourni par la First Global.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Olympiades technologiques First Global Challenge : Les représentants du Gabon chez Ali Bongo est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Interventions d’urgence au Gabon : Le Samu social à votre écoute

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 10:47

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le numéro «1488» vient d’être mis à la disposition du public pour tout appel gratuit.

Officiellement lancé il y a quelques jours, le Service d’aide médicale urgente (SAMU) Gabon vient de mettre en place un numéro vert pour ses différentes interventions. Celles-ci portent notamment sur les soins gratuits, la prise en charge médico-psycho-sociale gratuite, les centres d’accueil et d’hébergement d’urgence.

Le gouvernement gabonais à travers le ministère du développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale et son partenaire, le Samu social international ont ainsi mis au service de la population, 10 médecins, 10 infirmiers, 10 psychologues cliniciens et 14 ambulanciers qui devront travailler 24h/24.

Fruit d’une convention signée le 13 juin dernier à Paris en France entre le ministre gabonais du Développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Paul Biyoghe Mba, et le fondateur du Samu social international, le Dr Xavier Emmanuelli, le Samu social Gabon se met au service des couches les plus vulnérables en situation de malade isolé sans ressources, d’exclus ou de précaires, mais aussi dans des situations d’intervention sanitaire d’urgence.

Selon cet accord, le Samu social international doit fournir au Samu social Gabon l’expertise technique nécessaire à son bon fonctionnement, la formation de son personnel et un soutien dans les recherches de financements.

Quant au Samu social Gabon, il s’engage pour sa part à développer des activités de secours et de prise en charge des Gabonais sans abri, en situation de détresse physique ou psychosociale, dans le respect des lois et règlements nationaux et internationaux.

Il prend aussi en charge les enfants en rupture avec leurs familles et qui survivent dans les rues des grandes villes du pays, exposés aux maladies, aux violences, aux drogues et à la stigmatisation.

«Le Samu social Gabon va désormais offrir aux enfants une aide médico-psycho-sociale pour atténuer leurs souffrances quotidiennes, leur redonner espoir, les accompagner pour construire ensemble un projet de sortie de rue, soit un projet de vie et non de survie », avait déclaré Paul Biyoghe Mba lors du lancement officiel des activités du Samu social Gabon.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Interventions d’urgence au Gabon : Le Samu social à votre écoute est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Agression des personnalités gabonaises à l’étranger : L’UDL condamne

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 10:27

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – L’Union pour le développement et la liberté a pris position contre de tels agissements par certains membres de la diaspora.

Au cours de sa dernière réunion en son siège à Libreville, la direction de l’Union pour le développement et la liberté (UDL) s’est prononcée sur les agressions en série contre des personnalités gabonaises à l’étranger. Sous la conduite de son président, Jean Emane Eyoune, elle a tenu à condamner ces actes qui n’honorent pas le Gabon à l’étranger.

«La récurrence des propos et des actes de nature à ébranler la cohésion sociale et mettre ainsi en péril notre vivre-ensemble en dépit de nos divergences d’opinions», a-t-il déploré. «Ces actes ignobles relèvent d’un comportement empirique et qui devraient les conduire à méditer sur cet adage tiré et traduit de notre patrimoine culturel qui affirme que : l’absence de réaction n’est pas synonyme de peur, mais le propre des responsables ou des sages», a relevé l’orateur qui s’est particulièrement montré amer vis-à-vis de ce qu’il a appelé «la nébuleuse dite diaspora».

Cette sortie des dirigeants de l’UDL intervient quelques semaines après l’agression de certains membres de la délégation gabonaise aux Etats-Unis qui accompagnaient le président Ali Bongo Ondimba au sommet mondial sur les océans. Quelque temps après, c’était au tour d’Edouard Valentin, président du Conseil d’administration de SCG-Ré et fondateur d’Ogar-Vie et beau-père d’Ali Bongo, de faire l’objet d’une agression à Paris en France de la part des Gabonais de la diaspora.

Le gouvernement dans son ensemble avait établi la responsabilité du malheureux candidat à la dernière élection présidentielle derrière ces actes de violence. «Monsieur Jean Ping en porte la responsabilité parce que c’est lui qui a introduit la violence dans le discours politique, c’est lui qui envoie ces activistes là!», avait alors déclaré Alain-Claude Bilie By Nze dans une récente sortie.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Agression des personnalités gabonaises à l’étranger : L’UDL condamne est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon – Togo : Le temps des retrouvailles

InfosGabon - lun, 17/07/2017 - 10:06

Libreville, Lundi 17 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Ali Bongo Ondimba et Faure Gnassingbé se sont entretenus jeudi à Lomé sur des sujets d’intérêt commun notamment les questions de sécurité.

Huit mois après leur dernière rencontre à Libreville au Gabon, les présidents Ali Bongo Ondimba et Faure Essozimna Gnassingbé se sont retrouvés jeudi à Lomé au Togo dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié.

Cette rencontre au sommet a donné l’occasion aux deux personnalités de se consulter et d’harmoniser leurs points de vue sur les sujets d’intérêt commun en vue de renforcer la coopération bilatérale entre leurs deux pays.

Leurs échanges ont également porté sur les conclusions des travaux de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) sur la sécurité maritime et le développement en Afrique tenue en octobre 2016 à Lomé.

Respectivement présidents en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Ali Bongo Ondimba et Faure Essozimna Gnassingbé ont abordé diverses questions relatives à la paix et à la sécurité dans les deux sous-régions.

Dans un contexte marqué par le terrorisme et l’insécurité, la CEEAC et la CEDEAO représentent près de la moitié de la population du continent et ont placé les questions sécuritaires au cœur de leurs préoccupations. Les Etats membres de l’UA ayant adopté une charte contraignante pour une meilleure coordination entre les pays dans la lutte contre l’insécurité sur le continent.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon – Togo : Le temps des retrouvailles est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Initiative ‘L’Afrique qui lit’ : Le projet arrive au Ghana

InfosGabon - sam, 15/07/2017 - 18:57

Libreville, Samedi 15 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Dans le cadre de la poursuite de sa mission d’éduquer et d’autonomiser les jeunes africains, la Fondation UBA, la cellule RSE – responsabilité sociale entreprise de United Bank for Africa (UBA) Plc, a atterri au Lycée d’Accra au Ghana le mardi, 4 juillet 2017.

L’Initiative ‘l’Afrique qui lit’ de la Fondation UBA a été lancée en 2011 et a changé la vie des étudiants africains à travers le continent depuis six ans, a expliqué le service de communication de UBA Gabon.

Ce projet vise à encourager les enfants à l’amélioration de leurs compétences de vocabulaire et de la communication par la lecture. A travers l’initiative l’Afrique qui lit, la Fondation UBA continue à redynamiser la culture de lecture en baisse auprès des jeunes africains dans la poursuite de leurs études.

Plus d’une centaine de milliers de copies de livres et de matériels pédagogiques ont été distribué à plusieurs écoles à travers l’Afrique lorsque la Fondation UBA continue à parcourir le continent, dans sa contribution positive au développement des jeunes africains.

La salle de réunion du Lycée d’Accra était pleine de plus de 500 lycéens énergétiques et enthousiastes déjà en mode de lecture pendant qu’ils préparent leurs examens prévus pour la semaine prochaine. Ils étaient désireux de parler de leurs propres ambitions et de lire quelques lignes du roman Les Pêcheurs ‘The Fishermen’.

Bola Atta, Directrice par intérim de la Fondation UBA a déclaré aux élèves que la Fondation est toujours désireuse de redonner à la société et de contribuer à la création de plateformes pédagogiques dynamiques pour les générations futures sur le continent.

Elle a encouragé les élèves à lire avec voracité tout en déclarant: « la poursuite de la connaissance devrait être une activité à vie qui commence à un très jeune âge. Vous devriez lire tous genre de livres afin que vous puissiez explorer et façonner votre propre récit ».

Abiola Bawuah, DG de UBA Ghana qui était également présent à l’événement, a conseillé les élèves de prêter beaucoup d’attention aux études. ‘‘Ne passez pas tout votre temps collé à vos téléphones portables, retrouvez-vous des moments de lecture aussi’’ a déclaré Bawuah.

Le Proviseur-adjoint du Lycée d’Accra, Michael Addo a remercié la Fondation UBA de la visite et de leur avoir porté d’aide.

United Bank for Africa (UBA) Plc, Africa’s global bank, est déterminé à être une entreprise socialement responsable et un modèle pour toutes les entreprises en Afrique. UBA comprend qu’il existe le besoin d’un contrat social entre la Banque, les communautés dans lesquelles elle exerce ses activités et ses habitants.

A cette fin, en 2006, UBA est devenue la toute première banque au Nigéria à instituer une telle Fondation, La Fondation UBA. En tant que cellule de la responsabilité sociale entreprise – RSE du Groupe UBA, La Fondation UBA s’engage à assurer l’amélioration des conditions socio-économique des communautés du continent africain en se concentrant sur le développement dans les domaines de l’environnement, l’éducation, l’autonomisation et des projets spéciaux.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Initiative ‘L’Afrique qui lit’ : Le projet arrive au Ghana est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Les solutions de Gabon Telecom face aux perturbations d’accès internet dans plusieurs pays africains suite à une coupure sur le SAT-3

InfosGabon - ven, 14/07/2017 - 15:02

Libreville, Vendredi 14 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Des perturbations sur l’accès internet ont été constatées ces dernières 48 heures dues à la coupure constatée sur le câble sous-marin à fibre optique SAT3.

Ces perturbations ont été constatées au niveau de tous les pays utilisateurs de SAT-3, on cite entre autre : Le Bénin, le Togo, le Gabon, l’île de la Réunion, et l’Afrique du Sud.

Selon les spécialistes, cette coupure est localisée entre le tronçon Afrique du sud et Lagos au Nigéria sur la partie sud.

Au niveau du Gabon, d’après les responsables de Gabon Telecom, aussitôt la coupure constatée, précisément le mercredi 12 juillet en fin d’après-midi, l’opérateur a commandé en urgence un secours via le câble ACE qui a été opérationnel 2 heures après les constatations des perturbations.

Ce câble ACE, n’a pu assurer au démarrage que 2 Gbps soit 15% de la capacité actuelle de Gabon Telecom sur SAT-3 qui est de 12.5 Gbps.

Dans une seconde phase, 24h après le début des perturbations, Gabon Telecom a commandé un secours supplémentaire de 8Gbps pour assurer le service.

Pour rappel, en 2016, Gabon Telecom avait lancé avec le consortium SAT-3 un vaste programme de modernisation et d’extension.

En 2016 Gabon Telecom a lancé avec le consortium SAT3 un vaste programme de modernisation et d’extension qui va permettre de multiplier par six la capacité du Gabon sur le câble SAT3 et de le sécuriser par l’Afrique du sud et au nord à partir du Portugal par trois câbles sous-marins.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Les solutions de Gabon Telecom face aux perturbations d’accès internet dans plusieurs pays africains suite à une coupure sur le SAT-3 est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Ali Bongo Ondimba communie avec son peuple

InfosGabon - mer, 12/07/2017 - 00:17

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – N’en déplaise à ses détracteurs : Ali Bongo Ondimba garde encore sa cote de popularité au Gabon. Son retour triomphal de Cuba où il est allé négocié et obtenu plusieurs accords bilatéraux dans plusieurs secteurs avec une primauté pour la santé témoigne à suffisance ce sentiment.

Par milliers, militants des partis politiques, membres de la société civile comme Génération Ali Bongo Ondimba, AJEV et de nombreux curieux ont pris d’assaut l’aéroport international Léon Mba de Libreville des heures durant lundi pour réserver un accueil des plus chaleureux au chef de l’Etat.

Déjouant par moments les exigences protocolaires, Ali Bongo Ondimba s’est volontairement permis un bain de foule. Question de communier avec son peuple. Cette ferveur populaire était également perceptible le long de l’itinéraire entre l’aéroport et le palais du bord de mer.

Une marée d’anonymes amassés aux abords de son itinéraire pour applaudir, chanter, crier, saluer, brandir des pancartes à l’effigie de l’homme et scander des youyous à sa gloire. Nombreux d’entre eux arboraient fièrement des T-shirts floqués de son image.

Pour beaucoup, cette mobilisation spontanée témoigne tout simplement d’une reconnaissance pour le travail que le président abat depuis son arrivée en 2009 à la tête du pays. Rien à voir donc avec les soupçons de corruption et de monnayage des populations.

La raison de ce soutien est qu’Ali Bongo Ondimba s’est employé à réduire les inégalités sociales et les injustices de toutes sortes qui avaient fini par s’ériger en règle. Avec Sylvia Bongo Ondimba, sa tendre épouse, ils ont réussi à redonner du sourire aux veuves du Gabon et du monde à travers une journée mondiale à elle consacrée.

Les étudiants lui doivent aussi la revue à la hausse de la bourse et les jeunes la lutte contre le chômage. Il a également donné des instructions pour que 30% des postes soient réservés aux jeunes et 30% autres aux femmes pour les postes de responsabilité aux candidatures électorales.

Malgré une conjoncture économique particulièrement tendue avec la chute des cours de pétrole, Ali Bongo Ondimba et son gouvernement ont réussi à contourner ce marasme en diversifiant l’économie par l’exploration de nouvelles sources de revenus. Le secteur privé a ainsi été mis à contribution pour jouer sa partition.

Les membres de l’AJEV en joie

Face à la vie chère, source de nombreuses crises et tensions sociales, le chef de l’Etat a veillé à la construction et à la mise en oeuvre du port cargo d’Owendo pour impulser la concurrence et faire baisser les coûts d’aconage des produits de grande consommation.

Dans les prochains jours, le réseau routier national connaitra l’aménagement d’un linéaire de 862 km de routes, suite à la signature en juin d’un protocole d’accord entre l’Etat gabonais et la société chinoise CRBC, filiale du groupe Chine Communication Construction Corporation (CCCC). Les infrastructures qui viendront s’ajouter au réseau routier national qui s’est vite développé ces derniers temps.

Le divorce entamé avec la Françafrique, cet ensemble des relations mafieuses entre la France et ses anciennes colonies, à l’origine de la spoliation et du pillage sauvage des ressources africaines au profit de certaines personnalités de la métropole.

Autant de chantiers et bien d’autres qui ont fini par faire d’Ali Bongo Ondimba l’homme de la rupture et du changement. Un engagement qui lui vaut aujourd’hui toutes les haines de la part de ses détracteurs. Mais, le peuple souverain, incorruptible, lui voue tout son soutien. Comme qui dirait : «le chien aboie, la caravane passe». ABO maintient le cap…contre vents et marées.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Ali Bongo Ondimba communie avec son peuple est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Le Floch-Prigent met Bourgi à nu

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 14:51

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – L’ancien patron d’Elf a laissé entendre dans un tweet que les déclarations de l’avocat français sur l’héritage de l’ancien président gabonais sont un tissu de mensonges.

La diffusion récente par la chaîne de télévision France 2 de l’épisode : «Le clan Bongo : une histoire française» dans son magazine «Complément d’enquête» n’arrête d’alimenter les commentaires.

L’affaire ne relève plus seulement que de simples internautes anonymes disséminés à travers le monde, mais touche déjà des personnalités bien connues. Des noms à la réputation sulfureuse en Afrique font leur entrée dans le débat pour apporter leur point de vue et asséner quelques coups à des adversaires au passage.

Loïk Le Floch-Prigent qui n’est pas moins connu des Gabonais, est sorti de sa réserve pour réagir aux propos avancés par Robert Bourgi au cours de cette émission. Sur son compte Tweeter, l’ancien président directeur général de la multinationale pétrolière française Elf entre 1989 et 1993, tente d’apporter un démenti au témoignage du célèbre avocat français.

Dans cet épisode de «Complément d’enquête», ce dernier avait alors affirmé que le défunt Omar Bongo Ondimba avait désigné son fils comme successeur. En réaction, M. Le Floch-Pringent réplique en ces termes : «sur le Gabon, je maintiens qu’Omar n’a jamais désigné Ali pour lui succéder!», a-t-il lancé.

Pour en savoir davantage, il recommande la lecture de «Carnets de route d’un africain», l’ouvrage qu’il a publié en avril dernier aux éditions Elytel. Il va même jusqu’à s’interroger sur la véritable motivation ayant conduit à la désignation de Robert Bourgi et contester son choix pour témoigner sur le sujet.

«Sur le Gabon ! Pourquoi accepter Bourgi et ses thèses? Pourquoi en faire une vedette? Écoeurant de mensonges et de haine», s’insurge-t-il. Loïk Le Floch-Prigent conteste également le statut d’héritier de la Françafrique dont se réclame Bourgi. «Monsieur Bourgi ment ! Sur cela et bien d’autres choses», conclut-il. Chaud devant !

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Le Floch-Prigent met Bourgi à nu est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Minlama Mintogo invite à une union sacrée derrière Ali Bongo contre Robert Bourgi

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 13:04

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le président du parti Ensemble pour le Gabon (EPG) soutient la rupture avec l’ordre ancien incarnée par le chef de l’Etat en vue d’un divorce totale avec la Françafrique.

La diffusion la semaine dernière du documentaire «Complément d’enquête» intitulé : «Le clan Bongo : une histoire française» sur France 2 n’arrête de faire des vagues aussi bien à travers le monde qu’au Gabon.

Des voix s’élèvent non seulement pour critiquer ce réseau mafieux de relations entre la France et ses anciennes colonies baptisé «Françafrique», mais surtout pour demander réparation. D’autant plus que le système n’a que contribué à déposséder impunément ces anciennes colonies, à l’instar du Gabon de leurs ressources, des décennies durant.

Sans vergogne, des nostalgiques de cet ordre obsolète et agonisant comme Robert Bourgi, le très sulfureux avocat franco-libanais, élèvent la voix pour dénoncer la rupture et le renouveau incarnés par des hommes comme Ali Bongo Ondimba qui ont décidé de rompre le cordon ombilical.

Loin de susciter un climat de haine et d’animosité comme auraient pu le souhaiter ses commanditaires, le documentaire de France 2 a plutôt eu le don d’éveiller un sentiment de patriotisme qui sommeille en chaque Gabonais. Au sein de la classe politique, des voix s’élèvent pour dénoncer ce complot contre le président Ali Bongo Ondimba qui finalement se révèle un pétard mouillé.

Dans sa récente sortie, Dieudonné Minlama Mintogo, président du parti Ensemble pour le Gabon (EPG) s’est particulièrement montré virulent envers ce système. «L’enseignement primordial que j’ai reçu de ce documentaire est qu’en réalité, nous avons deux systèmes politiques, deux systèmes de gouvernance qui animent la vie politique dans notre pays. Il y a la rupture incarnée par Ali Bongo Ondimba. Et le système politique que je peux qualifier de l’ordre ancien qui a été incarné pendant 41 ans par le président Omar Bongo Ondimba. Ce documentaire a eu le mérite de nous montrer la face sombre de cet héritage», dénonce-t-il.

D’après lui, l’ordre ancien est bâti sur trois piliers. En premier lieu, il cite la fameuse Françafrique. «Monsieur Bourgi nous a décrit de façon très claire ce qu’est la Françafrique et son impact sur le développement du pays, le choix de nos dirigeants et l’avenir du pays et des générations futures», s’insurge Dieudonné Minlama Mintogo.

Selon lui, «Bourgi doit rembourser l’argent du Gabon.» En deuxième lieu, ce système repose sur cette perpétuelle confusion entre le clan Bongo et l’Etat. «Pour moi, le clan Bongo n’est pas uniquement la famille biologique des Bongo. Mais aussi d’autres familles et personnalités gabonaises que nous connaissons», poursuit l’orateur.

Quant au troisième pilier, celui-ci s’appuie, selon lui, sur le «système économique du Gabon basé 40 ans durant sur l’extraction des ressources minières et pétrolières, avec une très forte présence de partenaires français».

Evoquant le système de gouvernance abordé dans le documentaire par Me Bourgi, le président d’EPG en appelle à la vigilance de tous les Gabonais vis-à-vis de cet ordre ancien qui entend reconquérir le terrain perdu.

«Monsieur Bourgi nous a enseigné que la Françafrique a été écartée. Il nous a même dit qu’elle était au purgatoire. Et il nous a également montré qu’en dépit de sa position actuelle, la Françafrique se réorganise pour reprendre la place qui a toujours été la sienne dans notre pays», a-t-il indiqué.

Il invite ainsi les uns et les autres à une union sacrée derrière Ali Bongo Ondimba. «Et c’est pour cette raison que les Gabonais ont le devoir de choisir entre l’ordre ancien et la rupture pour dire : plus jamais ça! Afin que nos ressources servent d’abord à développer notre pays. En ce qui me concerne, je m’engage totalement et entièrement pour la rupture totale avec l’ordre ancien. Je demande à tous les Gabonais de soutenir cette politique, nous n’avons pas intérêt à reculer», a-t-il lancé.

Et de conclure : «Pour l’éthique, la morale et la bonne gouvernance, j’invite aussi les nouvelles forces françaises incarnées par le président Macron, pour qu’ensemble avec les élites gabonaises et africaines, cette coalition internationale puisse se mettre debout et mettre hors d’état de nuire la Françafrique».

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Minlama Mintogo invite à une union sacrée derrière Ali Bongo contre Robert Bourgi est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Réforme foncière au Gabon : Une campagne d’explication lancée

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 12:27

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Cette initiative à expliquer aux usagers le raccourcissement des délais d’obtention des titres de propriété sur les parcelles sollicitées.

L’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) vient de lancer une campagne d’explication en direction de ses usagers sur les récentes réformes survenues dans le secteur du foncier Gabon.

L’initiative porte principalement sur la réduction des étapes d’obtention des titres de propriété provisoires et définitifs sur les parcelles sollicitées par les populations. Dorénavant, il est possible au Gabon d’obtenir son titre foncier en 180 jours, au lieu de plusieurs années d’attente.

Avec la nouvelle réforme foncière, cette galère relève désormais que d’un lointain souvenir comme tente d’expliquer Ida Rachel Moussavou, directrice générale adjointe de l’ANUTTC.

«Il fallait attendre au moins cinq ans et la procédure était complexe. Le titre foncier n’est pas délivré par l’agence. Il est délivré par la conservation foncière. L’agence concourt à la délivrance du titre foncier», fait-elle savoir.

Autant d’avancées que l’Agence entend expliquer aux populations, suite aux nombreuses récriminations formulées par les uns et les autres contre les pouvoirs publics.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Réforme foncière au Gabon : Une campagne d’explication lancée est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Ali Bongo et Raul Castro, rencontre au sommet

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 10:39

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Les présidents gabonais et cubain se sont entretenus samedi au palais de la Révolution à La Havane sur divers sujets de coopération bilatérale entre le Gabon et Cuba.

Dans la capitale cubaine, le président de la République gabonaise a multiplié les contacts. Ali Bongo Ondimba a eu un tête-à-tête avec son homologue cubain, Raul Castro Ruz. Le chef de l’Etat et le président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres de Cuba ont fait le tour de la coopération entre les deux pays.

En 43 années des relations diplomatiques, Libreville et La Havane ont déjà signé une quinzaine d’accords multisectoriels notamment dans les secteurs de la santé, de l’économie et de l’éducation.

Cette visite du n°1 gabonais a été marquée par la signature d’un accord intergouvernemental portant sur la «reconnaissance mutuelle d’études, de titres et de diplômes de l’enseignement supérieur».

Dans ses contacts, Ali Bongo Ondimba s’est également entretenu avec Estéban Lazo Hernandez, président de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire. Au cours de leurs échanges, les deux hommes ont manifesté leur intention de voir une nouvelle dynamique impulser cette relation bilatérale.

Surtout en matière de commerce, d’affaires, de tourisme, d’agriculture et de sport qui sont les secteurs les plus ciblés.

Les deux Etats confirment ainsi leur volonté commune d’amplifier leur partenariat sur la formation médicale. 250 places seront réservées aux étudiants gabonais dans les universités cubaines.

Ils entendent également mettre un accent sur la présence d’une brigade de médecins cubains au Gabon et l’évaluation des besoins en praticiens spécialisés pour les grands centres hospitaliers universitaires.

D’autant plus que l’expertise médico-sanitaire de Cuba est de notoriété planétaire. C’est donc à juste titre que Léon Nzouba, ministre de la Santé publique et de la Population, qui accompagne le chef de l’Etat en terre cubaine a proposé le Plan national de développement sanitaire du Gabon.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Ali Bongo et Raul Castro, rencontre au sommet est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Nouvelle défection autour de Ping

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 09:45

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – L’Union des patriotes gabonais loyalistes vient de se retirer de la Coalition pour la nouvelle République.

La Coalition pour la nouvelle République (CNR) a enregistré le week-end dernier une nouvelle défection parmi ses soutiens. Au cours d’une conférence de presse donnée samedi dernier à la Chambre de commerce de Libreville, David Mbadinga, président de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPLG) a annoncé le retrait de sa formation politique de cette coalition ayant soutenu Jean Ping lors de la présidentielle du 27 août 2016 face à Ali Bongo Ondimba et d’autres candidats.

L’orateur a dit se réclamer désormais de la «vraie opposition». Même si l’on ignore toujours les vraies raisons ayant motivé cette décision, M. Mbadinga soupçonne des «mains noires» qui manœuvrent dans l’ombre pour déstabiliser son mouvement.

«Si celles-ci persistaient à poursuivre leurs manœuvres de destruction de l’UPGL, nous les dénoncerons et les désignerons nommément en apportant la preuve de leur implication», a-t-il prévenu.

Le président de l’Union des patriotes gabonais loyalistes annonce la tenue d’une nouvelle sortie dans les prochains jours pour éclairer l’opinion sur les causes de ce divorce d’avec Jean Ping et certains leaders de la classe politique gabonaise.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Nouvelle défection autour de Ping est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon – Cuba : Une coopération médico-sanitaire qui paie

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 09:00

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – La série d’accords signés entre les deux Etats va accroitre l’offre et la qualité de santé au pays d’Ali Bongo Ondimba.

La santé publique est incontestablement le secteur qui récolte le plus les fruits de la coopération bilatérale entre le Gabon et Cuba. La récente visite effectuée à La Havane par le président Ali Bongo Ondimba l’illustre à suffisance.

A l’occasion, le ministre de la Santé publique et de la Population, Pr. Léon Nzouba, a signé avec son homologue cubain, Dr. Roberto Morales Ojeda, un nouvel accord de coopération et un avenant à l’accord établi en 2004 destinés à permettre au Gabon de bénéficier d’un appui renforcé du corps médical cubain et de l’expertise de l’industrie médico-sanitaire.

Ces accords vont permettre le doublement de 30 à 60, avec un objectif final à 100 sous trois mois des effectifs de la brigade cubaine au Gabon, l’envoi rapide de 50 candidats aux études médicales à Cuba, un projet d’hôpital cubano-gabonais assorti d’un programme de formation aux métiers de la santé, un projet de conventionnement des évacuations sanitaires et l’apport de l’expertise industrielle cubaine sur la production de médicaments génériques.

On peut donc aisément comprendre la joie du Pr Léon Nzouba au terme de cette visite. Pour le ministre de la Santé publique et de la Population, ces différents accords viendront booster l’offre et la qualité de santé au Gabon.

«Ces avancées majeures vont impacter directement les indicateurs de santé. En rencontrant les praticiens qui oeuvrent au Centre international de santé La Pradera, comme nous venons de le faire avec le président de la République, on doit reconnaître qu’ils opèrent avec les meilleurs équipements du monde dans le cadre d’un système de santé performant et totalement gratuit pour la population», s’est réjoui Léon Nzouba.

Avec 90.000 médecins, soit 8,2/1000 hab sur son territoire, et quelque 25.000 autres répartis dans 63 pays, accueillant 9000 étudiants étrangers aux côtés des 50.000 Cubains en formation médicale, producteur autonome de plus de 60% de ses médicaments, Cuba constitue pour le Gabon un partenaire de premier plan.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon – Cuba : Une coopération médico-sanitaire qui paie est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / Visite d’Ali Bongo à Cuba : Moisson abondante

InfosGabon - mar, 11/07/2017 - 08:07

Libreville, Mardi 11 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le président gabonais a procédé à la signature d’une série d’accords durant son séjour à La Havane. Avant de regagner Libreville lundi soir.

Le chef de l’Etat a regagné Libreville le lundi 10 juillet 2017 au terme d’une visite officielle effectuée depuis le 6 juillet dernier à La Havane (Cuba), à l’invitation de son homologue Raul Castro.

A sa descente d’avion, Ali Bongo Ondimba a été accueilli par une impressionnante foule en liesse. Cette importante mobilisation peut se justifier par le soutien des gabonais à leur président de la République face aux attaques extérieures. En plus, le numéro 1 gabonais ramène une moisson abondante de cette visite pour l’intérêt du peuple.

A l’heure du bilan, l’on retient la signature d’un nouvel accord de coopération ainsi que d’un avenant à l’accord établi en 2004 pour permettre au Gabon de bénéficier d’un soutien renforcé du corps médical cubain et de l’expertise de l’industrie médico-sanitaire au profit de tous les Gabonais.

En présence de l’importante délégation qui l’accompagnait, Ali Bongo Ondimba s’est entretenu avec le ministre cubain de la Santé publique, Roberto Morales Ojeda.

Par la suite, le chef de l’Etat a effectué un parcours d’inspection du Centre international de santé La Pradera qui offre à des patients issus de 80 pays du monde des prestations médico-hôtelières sans équivalent.

Avant de mettre le cap à l’Ecole latino-américaine de médecine, une institution phare, spécialisée dans la formation chaque année de centaines de médecins africains. Au cours d’un échange libre avec un groupe d’étudiants dont un futur médecin gabonais, Ali Bongo Ondimba a rappelé à ses interlocuteurs à quel point la vitalité économique et sociale dépend du niveau général de santé.

«Une fois vos études terminées, revenez sur le continent pour fortifier le destin de nos peuples», leur a-t-il demandé.

Adossés au Plan national de développement sanitaire 2017-2021, les différents accords conclus avec Cuba induiront incontestablement des retombées directes dans le quotidien des Gabonais.

Entre autres bénéfices attendus, un doublement sous trois mois des effectifs de la brigade cubaine dans les structures de santé, un envoi planifié de 50 candidats aux études médicales à Cuba, un projet d’hôpital cubano-gabonais avec programme de formation aux métiers de la santé, un projet de convention des évacuations sanitaires CNAMGS ainsi qu’une expertise industrielle sur la production de médicaments génériques.

Ces accords qui viennent s’ajouter aux projets développés dans les secteurs du bois, de l’agro-industrie et de l’ingénierie touristique témoignent de la volonté commune des présidents Ali Bongo Ondimba et Raul Castro de poursuivre le processus de transformation économique et sociale des peuples gabonais et cubain.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / Visite d’Ali Bongo à Cuba : Moisson abondante est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Dieudonné Minlama Mintogo refait l’actu

InfosGabon - ven, 07/07/2017 - 19:28

Libreville, Vendredi 7 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le président du parti Ensemble pour la République (EPR) s’est prononcé sur les violences des membres de la diaspora, les conditions de mise en œuvre des actes du dialogue et l’attitude de la communauté internationale sur la crise post-électorale au Gabon.

Les violences des membres de la diaspora

Les violences exercées par certains membres de la diaspora gabonaise établie aux Etats-Unis et en France sur des officiels continuent à susciter une vague d’indignation au pays. En juin dernier alors que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, se trouvait à New-York aux Etats-Unis pour prendre part au sommet de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur les océans, à l’invitation de son secrétaire général, Antonio Guterres, certains membres de sa délégation ont été agressés par des ressortissants gabonais.

Quelques semaines après, c’était au tour d’Edouard-Pierre Valentin, opérateur économique d’origine française installé au Gabon et beau-père du président Ali Bongo Ondimba qui se faisait violenté et humilié par des Gabonais à Paris.

Face à ces agressions à répétition, Dieudonné Minlama Mintogo est sorti de sa réserve pour dénoncer et condamner de tels actes. «Je voudrai aujourd’hui exprimer ma désolation et ma honte face à ce genre de comportements qui s’apparentent beaucoup plus à la barbarie qu’à l’expression de la démocratie. Ces comportements ne cadrent ni avec nos us et coutumes, ni avec la pratique démocratique. Je condamne fermement avec la plus grande énergie ces dérives irresponsables et anarchiques».

Au cours d’un échange avec la presse le 4 juillet dernier à Libreville, le président du parti Ensemble pour la République (EPR) a tenu à exprimer sa solidarité et son soutien à la victime et au couple présidentiel. Avant d’interpeller les Gabonais de l’extérieur sur la dangerosité de tels actes et inviter les uns et les autres au calme.

«Il me parait clair que si ce type de comportements venait à perdurer nous ne serons pas loin d’assister à des règlements de compte en série qui peuvent aboutir à des complications encore plus graves. J’appelle donc la diaspora et ses soutiens locaux à la raison et à la responsabilité. Le Gabon est un petit pays et tout le monde se connait. Je demande aux uns et aux autres d’arrêter de jouer avec le Feu : la violence n’est pas un jeu ! La violence n’épargne personne !»

Mise en œuvre des actes du dialogue

Le deuxième point portant sur les conditions de mise en œuvre des actes du dialogue politique initié par Ali Bongo Ondimba a permis à l’orateur de juger positifs les actes de cette grande messe.

Pour Dieudonné Minlama Mintogo, en vue de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale qui intègre les différentes sensibilités du pays, conformément aux résolutions de ces assises, il faut accorder du temps au président de la République pour plus de sérénité.

«En effet, nous ne devons pas oublier qu’en dehors des Actes du dialogue, ce gouvernement devra aussi mettre en œuvre les mesures de relance économique négociées avec le FMI et aussi trouver les solutions à la crise sociale qui continue à secouer notre pays. Ce gouvernement, de part sa composition devra rassurer la communauté nationale et internationale sur sa capacité à atteindre les objectifs visés», a-t-il précisé.

Et d’ajouter : «A cet effet, au-delà des calculs politiciens, je pense que le soutien ou la participation au dialogue, le devoir d’exemplarité, l’éthique, l’intégrité et l’efficacité devraient être les bases sur lesquelles le président devra s’appuyer pour bâtir cette nouvelle équipe».

Quant à la mise en place du Comité de suivi, chargé de veiller à l’application des recommandations du dialogue, Dieudonné Minlama Mintogo propose que toutes les forces vives ayant pris part à ce dialogue en fassent partie.

Il suggère également à «toutes les forces politiques ayant pris part au dialogue de saisir collectivement la Cour Constitutionnelle pour demander un nouveau report des élections législatives avec pour corollaire une nouvelle prorogation du mandat des députés actuels.»

L’attitude de la communauté internationale sur la crise post-électorale au Gabon

Pour Dieudonné Minlama Mintogo, l’élection présidentielle qui a été marquée par la réélection d’Ali Bongo Ondimba est loin derrière. Il est temps de regarder vers l’avenir. Même si le Gabon continue de bénéficier de l’attention de la communauté internationale, mais continue de faire l’objet de nombreuses tentatives de déstabilisation.

«Je demande aux uns et aux autres de cesser de jeter de l’huile sur le feu. Par contre, je les encourage à nous aider dans le renforcement de la démocratie, de l’état de droit, de la stabilité du pays et de la réconciliation nationale. C’est de ça dont le Gabon a le plus besoin aujourd’hui! N’oublions pas que quelques erreurs de casting ou de communication ont déstabilisé des régions entières au Sahel avec la Libye, en Irak, en Syrie, au Burundi», a-t-il souligné.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Dieudonné Minlama Mintogo refait l’actu est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Service public en Afrique : Le Gabon récompensé

InfosGabon - ven, 07/07/2017 - 18:09

Libreville, Vendredi 7 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le pays d’Ali Bongo Ondimba a reçu le 5 juillet dernier à Rabat au Maroc le Prix d’excellence panafricain du service public.

Jean-Marie Ogandaga est revenu de Rabat au Maroc où il est allé prendre part à la 13e édition du Forum panafricain de la modernisation de l’administration publique et des institutions de l’Etat les mains garnies.

Le ministre de la Fonction publique a regagné Libreville avec le Prix d’excellence du Prix panafricain du service public primant le Gabon pour la mise en place du Nouveau système de rémunération (NSR) des agents publics. Le Gabon était en compétition avec 18 autres concurrents dans la catégorie «Innovation et amélioration de la qualité du service public».

Le Prix d’excellence du Prix panafricain du service public est une distinction prestigieuse destinée à récompenser les réalisations créatives et les contributions des institutions de service public conduisant à une administration publique plus efficace dans les pays africains.

Il a également pour objectif de découvrir et de récompenser les innovations en matière de gouvernance, de motiver les fonctionnaires pour promouvoir l’innovation, rehausser l’image du service public et renforcer la confiance au sein du gouvernement.

Le Gabon a donc mérité ce prix que Jean-Marie Ogandaga, l’artisan du NSR, a amené au pays. Etant donné que ce nouveau système a concrètement réussi à : Améliorer l’efficacité ; offrir une prestation de service de qualité ; favoriser la participation du citoyen et de la société civile ; améliorer l’accès et promouvoir l’équité ; favoriser les partenariats ; transformer l’administration et présenter un concept nouveau dans le cadre d’un pays au service d’une meilleure prestation de services publics.

Cette cérémonie de distinction se tenait en marge de la 55e édition du Conseil d’administration du Centre africain de formation et de recherche administrative pour le développement (CAFRAD).

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Service public en Afrique : Le Gabon récompensé est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Activités présidentielles : Ballet diplomatique autour d’Ali Bongo Ondimba

InfosGabon - mer, 05/07/2017 - 12:23

Libreville, Mercredi 5 Juillet 2017 (Infos Gabon) – En marge de sa participation au 29e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie, le président gabonais a accordé une série d’audiences lundi.

Journée fort chargée le lundi 3 juillet à Addis-Abeba pour le président gabonais. Présent dans la capitale éthiopienne où il a pris part aux côtés de ses homologues du continent aux 29es assises de l’Union africaine, Ali Bongo Ondimba a accordé une série d’audiences à d’éminentes personnalités.

Il a ainsi reçu tour à tour, Josefa Leonel Correia Sacko, commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture chargé de l’environnement près la Commission de l’Union africaine, Aminata J. Mohamed, sous-secrétaire général des Nations unies, Georges Rebelo Pinto Chikoti, ministre angolais des Relations extérieures.

En sa qualité de président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), Ali Bongo Ondimba a échangé avec Josefa Leonel Correia Sacko sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris ainsi que la préparation du continent africain à la COP23 qui se déroulera en fin d’année 2017 à Bonn en Allemagne.

Il a par la suite félicité Aminata J. Mohamed, première femme africaine à être portée en janvier dernier au poste de sous-secrétaire général des Nations unies. L’entretien avec son hôte a porté sur divers sujets d’actualité.

Le ministre angolais des Relations extérieures, envoyé spécial du président José Eduardo dos Santos était porteur d’un message destiné Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dans le cadre des concertations politiques régulières liées à cette fonction.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Activités présidentielles : Ballet diplomatique autour d’Ali Bongo Ondimba est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Fête des cultures au Gabon : Le nouveau chronogramme est connu

InfosGabon - mer, 05/07/2017 - 11:38

Libreville, Mercredi 5 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Les festivités se dérouleront du 7 au 9 juillet prochain et seront marquées par une série d’activités riches et variées du terroir.

Le ministre d’Etat chargé de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts vient de rendre public le chronogramme de la Fête des cultures, édition 2017. Prévu du 7 au 9 juillet prochain, ce rendez-vous culturel est placé sous le haut patronage du Premier ministre, chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet.

Selon le programme des manifestations, le coup d’envoi sera donné vendredi prochain à 18h par le Premier ministre, chef du gouvernement au Village de la Fête des cultures de Libreville.

Au programme, le Comité d’organisation a prévu un menu varié et alléchant pour égayer les multiples visiteurs qui sont attendus dans les différents lieux d’attractions. Chorales, musiques traditionnelles, grand concert live, arts plastiques et oratoires, contes, conférences-débats, gastronomie, etc., tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce rendez-vous culturel un moment inoubliable.

Cette nouvelle programmation vient donc taire la polémique née à la suite du report de la Fête des cultures, initialement prévue du 30 juin au 2 juillet dernier. La semaine dernière au cours de sa traditionnelle conférence de presse, Alain-Claude Bilie By Nze, ministre d’Etat en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement a justifié ce renvoi par le fait que le budget alloué à la tenue de cet événement n’était pas encore disponible et que le Comité d’organisation avait le souci d’organiser une belle fête et non de servir au peuple gabonais un événement au rabais.

«Nous préférons subir vos critiques pour l’avoir reportée que des critiques pour l’avoir mal organisée», a-t-il alors expliqué. Organisée par le ministère de la Culture, ce rendez-vous a pour ambition de promouvoir la culture gabonaise sous toutes ses formes et de favoriser les échanges culturels avec d’autres pays invités.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Fête des cultures au Gabon : Le nouveau chronogramme est connu est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages