Actualités Gabon

Gabon : Les 9 provinces en vitrine à Libreville

InfosGabon - lun, 07/08/2017 - 10:29

Libreville, Lundi 7 Août 2017 (Infos Gabon) – Elles seront sous le feu des projecteurs à la faveur d’un grand événement culturel organisé du 7 au 16 août à Libreville par le Musée national des arts et traditions.

La richesse culture de l’arrière-pays sera au-devant de la scène du 7 au 16 août à travers un concept baptisé «Gabon 9 provinces». A l’initiative du Musée national des arts et traditions du Gabon, l’événement a pour objectif de valoriser les neuf provinces du pays.

Dans un entretien accordé à Gabon Télévision, son directeur général a fait un bref rappel du bien fondé dudit concept qui par le passé a connu un succès fulgurant sur le petit écran. «A la base, le concept Gabon 9 provinces était une émission réalisée par la Radio Télévision du Gabon (RTG) dans les années 80. Au cours de cette émission, les provinces étaient clairement présentées à travers leur culture respective, leurs villes et même leurs notables. A ces débuts, Gabon 9 provinces permettait ainsi aux téléspectateurs de découvrir les provinces», a indiqué Davy Willis Kombi Ovenga.

Pour le patron du Musée national des arts et traditions du Gabon, il est question de pérenniser sous la coordination du ministère de la Culture ce concept à travers diverses manifestations artistiques et culturelles. «Après le succès de la Fête des cultures, nous nous inscrivons dans la continuité de celle-ci avec le Gabon 9 provinces», a-t-il ajouté.

Ce rendez-vous se tiendra en deux phases avec la première qui s’étalera du 7 au 15 août au Jardin botanique de Libreville. Au programme, une exposition-dégustation d’art culinaire ainsi que des présentations des patrimoines de chacune des neuf provinces. Cette phase bénéficiera du concours de la Fédération nationale des peintres et sculpteurs. «Cette exposition sera permanente», a affirmé Davy Willis Kombi Ovenga.

Mais, pour les organisateurs, il sera beaucoup plus question de mettre un accent sur le côté culturel et éducatif que revêt cet événement. «Nous aurons également une tente dédiée à la science. Nous avons constaté qu’il fallait aussi partagé avec les Gabonais, les potentialités et les spécificités de chaque province. Nous allons ainsi présenter les départements, les villages et les cantons de chaque province du Gabon», a-t-il annoncé.

Avant de faire le distinguo avec la fête des cultures où le loisir était de mise. «Ici les visiteurs pourront s’instruire. Car, il y a des Gabonais ayant oublié le nombre de départements de leur province d’origine ou même leurs spécificités culinaires», a expliqué le directeur général du Musée national des traditions.

Un concert animé par des artistes originaires de chaque province viendra clôturer cette première phase. Le Musée national des arts et des traditions prendra ensuite le relais le 16 août au soir avec «La nuit des masques». «Là encore, nous voulons ressortir les spécificités de chaque province en présentant neuf masques. Soit un masque par province avec une explication pédagogique pour présenter la valeur de ces réalisations», a-t-il conclu.

Signalons que l’inauguration officielle est prévue ce lundi au jardin Botanique aux environs de midi.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Les 9 provinces en vitrine à Libreville est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : L’avenir d’un site historique en Angola préoccupe

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 19:15

Libreville, Samedi 5 Août 2017 (Infos Gabon) – Le sujet était vendredi 4 août au centre d’une audience accordée par le président Ali Bongo Ondimba à une émissaire angolaise.

Ali Bongo Ondimba a reçu vendredi Carolina Cerqueira, ministre angolaise de la Culture. L’audience entre le président de la République gabonaise et l’émissaire de son homologue Eduardo Dos Santos a porté essentiellement sur la valorisation, la protection et la préservation de Mbanza Kongo, une cité située au nord de l’Angola.

Inscrit en juillet dernier au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce patrimoine commun fut la capitale politique et spirituelle du royaume du Kongo constitué d’Afrique australe, de l’Angola, du Gabon, du Congo et de la République démocratique du Congo.

Au nom du gouvernement angolais et du peuple angolais, Carolina Cerqueira est venue solliciter des autorités gabonaises une meilleure synergie d’actions entre différents pays de la sous-région qui faisaient partie jadis du royaume du Kongo.

L’hôte d’Ali Bongo Ondimba a ainsi sollicité un partage d’informations et une vulgarisation de cet héritage culturel considéré comme une richesse collective. Notamment en matière d’éducation des générations futures dans le but de mieux valoriser les vestiges de cette localité sur la scène africaine et internationale.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : L’avenir d’un site historique en Angola préoccupe est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Réflexion autour des aires marines protégées

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 10:11

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – Le secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Lee White a démontré les innombrables atouts que regorgent ces espaces naturelles.

Dans le cadre de ses activités pour le mois d’août, l’association Imagine-Gabon Think-Tank a mis mercredi en débat une question d’ordre environnemental sur la table portant sur la thématique : «Création de 20 aires marines protégées : quels enjeux pour le Gabon?». Avec comme invité, une personnalité de choix.

Lee White, secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), a entretenu l’assistance sur l’importance de ces espaces et ce qu’elles apportent au Gabon. S’appuyant sur des photographies, le conférencier a tenu à attirer l’attention de l’assistance sur les préjudices causés par certaines activités humaines à ces espaces et leur impact dans la vie des Gabonais.

Il a ainsi expliqué que les «réserves aquatiques sont des aires délimitées à des fins d’aménagement dans lesquelles les ressources halieutiques font l’objet d’une protection particulière. Les parcs marins sont des espaces du domaine marin public classés pour nécessité de protection, de conservation, de propagation des espèces animales ou végétales et d’aménagement de leurs habitats».

De l’avis du professeur Lee White, le Gabon gagne en estime du fait de sa réussite dans la protection de son espace maritime. Avec ses 9 parcs marins, le pays d’Ali Bongo Ondimba pourrait faire des jaloux en matière de conservation des ressources halieutiques, de protection des zones de reproduction et frayères et des zones de croissance et d’alimentation.

Pour l’orateur, un découpage rationnel de l’espace maritime en zone de pêche ou de protection donne lieu à une pêche durable, à la sécurité alimentaire, à une limitation des conflits et à une conservation des ressources naturelles.

Prenant l’île de Mbanié et Caillou pour exemple, le Pr Lee White affirme que la protection de ces espaces est due à «leurs écosystèmes uniques au Gabon» qui constituent des «aires d’alimentation et de nidification pour les espèces protégées au niveau national et international : tortue verte, tortue imbriquée, des espèces globalement en danger critique».

Le conférencier fera également savoir que ces zones sont dotées d’une riche biodiversité, avec des zones de fraie très importantes des poissons, oiseaux marins, mollusques, crustacés, éponges, coraux, herbiers marins, algues. Tout comme elles disposent aussi d’un excellent potentiel touristique.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Réflexion autour des aires marines protégées est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Conjoncture : L’économie gabonaise sur une bonne lancée

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 09:54

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – La récente mission du Fonds monétaire international à Libreville annonce de belles perspectives pour le Gabon, mais demande à l’Etat de réduire son train de vie et de consentir encore plus de sacrifices.

Une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) est arrivée en fin de mission mercredi à Libreville. Conduite par Alex Segura-Ubiergo, ladite mission a passé revue en compagnie des officiels gabonais, les perspectives de l’économie du Gabon.

«La mission a salué les progrès récemment enregistrés sur le front des réformes structurelles, y compris l’adoption de nouvelles procédures de dépenses et le renforcement des contrôles pour éviter le recours aux dépenses extra-budgétaires», a déclaré le chef de la mission de l’institution de Bretton Woods.

Malgré cette embellie qui se profile à l’horizon, le Gabon devra encore entreprendre des réformes additionnelles pour plus d’efficience et de transparence en matière de dépenses publiques. «Respecter scrupuleusement les règles budgétaires, améliorer les marchés publics afin de réduire les contrats de gré à gré, recourir davantage aux études de faisabilité pour hiérarchiser les projets d’investissement public, et assurer une diffusion plus large de l’information économique», a ajouté Alex Segura-Ubiergo.

La mission du FMI a également recommandé au gouvernement gabonais d’autres pistes susceptibles de lui permettre de renouer avec la croissance et de surmonter la zone de turbulences actuelle. «La mise en œuvre énergique des plans d’apurement des arriérés de l’État sera également vitale pour accroître la résilience du secteur financier. Dans le même temps, les réformes destinées à améliorer le climat des affaires en appui à la stratégie de diversification devraient également être menées avec vigueur, car elles offrent la possibilité de hisser la croissance vers les 5% à moyen terme», suggère le fonctionnaire du FMI.

Cependant, les Gabonais devront encore davantage serrer la ceinture et faire preuve de beaucoup de sacrifice car le bout du tunnel s’avère encore long. Alors qu’à Libreville l’on tablait sur un taux de croissance de 3% en moyenne, le FMI s’est voulu modeste quant aux perspectives en tablant celui-ci autour de 1%.

«Malgré ces perspectives difficiles, certains signes sembleraient indiquer que l’économie a commencé à se stabiliser au premier semestre 2017. Le secteur pétrolier a bénéficié du redressement des prix énergétiques internationaux par rapport aux faibles niveaux enregistrés au début 2016. En outre, d’autres secteurs liés aux ressources naturelles, comme les filières manganèse et bois et les activités agro-industrielles connaissent une croissance rapide, et les BTP semblent manifester plus de résilience que prévu», rassure-t-il.

De son côté, le gouvernement gabonais voit l’avenir avec optimisme et en appelle à encore un peu plus de patience. «En plus de la reprise économique, l’environnement international est aussi marqué par une remontée des cours. Ainsi, le prix des produits énergétiques et des métaux devraient enregistrer une orientation positive, en raison notamment du resserrement de l’offre et d’une forte demande», rassure Régis Immongault, le ministre gabonais de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Conjoncture : L’économie gabonaise sur une bonne lancée est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Plus de 1 000 emplois disponibles à Nkok

InfosGabon - sam, 05/08/2017 - 09:29

Libreville, Samedi 5 août 2017 (Infos Gabon) – Ces opportunités rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d’apprentissage jeunesse mis en place par le gouvernement et ses partenaires pour résorber le problème de chômage.

200 jeunes chercheurs d’emplois viennent d’être reçus par l’Office national de l’emploi (ONE) et l’Autorité administrative de la zone économique de Nkok. Cette première vague fait partie des 734 jeunes présélectionnés durant les caravanes organisées en juillet dernier dans le cadre de l’implémentation du Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ).

La rencontre avec les structures implantées à Nkok a donné l’occasion à ces derniers de se familiariser avec l’environnement de travail où ils sont appelés à exercer. Les jeunes recrues devront aussi se familiariser avec la zone économique spéciale de Nkok et être édifiées sur le Contrat d’apprentissage jeunesse.

Dans un premier temps, il est question de recruter 524 jeunes entre août et septembre 2017. Alors qu’au mois d’octobre, une seconde vague de 500 jeunes sera recrutée. Cette initiative mise en place par le gouvernement et ses partenaires vise à résorber le phénomène du chômage et à offrir aux jeunes un travail décent.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Plus de 1 000 emplois disponibles à Nkok est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Dieudonné Minlama a une solution pour sortir le système éducatif des vices

InfosGabon - ven, 04/08/2017 - 21:57

Libreville, Vendredi 4 Août 2017 (Infos Gabon) – L’éducation gabonaise a laissé la place aux vices et aux trafics de tous genres.

Un constat révoltant fait par le président d’Ensemble pour la République (EPR) qui a proposé au gouvernement, le 2 août à Libreville, de mettre à profit la période des vacances scolaires pour l’organisation d’un dialogue national sur «l’école gabonaise».

Dieudonné Minlama Mintogo déplore le fait que les notes et les diplômes se vendent et s’achètent. L’excellence a fait place à la médiocrité, d’une part, et les grèves à répétition et sans issue rythment la cadence des années scolaires dans notre pays, d’autre part, sans oublier de souligner que la coupe est pleine et le danger est permanent.

Le résident d’Ensemble pour la République se réfère particulièrement aux derniers résultats obtenus au baccalauréat de cette année scolaire 2016-2017. Il s’est exprimé en ces termes : «Ces résultats nous rappellent que nous avons touché le fond et qu’il va falloir prendre conscience et rebondir», a insisté le président M. Minlama Mintogo.

«Notre ambition de faire du Gabon un pays émergent dans les 20 prochaines années ne pourrait se réaliser avec un système éducatif en lambeau». Il a interpellé le gouvernement sur la nécessité d’organiser, pendant les vacances scolaires, un dialogue national sur «l’école gabonaise».

Des assises, selon lui, qui verraient la participation de toutes les parties prenantes (élèves, syndicats, leaders d’opinions, gouvernement, parlement, partenaires au développement, etc.). Le dialogue national proposé permettrait notamment de définir les priorités de l’heure. Mais également, de mettre en place un plan d’urgence sur l’éducation et la formation dans notre pays et de négocier une période d’accalmie. Loin de toute considération politique, cette proposition du président d’EPR est motivée par un constat accablant découlant de l’état chaotique du système éducatif gabonais, caractérisé par ce qu’il appelle « les «vices et trafics de tous genres».

Tout en invitant les acteurs politiques à taire leurs divergences et divisions, Dieudonné Minlama Mintogo estime que le moment est venu pour se mettre ensemble dans le but de soigner et sauver l’école gabonaise. « Je reste convaincu qu’ensemble nous pouvons remettre notre école debout et rivaliser avec les meilleurs systèmes éducatifs du monde », a-t-il fait observer.

Ajoutant que les conclusions de cette concertation permettront de relever quatre défis majeurs, à savoir : aligner cinq années scolaires sans grève aux noms de l’intérêt supérieur de la Nation et de l’épanouissement de la jeunesse ; re-moraliser le système éducatif ; doter le pays d’infrastructures scolaires à la hauteur ; améliorer les conditions de travail des enseignants et des élèves, en tenant compte de la situation économique du pays.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Dieudonné Minlama a une solution pour sortir le système éducatif des vices est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Cinq fédérations sportives dans l’œil du cyclone

InfosGabon - ven, 04/08/2017 - 20:41

Libreville, Vendredi 4 Août 2017 (Infos Gabon) – Le ministère de la Jeunesse et des Sports leur demande de se conformer aux normes pour bénéficier de la subvention de l’Etat.

Certaines fédérations sportives viennent d’être sommées de se mettre en règle à défaut de se voir sanctionnées par la tutelle. Il s’agit des fédérations de taekwondo, de tennis de table, de tennis sur court, de kickboxing et de wushu qui viennent d’être enjointes par la tutelle de tenir leurs assemblées générales respectives. Condition préalable à l’octroi de toute subvention publique.

Celles-ci viennent d’élaborer une nouvelle feuille de route qui devra asseoir une base de travail en vue d’un partenariat à court et moyen termes avec le gouvernement. A la Fédération gabonaise de taekwondo, il est annoncé dans les tout prochains jours l’organisation d’une nouvelle assemblée générale élective sur la base du collège électoral et des candidatures validées par les instances compétentes.

La Fédération gabonaise de tennis de table qui fait face à de nombreux blocages du fait de plusieurs dysfonctionnements dus aux lenteurs administratives au niveau de la tutelle devra s’y conformer. La fédération gabonaise de kickboxing devra tenir son assemblée générale le 15 novembre prochain avec ou sans son président sortant, Éric Ella, qui sollicite une contre-enquête de moralité. Il est attendu le lancement d’un nouvel appel à candidatures au plus tard le 1er octobre 2017.

Malgré ce blocage, le secrétaire général qui gère les affaires courantes, devra convoquer une assemblée générale extraordinaire afin de réexaminer les statuts de ladite fédération. Hormis les cinq ligues en activité, les clubs devront intégrer le collège électoral.

Du côté de la Fédération gabonaise de wushu, avec ou sans Edith Biyoghe, la présidente sortante toujours en attente des résultats d’une contre-enquête de moralité, une Assemblée générale élective sera convoquée au plus tard le 15 novembre prochain.

A la Fédération gabonaise de natation, le président Crésant Pambo a sollicité du ministère de la Jeunesse et des Sports un délai jusqu’en octobre prochain pour le parachèvement de la mise en place effective de la Ligue du Haut-Ogooué. La Fédération de tennis sur court a organisé son assemblée générale élective récemment sans la tutelle.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Cinq fédérations sportives dans l’œil du cyclone est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Neymar : La planète football en folie

InfosGabon - ven, 04/08/2017 - 19:45

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – Son transfert du FC Barcelone pour le PSG a nécessité la mobilisation de près de 327 milliards de francs CFA au total.

La nouvelle enflamme la planète football depuis quelques jours. Alors que Neymar Junior n’avait même pas encore signé que la rumeur avait déjà parcouru les quatre coins du monde. Son arrivée au Paris Saint-Germain est le plus grand record du marché des transferts.

A 25 ans, l’attaquant brésilien est le joueur le mieux payé de l’histoire du football. Sa clause libératoire pour quitter le FC Barcelone était fixée à 222 millions d’euros, soit plus de 145 milliards de francs CFA. L’attaquant brésilien est suivi loin derrière par Paul Pogba dont le contrat pour partir de Juventus de Turin à Manchester United en 2016 était de 120 millions d’euros, environ 78,6 milliards de francs CFA.

Tandis que le départ en 2009 de Cristiano Ronaldo de Manchester United pour le Réal Madrid a coûté 94 millions d’euros, environ 61,5 milliards de francs. Pour acquérir Gareth Bale en 2013, le Réal Madrid a dû débourser au profit de Tottenham 101 millions d’euros, soit 66,1 milliards de francs CFA.

On pourrait donc parler de la folie des grandeurs surtout quand on sait que pour son salaire, Neymar Junior a exigé et obtenu 30 millions de salaire annuel sur une période de cinq ans. On est donc bien loin du transfert de Zinedine Zidane en 2001 de Juventus pour le Real Madrid qui a coûté 75 millions d’euros, soit 49,125 milliards de francs.

Un contrat qui fait jaser le monde du football. «On est tombé sur la tête», clame Bernard Tapie, ancien président de l’Olympique de Marseille. «Comment cela a-t-il pu arriver?», demande Jürgen Klopp, entraineur de Liverpool. «Ce n’est pas cher», déclare Mourinho, entraîneur de Manchester United. Pour Carlo Ancelotti, entraineur du Bayern de Munich, «c’est le prix du marché aujourd’hui».

Afin de stopper la folie financière de certains clubs plus nantis, l’UEFA a crée en 2013 la notion de Fair-play financier (FPF). Il est question de s’assurer que tous les clubs disputant les compétitions européennes sont en règle, honorent leurs factures et ne sont pas endettés auprès d’autres clubs, de leurs joueurs et des administrations fiscales.

Le FPF vise donc à s’assurer que les clubs ne dépensent pas plus qu’ils ne gagnent. Pour cela, le PSG devra donc expliquer le montage financier de ce dossier qui devrait coûter près de 500 millions d’euros, près de 327 milliards de francs CFA. Soit son budget annuel.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Neymar : La planète football en folie est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Baccalauréat 2017 au Gabon : Près de 90% d’échecs au premier tour

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 12:13

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – Les grèves à répétition ayant secoué l’année scolaire citées comme cause principale de cette catastrophe.

La moisson n’a pas été bonne cette année à l’examen du baccalauréat pour bon nombre de candidats. Sur un total de 21 575 inscrits, seuls quelques 3 141, soit 14,81%, ont décroché le précieux sésame, alors que 9 310, soit 43,91%, passent à la session de rattrapage.

Dans le classement, le Lycée national Nelson Mandela sort maillot jaune avec un taux de réussite avoisinant les 40% à l’issue de ce premier round du baccalauréat. Il est suivi par le CLSM qui vient largement derrière avec 29,35% du taux de réussite.

Dans la capitale, le taux de réussite est bien faible. Dans l’arrière-pays, l’on déplore des tendances similaires. A l’instar de Makokou où ce premier tour s’est soldé par un taux de réussite d’environ 15% alors qu’au centre Lema à Franceville, il est de 20%.

Sur les raisons de ces résultats catastrophiques, l’on pointe un doigt accusateur sur la crise postélectorale marquée par d’interminables grèves ayant secoué le secteur de l’éducation. D’autant plus que les cinq mois de débrayage ont plutôt contribué à raccourcir l’année scolaire.

«Les résultats du baccalauréat cette année sont catastrophiques. On s’y attendait. Lors des corrections, plusieurs de mes collègues ont constaté comme moi une baisse du niveau des candidats», se lamente un enseignant rencontré à Libreville ayant requis l’anonymat. Au ministère de l’Education nationale, l’on annonce une communication des officiels à la fin du processus.

Les épreuves de rattrapages ont débuté mardi et se poursuivent jusqu’à vendredi. Samedi, on aura une idée des résultats du second tour.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Baccalauréat 2017 au Gabon : Près de 90% d’échecs au premier tour est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon – OAPI : Mission accomplie pour Paulin Edou Edou

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 11:55

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – Le Gabonais vient de passer la main à son successeur, après dix années de bons et loyaux services passées à la tête de cette institution panafricaine basée à Yaoundé au Cameroun.

En quittant l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), Paulin Edou Edou a le sentiment d’une mission bien remplie. Au terme des dix ans comme directeur général, il a officiellement cédé le lundi 31 juillet 2017 le fauteuil de directeur général de cette institution panafricaine à l’Ivoirien Denis Bouhoussou Loukou.

Le nouveau patron aura comme adjoint, le Centrafricain Jean-Baptiste Noël Wago et Serigne Momar Nasir Toure de nationalité sénégalaise au poste de contrôleur financier. Cette nouvelle administration a été désignée en fin 2016 au cours d’une session du conseil d’administration de l’OAPI, une institution regroupant 17 pays africains d’expression française.

Après dix années de bons et loyaux services, le Gabonais s’en va le cœur léger. A l’heure du bilan, il affirme avoir contribué à la modernisation de l’institution pour en faire l’une des plus fiables, mais aussi l’une des plus respectées en matière de gestion de la propriété intellectuelle dans le monde.

«Je laisse une institution totalement transformée. Je voudrais, pour illustrer mon propos, citer trois domaines majeurs qui ont connu cette transformation au cours de mes mandatures. D’abord sur le plan infrastructurel, on peut citer la construction de ce nouveau siège qui orne désormais le paysage urbain de la capitale du Cameroun et la rénovation de l’ancien bâtiment. Au niveau de l’infrastructure virtuelle, le chantier de la numérisation de toutes nos archives, notamment les archives techniques est en cours. La numérisation va, à terme, induire une véritable révolution dans notre capacité à rendre l’information disponible pour nos usagers. Elle permettra aussi de mettre hors de danger la mémoire de notre organisation», affirme-t-il.

La mission de Paulin Edou Edou a également porté sur la transformation apportée au niveau des ressources humaines. «J’ai sans cesse œuvré à placer la formation au centre de mon action, d’abord pour le personnel de l’organisation, mais également pour de nombreux cadres de nos Etats-membres, voire au-delà. Pour ce faire, il a été mis en place un programme de Master II en propriété intellectuelle, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l’Université de Yaoundé II. Je voudrais enfin souligner que je pars en laissant une OAPI en excellente santé financière», se réjouit le Gabonais.

Son autre chantier consistait également à la démythification de la propriété intellectuelle à travers une communication de charme et tous azimuts. «Cela a-t-il suffi à inciter les uns et les autres à protéger leurs créations ? Je ne peux être affirmatif dans l’absolu. Toutefois, l’on peut observer que d’années en années, le nombre de demandes de marques va croissant, pour ne parler que de cet objet», relève-t-il.

Quant à l’avenir, Paulin Edou Edou parle d’une future décennie plus radieuse pour l’OAPI. «Ma conviction se fonde sur l’ensemble des chantiers entrepris et qui, je ne peux en douter, vont continuer avec mon successeur. Il s’agit par exemple de la ratification du nouvel accord révisé, de l’achèvement du chantier de numérisation de nos archives techniques, de l’interconnexion entre le siège et les centres de documentation en propriété intellectuelle dans les Etats membres, sans oublier le dépôt électronique des demandes de titres – brevets, marques – qui sera bientôt une réalité à l’OAPI», souhaite le directeur général sortant de l’OAPI.

«Notre organisation a résolument pris le cap de la modernisation pour devenir l’un des offices les plus fiables et les plus respectés au monde. Nous en avons posé les bases. Je reste optimiste pour l’avenir de l’OAPI et souhaite vivement qu’elle continue de relever les défis du monde moderne. Qu’elle reste comme je le dis souvent, ce véritable laboratoire d’analyses capable d’aborder, sans complaisance, ni complexe, les questions de développement en rapport avec la propriété intellectuelle», conclut M. Edou Edou.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon – OAPI : Mission accomplie pour Paulin Edou Edou est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Les clients de La Poste rappelés à l’ordre

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 11:34

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – L’entreprise invite ses abonnés à se faire enrôler à défaut de voir leurs boites postales scellées.

Des équipes techniques sillonnent depuis lundi les différents bureaux de La Poste SA de Libreville à l’effet de procéder au changement de serrures des boîtes postales des clients. Cette décision du président directeur général de cette structure concerne aussi bien les clients indélicats que ceux en règle.

Par le biais d’un communiqué, Michael Adandé demande aux uns et aux autres de se faire enrôler au risque de voir leurs boîtes tout simplement scellées. Selon le programme établi par les dirigeants de La Poste SA, l’opération vise en premier lieu ceux des clients dont les numéros des boites postales varient de 1 à 3 000. Le reste suivra.

Pour conserver leurs boîtes postales, les abonnés devront fournir des justificatifs. D’après ledit texte, les entreprises sont appelées à présenter «la clé de la boite postale, la fiche circuit, les statuts juridiques, la délégation de pouvoir et la pièce d’identité du mandataire, et justificatifs du paiement».

Quant aux particuliers, ils doivent fournir «la clé, la carte nationale d’identité, le passeport, le permis de conduire ou la carte de séjour». Mais, de l’avis de bon nombre de personnes, l’opération pourrait porter injustement préjudice à certains abonnés actuellement absents du pays pour des vacances d’autant plus que le délai accordé aux clients pour se conformer qui va du 31 juillet au 25 août prochain s’avère court.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Les clients de La Poste rappelés à l’ordre est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pharmacies du Gabon : Les fonds sont disponibles à la CNAMGS

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 11:17

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale invite ces prestataires à passer dans ses services pour se faire payer.

Les responsables des pharmacies agréées à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) peuvent passer à la caisse. Dans un communiqué daté du 27 juillet 2017, le directeur général de cette structure invite ces officines à aller percevoir les sommes à elles dues pour les prestations accordées aux assurés.

Le Pr Michel Mboussou a tenu à les rassurer que le dysfonctionnement survenu dans la chaine de paiement et qui a causé des perturbations dans l’apurement d’une ardoise de plus de 4 milliards de francs CFA, n’est désormais qu’un triste souvenir. Il a donc tenu à leur faire savoir que les fonds étaient disponibles dans ses services où elles pouvaient aller toucher.

Suite aux désagréments subis par certains usagers qui se sont vu refuser des prestations par certaines pharmacies, il a tenu à s’excuser auprès de ses partenaires.

Cette sortie du DG de la CNAMGS intervient alors que le syndicat national desdits établissements projetait déjà une suspension des prestations aux assurés. Selon le Pr Michel Mboussou, les conventions signées avec les pharmacies prévoient des dispositions pertinentes en vue de résoudre d’accord-parties pour toutes les difficultés inhérentes à l’exécution de ces contrats.

Avec l’appui des pouvoirs publics, la CNAMGS entend poursuivre de manière permanente et efficace ses missions en matière de protection sociale des assurés.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Pharmacies du Gabon : Les fonds sont disponibles à la CNAMGS est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Ali Bongo Ondimba regagne Libreville après un séjour au Maroc

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 10:58

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba a regagné Libreville hier, mardi matin après un séjour au Maroc. Il était dimanche aux côtés du roi du Maroc, Mohammed VI, pour la commémoration de ses dix-huit ans à la tête du royaume chérifien.

Sa Majesté le roi Mohammed VI a célébré dimanche dernier le 18e anniversaire de son accession au trône de ses ancêtres. La réception grandiose organisée au palais Marchane à Tanger a été marquée par la présence d’éminentes personnalités marocaines et étrangères parmi lesquelles le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, dont la présence a rehaussé l’éclat de la cérémonie.

Après l’exécution de l’hymne national couronnée par douze coups de canon, le dirigeant chérifien qui avait à ses côtés le prince héritier Moulay El Hassan, le prince Moulay Rachid et le prince Moulay Ismaïl, a salué et échangé en toute convivialité avec ses hôtes.

Pour leurs services rendus au royaume, sa Majesté Mohammed VI a décoré plusieurs personnalités marocaines et étrangères, à l’instar du Wissam «Al Kafaa Al Fikriya» Adnane Remmal, professeur et directeur de recherches à la Faculté des sciences de l’université Mohammed Ben Abdellah de Fès, lauréat du Prix du public de l’inventeur européen de 2017 pour le développement d’une nouvelle méthode à base des huiles essentielles améliorant l’efficacité des antibiotiques.

Le souverain a également décerné une médaille à Wissam Abdelouahed Ben-Nacer, anthropologue, professeur de l’enseignement supérieur à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine, un des superviseurs de l’équipe de recherche internationale ayant découvert des ossements d’homo sapiens datant de 300.000 ans à Jbel Irhoud au Maroc.

Jean-Jacques Hublin, professeur et président d’un département de recherche à l’Institut Max Planck de Leipzig (Allemagne), co-auteurs de cette découverte, a aussi été décoré par le roi. Tout comme Wissam Al Istihkak Al Wathani qui, malgré son handicap, a pu poursuivre ses études et obtenir le diplôme de baccalauréat en lettres et sciences humaines avec la mention «Assez bien».

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Ali Bongo Ondimba regagne Libreville après un séjour au Maroc est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Vie chère au Gabon : Bolloré traîné en justice

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 10:26

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – L’organisation non gouvernementale «Time» a porté plainte au groupe français pour le préjudice causé aux consommateurs gabonais.

Après la saisine de la justice française par Bolloré qui accuse l’Etat gabonais de non-respect de la convention de concession du port d’Owendo, une organisation non gouvernementale gabonaise contre-attaque à son tour la multinationale française. L’ONG «Time» vient de déposer une plainte pour demander réparation du «préjudice causé aux consommateurs gabonais» par cette dernière du fait des coûts très élevés d’affranchissement des marchandises au port d’Owendo.

Me Aimery Bongho Mavoungou, son président, motive sa requête par la récente baisse spontanée et surprise des coûts d’acconage par Bolloré depuis l’arrivée d’un nouvel opérateur, Gabon special economic zone ports S.A (GSEZ Ports). «Trouvez-vous normal que Bolloré baisse ses prestations de près de 40% du jour au lendemain? Nous estimons donc qu’il y a un abus comme nous n’avons cessé de le marteler. Les Gabonais ont encore été exploités», s’insurge-t-il.

Selon cet avocat du Barreau du Gabon, cette décision de revoir à la baisse ses tarifs signifie tout simplement que depuis 2007 Bolloré exagérait d’au moins 40%. «Nous estimons donc qu’il y a un abus comme nous n’avons cessé de le dire. Les Gabonais ont encore été exploités», dénonce-t-il.

«Voilà pourquoi nous avons décidé de déposer une plainte contre Bolloré au nom de notre organisation. Bolloré devra réparer le préjudice causé aux consommateurs gabonais en lui faisant payer trop cher les produits de première nécessité», poursuit Aimery Bongho Mavoungou.

Pour le juriste, «l’Afrique participe à 20% dans le chiffre d’affaires du groupe Bolloré. Mais avec ces 20%, l’Afrique contribue au bénéfice de Bolloré à hauteur de 80%. Trop c’est trop : cela doit cesser.»

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Vie chère au Gabon : Bolloré traîné en justice est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Les réserves de Mathias Otounga Ossibadjouo

InfosGabon - mer, 02/08/2017 - 10:10

Libreville, Mercredi 2 Août 2017 (Infos Gabon) – Mathias Otounga Ossibadjouo dénonce l’opportunisme et l’excès de zèle de certains proches du président Ali Bongo Ondimba sans pour autant les citer nommément.

La sortie vendredi dernier à l’hôtel Radisson Blu de Libreville des membres d’un mouvement des amis d’Ali Bongo fait des vagues au sein de l’establishment gabonais. Depuis la communication du collectif des proches du président de la République, de nombreuses personnalités montent au créneau pour dénoncer ce qui parait à leurs yeux comme un pied de nez au Parti démocratique gabonais (PDG).

Dans une insinuation à peine voilée, «Les amis d’Ali Bongo Ondimba» ont qualifié le parti au pouvoir d’aphone et pensent le réformer en profondeur, avant de mettre en garde Jean Ping quant à ses maladresses à répétition à l’endroit du régime en place.

Dans un post sur sa page Facebook, Mathias Otounga Ossibadjouo n’a pas loupé ces derniers qui ambitionnent de se substituer au parti présidentiel. «Le président de la République a été élu pour 7 ans encore président de TOUS LES GABONAIS. Il a prêté serment de servir tous les gabonais. Autour de lui, nous devons avoir comme unique rôle de l’aider à reconstruire l’Unité de tous les gabonais mise à rude épreuve, l’aider à s’élever et à demeurer au-dessus de la mêlée», écrit celui qui est par ailleurs ministre du Budget et des Comptes publics.

Pour l’ancien ministre de la Défense nationale, la rencontre entre les membres du mouvement et la presse n’avait pas sa raison d’être et était à la fois maladroite et hasardeuse. Raison pour laquelle il lance un appel à une véritable mobilisation de toutes les forces vives de la nation autour du président dans le but d’harmoniser et consolider toutes les énergies pour rassurer et améliorer les conditions de vies des populations.

De l’avis de Mathias Otounga Ossibadjouo, telle est la formule appropriée pour créer une synergie d’actions autour du président de la République afin de maintenir l’unité nationale et la cohésion sociale aujourd’hui marquées depuis la crise postélectorale.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Les réserves de Mathias Otounga Ossibadjouo est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Crise post-électorale au Gabon : Les femmes au front

InfosGabon - dim, 30/07/2017 - 19:39

Libreville, Dimanche 30 Juillet 2017 (Infos Gabon) – L’Association solidarité internationale des femmes organise une journée pour la paix lundi baptisée «Les Colombes de l’espérance».

De concert avec le reste de la planète, le Gabon célèbre demain, lundi, la Journée panafricaine de la femme avec comme particularité le lancement du projet «Les Colombes de l’espérance». A l’initiative de l’Association solidarité internationale des femmes (A’SOIF) en synergie avec le Groupe de travail des femmes leaders pour la paix et la solidarité du Gabon (GTFLEPS-Gabon), ce projet intervient dans un contexte de crise post-électorale au Gabon qui reste encore dans les cœurs.

En attendant la mise en œuvre des résolutions du dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba, le pays reste toujours marqué par les séquelles héritées de cette crise. L’occasion faisant le larron, les membres de cette association entendent saisir ce 31 juillet pour lancer un vibrant appel aux Gabonais pour un retour à la paix, à la réconciliation et à l’unité.

Au cours du point de presse donné le 27 juillet dernier à Libreville, les leaders de cette association ont tenu à situer l’opinion sur les tenants et les aboutissants de leur projet. «La femme étant le fondement de notre société, se révèle être une éducatrice de premier plan car, elle donne vie et suit l’évolution de ses enfants», a expliqué Victoire Lasseni Duboze, présidente de l’association A’SOIF qui avait à ses côtés Pepessi Ogouliguende, coordonnatrice du GTFLEPS-Gabon.

Elles entendent profiter de cette occasion pour dresser le bilan de la situation qu’elles vivent au quotidien dans les différents pays et développer une nouvelle dynamique de développement des nations.

Placée sous le thème : «la solidarité est un acte de paix», cette célébration sera articulée autour des points tels que : une action de prière en faveur de la paix ; l’appel à la solidarité ; le lâcher des colombes ; les cartes de l’espérance ; le concept de la solidarité ; le défilé de mode (Femmes actives pour la tolérance et la paix) et les coups de pédale pour la non-violence.

« Cette activité marquera la journée panafricaine de la femme et servira de lancement au dit projet qui s’articulera autour de plusieurs événements jusqu’en décembre 2017», a-t-elle précisé.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Crise post-électorale au Gabon : Les femmes au front est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Les inspecteurs formés sur le trafic d’enfants

InfosGabon - dim, 30/07/2017 - 19:13

Libreville, Dimanche 30 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Ils viennent de suivre une formation en matière du trafic d’enfants au cours d’un atelier organisé à leur intention à Libreville et Lambaréné.

Des inspecteurs du travail viennent de suivre un atelier de formation en matière de lutte contre le trafic des enfants. Organisé tour à tour à Libreville et à Lambaréné, ledit séminaire a permis aux bénéficiaires de s’approprier les éléments relatifs à l’implémentation du Programme de lutte contre le trafic des enfants mis en place par le gouvernement au lendemain de la rencontre sous-régionale tenue en 2000 à Libreville.

Présidés par le ministre du Travail, Eloi Nzondo, ces travaux, organisés avec le soutien du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), ont permis aux séminaristes de se doter de nouveaux d’outils stratégiques dans les domaines des droits et de la protection des enfants victimes d’abus à des fins de travail.

A l’ouverture des travaux, Eloi Nzondo a tenu à saluer la participation massive des partenaires des pouvoirs publics dans ce combat. «La présence de nombreuses organisations et personnalités témoigne, à n’en point douter, de l’engagement à appuyer l’action du gouvernement dans la lutte contre le trafic et l’exploitation des enfants, mais aussi dans leur volonté de combattre le fléau intolérable et anachronique jusqu’à son éradication, car il meurtrit la jeunesse africaine en général et celle du Gabon en particulier. Bien qu’étant résiduelle dans le secteur formel, le phénomène reste une réalité présente au Gabon et dans plusieurs ménages», a expliqué le ministre du Travail.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Alexis Boutamba, et du Représentant de l’UNICEF pour la zone Gabon, Sao Tomé et Principe et auprès de la CEEAC, Monsieur Jacques BOYER.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Les inspecteurs formés sur le trafic d’enfants est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : On vulgarise l’égalité des chances

InfosGabon - dim, 30/07/2017 - 18:37

Libreville, Dimanche 30 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Plusieurs acteurs viennent d’être formés sur le sujet à Libreville à la faveur d’un séminaire de renforcement des capacités.

Plusieurs acteurs chargés de la mise en œuvre de la politique de l’égalité des chances ont récemment été formés sur la question à la faveur d’un séminaire de renforcement des capacités.

Présidé par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, ce séminaire avait pour objectif de permettre aux participants de disposer des connaissances de base sur le concept de l’égalité des chances, un élément essentiel dans la définition des politiques publiques inclusives.

«L’Egalité des chances n’est pas qu’un slogan de campagne, mais une exigence républicaine objective», dira M. Issoze Ngondet. Parce que le gouvernement veut manifester, à son avis, «son refus que le statut social s’appuie sur des origines ethniques, géographiques et religieuses».

Placée sous le thème : «Egalité des chances pour un développement social inclusif», cette formation s’est déroulée grâce au concours du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Son représentant-résident au Gabon, Jacques Boyer, a situé l’importance de ce séminaire, car, selon lui, il permet de contribuer «aux efforts en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement».

Le ministre de l’Egalité des chances a pour sa part souligné l’apport du ministère dont il a la charge. D’après Blaise Louembe, il vise «la mise en évidence des instruments permettant le suivi et l’évaluation de la politique de l’égalité des chances.»

Pour lui, l’Egalité des chances doit permettre de participer de manière significative à la construction de la paix sociale et de la cohésion nationale. Etant donné que le ministère de l’Egalité des chances a pour mission de concevoir, de proposer et de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de lutte contre les discriminations.

Il s’emploie aussi au quotidien à réduire des inégalités, à promouvoir la solidarité nationale et la cohésion sociale en collaboration avec les autres administrations.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : On vulgarise l’égalité des chances est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Contrôle des produits forestiers au Gabon : Une brigade ouverte à Ntoum

InfosGabon - dim, 30/07/2017 - 18:21

Libreville, Dimanche 30 Juillet 2017 (Infos Gabon) – La nouvelle unité a pour mission de lutter efficacement contre une exploitation forestière illégale.

Le chef du gouvernement gabonais a inauguré le 26 juillet dernier à Ntoum la nouvelle brigade de contrôle des produits forestiers. Emmanuel Issoze Ngondet s’est dit heureux de l’ouverture de ladite brigade parce que «la filière forêt-bois occupe une place stratégique dans la politique de diversification de notre économie impulsée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.»

Le Premier ministre a par la suite procédé à la coupure du ruban symbolique, découvert la plaque commémorative réalisée à l’occasion ainsi qu’à la visite guidée de l’édifice.

Entièrement financée par la Banque mondiale à travers un prêt d’appui aux politiques de développement pour la gestion des ressources naturelles, la brigade de contrôle des produits forestiers a pour mission de lutter efficacement contre une exploitation forestière illégale.

Le but étant de se conformer aux exigences en matière de traçabilité des produits forestiers et la tenue des statistiques fiables. L’édifice inauguré à l’occasion est composé d’un bâtiment administratif, des logements d’astreinte des agents affectés dans cette brigade, d’une grande cour et d’un parking grumier. Il participe à la beauté de la ville.

Le choix de Ntoum pour abriter cette brigade se traduit par la présence permanente des agents des Eaux et Forets. Elle permet de réguler l’exploitation forestière dans le département du Komo-Mondah, face aux comportements peu «vertueux» de certains opérateurs économiques.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Contrôle des produits forestiers au Gabon : Une brigade ouverte à Ntoum est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Concours national de plan d’affaires au Gabon : La 2ème édition lancée

InfosGabon - dim, 30/07/2017 - 18:09

Libreville, Dimanche 30 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Cette compétition permettra de créer ou de développer les entreprises, de créer les emplois et de réduire le chômage.

Le Premier ministre gabonais a procédé jeudi dernier au lancement de la 2e édition du Concours national de plan d’affaires 2017. Ce programme ouvert à l’intention des jeunes entrepreneurs a pour objectif de soutenir le développement du secteur privé à travers l’initiation à la culture entrepreneuriale chez les jeunes.

Le concours permettra de créer ou de développer les entreprises, de créer les emplois et de réduire le chômage sans cesse en augmentation chez les jeunes, les femmes et les jeunes filles mères.

Dans son discours de circonstance, Emmanuel Issoze Ngondet a relevé que «ce concours se veut le prolongement de la vision du président de la République, Ali Bongo Ondimba, de stimuler l’esprit d’entreprise et surtout de favoriser le développement de l’entrepreneuriat au sein de toutes les couches sociales en général et des jeunes en particulier.»

Pour le chef du gouvernement, cette deuxième édition est plus tournée vers la création d’un écosystème entrepreneurial et l’approche collaborative avec tous les acteurs. «C’est un instrument politique majeur qui favorise l’adhésion de la jeunesse gabonaise aux valeurs cardinales de la République que sont l’union, le travail et la justice» a-t-il souligné.

Surtout lorsqu’on sait que le gouvernement ambitionne de «ramener la proportion des chômeurs, notamment diplômés à un niveau proche de zéro», comme il l’a rappelé.

Avec le concours du ministère des Petites et Moyennes entreprises, de la Banque mondiale et de l’Agence nationale de promotion des investissements (APNI), ce concours rentre dans le cadre du programme consacré à l’amélioration de la compétitivité et de la promotion des investissements au profit des petites et moyennes entreprises gabonaises.

Ainsi, 200 candidats seront formés aux techniques d’élaboration de plans d’affaires et 100 candidats primés et accompagnés.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Concours national de plan d’affaires au Gabon : La 2ème édition lancée est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages