Actualités Gabon

Gabon : Guy Nzouba Ndama à la tête du nouveau parti « Les Démocrates»

InfosGabon - lun, 13/03/2017 - 15:16

Libreville, Lundi 13 Mars 2017 (Infos Gabon) – L’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndamla a été élu à la tête de cette jeune formation politique samedi dernier à Libreville pour sept ans.

Guy Nzouba Ndama trône depuis samedi dernier à la tête du parti «Les Démocrates», une formation politique née des cendres de l’Alliance pour le Nouveau Gabon (ANG). L’ancien président de l’Assemblée nationale a été élu comme président de ce parti d’opposition réuni en son deuxième congrès extraordinaire baptisé «Congrès de la mutation».

L’élection à l’unanimité de ce candidat à la dernière élection présidentielle a été saluée par un tonnerre d’applaudissements des congressistes. Guy Nzouba Ndama ainsi conduira les rênes du parti «Les Démocrates» pour un mandat de sept ans.

Léon Paul Ngoulakia, lui aussi candidat à la dernière élection présidentielle avant de se rallier à Jean Ping, a été élu premier vice-président de cette formation politique. Davain Akouré qui était jusque-là président de l’Alliance pour le nouveau Gabon depuis sa création, il y a huit ans, a été fait «président honoraire à vie» de «Les Démocrates».

Dans son directoire, cette formation est constituée au total d’un président, d’un président honoraire à vie et de six vice-présidents. Elle fonctionnera également avec six secrétaires généraux et plusieurs cadres devant l’animer.

Le parti de Guy Nzouba Ndama ne prendra pas part au dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba qui s’ouvre le 28 mars prochain. Mais, entend plutôt ouvrir les débats dans la perspective des prochaines élections législatives.

Rappelons que “Les Démocrates” est une large coalition de mouvements, d’influences et de personnalités politique de provenance diverses. Cette coalition comprend, à part l’ossature de l’ANG, le Rassemblement républicain et socialiste d’Alfred Nguia Banda, le mouvement des Amis d’Obiang (MAO) du Docteur Paulin Obiang Ndong, ainsi que le Mouvement patriote et républicain de Léon Paul Ngoulakia.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Guy Nzouba Ndama à la tête du nouveau parti « Les Démocrates» est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Albert Mozogo Assoumou annonce la transparence à l’ANBG

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 20:33

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le nouveau président de l’ANBG se dit déterminé à faire valoir rigueur, abnégation, objectivité et justice dans l’attribution des bourses.

Albert Mozogo Assoumou trône depuis le 7 mars dernier à la tête de la Commission technique de l’Agence nationale des bourses du Gabon (CTANBG). Nommé président de cette structure le 27 février dernier à l’issue d’un conseil des ministres, il succède à Etienne Massard Kabinda Makaga, promu entre temps ministre des Affaires présidentielles et de la Défense nationale.

Le nouveau promu a été officiellement installé dans ses fonctions au cours d’une cérémonie de passation de charges organisée au siège de cette structure. Albert Mozogo Assoumou qui mesure déjà l’immensité de la tâche entend déployer toutes ses compétences pour être à la hauteur de cette mission. «Vous pouvez compter sur ma détermination à me montrer intraitable sur toutes les situations nécessitant, de ma part, rigueur, abnégation, objectivité, justice, équité et égalité, gages de réussite de notre mission commune au service de la nation», a-t-il souligné.

Depuis sa création, la Commission technique de l’Agence nationale des bourses du Gabon s’emploie à l’orientation, à l’attribution et à la gestion des bourses des étudiants gabonais, au paiement des allocations d’études, ainsi qu’à la prise en charge de la vie scolaire. Au fil des ans, elle est confrontée à une demande sans cesse croissante. Surtout avec la suppression des critères relatifs à l’âge ou à l’obtention de la moyenne, le volume des dossiers de demandes de bourses a augmenté.

De 15 825 en 2009, on comptait près de 30 330 en fin d’année 2015. Avec une hausse du budget alloué qui est passé de 38 milliards de francs CFA en 2009 à 59 milliards en 2015. Soit une augmentation de 68%. Faisant ainsi bénéficier à chaque boursier d’une revalorisation de 25% du montant alloué et de 10% pour ceux inscrits hors du Gabon.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Albert Mozogo Assoumou annonce la transparence à l’ANBG est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Total Gabon : 37 employés repris par Perenco

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 19:52

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Trente-sept employés de Total Gabon ont été repris par Perenco. Ce transfert du personnel rentre dans le cadre d’un contrat signé entre les deux structures.

La cession de Total Gabon est désormais en marche. Après le rachat de ses actifs par Perenco, le géant français du pétrole et du gaz vient de transférer 37 employés à la nouvel acquéreur.

L’annonce est d’Henri-Max Ndong Zué qui, dans un entretien au quotidien l’Union, a déclaré que «le personnel affecté sur les sites transférés à Perenco, environ 37 personnes, n’ayant plus d’activité à Total Gabon, sera repris par cette société dans le cadre de contrats à durée indéterminée.»

Le directeur général de Total Gabon qui s’est voulu rassurant quant à l’avenir des concernés, a précisé que les négociations entre les deux parties se déroulent dans le respect de la loi. «Ce transfert sera réalisé naturellement dans des conditions leur permettant de conserver leurs droits, notamment leurs rémunérations. Ces dispositions ont été actées avec la société Perenco», a-t-il déclaré.

Quant à l’avenir du reste du personnel, le directeur général de Total Gabon souligne qu’à travers ce contrat, l’entreprise verra une réduction de ses activités.

«Pour perdurer, nous devons nous adapter à l’évolution de notre périmètre d’activités comme nous l’avons toujours fait, dans le dialogue et la concertation avec les partenaires sociaux, sans dommages sur le plan social et notamment sans licenciement. Nous ne changerons pas de philosophie. Un plan de départ volontaire fera l’objet de discussions avec les instances représentatives du personnel », a annoncé Henri-Max Ndong Zué.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Total Gabon : 37 employés repris par Perenco est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Une délégation de Shell chez le Premier ministre

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 19:37

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Une délégation de Shell était chez le Premier ministre. Emmanuel Issoze Ngondet et ses hôtes ont parlé des investissements et de la cession annoncée de la multinationale au Gabon.

Il y avait une forte odeur de pétrole jeudi dernier dans le cabinet du Premier ministre. Emmanuel Issoze Ngondet recevait en audience une délégation du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell. Constituée d’Osayande Igienhon, président directeur général de Shell-Gabon, et de Peter Costello, vice-président Nigeria et Gabon dudit groupe, la délégation a échangé avec le chef du gouvernement sur les réalisations de Shell et sa cession au Gabon à Carlyle.

En termes de bilan, il ressort qu’en 2016, la multinationale a réalisé d’importants investissements au Gabon, notamment la finalisation de la route Loubomo-Mougagara reliant la ville de Gamba au réseau routier national.

«Ce qui a permis de doubler le trafic routier sur cette ville avec une importante réduction du prix des produits de consommation courante», affirme Osayande Igienhon.

Concernant la concession en cours des actifs de la structure, le président directeur général de Shell a tenu à rassurer le Premier ministre quant à «la mobilisation de Shell-Gabon et de son personnel afin d’assurer une transition efficiente dans l’intérêt de toutes les parties prenantes.»

Cette rencontre a également permis aux deux parties d’aborder la question de la mise en œuvre d’un plan social et le maintien des emplois.

Présent au Gabon depuis 1960, le groupe anglo-néerlandais compte dans ses effectifs 400 salariés. Pour le gouvernement, ces emplois devraient donc être préservés par le nouvel acquéreur, Carlyle. Sur le terrain, la situation inquiète le personnel qui a entamé le 12 janvier dernier une grève pour dénoncer ce départ.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Une délégation de Shell chez le Premier ministre est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / Offre d’emploi : AG Partners-Publicis One recrute

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 19:05

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – AG Partners-Publicis One recrute. L’agence conseil en communication 360° recherche pour besoin de service de l’un de ses partenaires un Market manager basé à Libreville.

Dans le cadre de son accompagnement des groupes locaux et internationaux dans leur développement sur la zone Afrique, AG Partners-Publicis one, vient de lancer un concours pour le recrutement d’un Market manager H/F. L’agence conseil en communication 360° dit recruter au profit de l’un de ses partenaires du secteur des FMCG.

Basé à Libreville au Gabon, le candidat retenu sera rattaché au Directeur commercial Afrique centrale et sera responsable des objectifs de volume, de distribution et de parts de marché du portefeuille de marques à travers l’influence sur la commande client et l’excellente exécution des vecteurs de vente. Il sera ainsi chargé de déterminer avec la hiérarchie les objectifs et prévision de vente; gérer le plan d’approvisionnement du marché en relation avec le partenaire et le supply chain; gérer le plan de paiement afin d’éviter les dépassements de limite crédit et retard de paiement.

Il servira de relais opérationnel sur le plan CORA et lutte contre la fraude; devra élaborer les outils et les instruments de suivi de performance des Trade marketers; participer à la conception et assurer la parfaite mise en œuvre des stratégies marketing, développement du réseau de distribution; organiser, animer et contrôler l’ensemble des activités du marché; veiller à la parfaite exécution des vecteurs de vente sur l’ensemble du territoire; réaliser les objectifs de volume et le développement des marques.

Le Market manager devra définir les stratégies nécessaires en vue de contrer la concurrence; former, encadrer l’équipe Trade marketing; assurer le développement, la fidélisation du portefeuille clients sur l’ensemble du marché; planifier et assurer le suivi des moyens matériels et humains nécessaires à la bonne marche du commercial.

Le candidat qui doit être de nationalité gabonaise, doit jouir d’une formation supérieure en commerce, distribution et marketing; une expérience professionnelle de 5 ans, au minimum, dans le domaine de la grande distribution sur un marché hautement concurrentiel avec des contraintes légales en termes d’exécution marketing. Il doit aussi avoir une forte capacité managériale pour encadrer et dynamiser des équipes; une excellente capacité d’organisation et de communication ainsi que des qualités d’analyse et de synthèse.

Une expérience dans la gestion des approvisionnements par voie maritime est également recommandée. Les CV devront être acheminés à l’adresse : recrutafriquecentrale@gmail.com au plus tard le 20 mars 2017.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / Offre d’emploi : AG Partners-Publicis One recrute est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Internet : L’Afrique a son identité numérique

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 18:37

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Dénommé «.africa», ce nom de domaine viendra donner plus de visibilité au continent sur la toile (Internet) et baisser les coûts d’attribution des noms de domaines.

L’Afrique a sa propre identité numérique dénommée «.africa». La grande annonce a été faite vendredi dernier par la présidente de la Commission de l’Union africaine au cours d’une conférence de presse tenue à Addis-Abeba, en Ethiopie.

La nouvelle trouvaille sera disponible dès juillet prochain, mais ceux des Africains souhaitant l’utiliser peuvent d’ores et déjà exprimer leur besoin. «Avec .africa, je dirais que l’Afrique a enfin son identité numérique», s’est réjouie Nkosazana Dlamini-Zuma. Selon elle, cette révolution donnera plus de visibilité aux entrepreneurs du continent sur la toile.

D’après les statistiques de la Banque mondiale, seuls quelque 22% de la population ont accès à Internet en Afrique au sud du Sahara. Par rapport à la moyenne mondiale qui est de 44%. Face à ce retard, l’Union africaine ambitionne d’accroitre d’ici 2017 ce taux de 10% à la faveur d’un programme de développement.

A en croire Lucky Masisela, directeur de la société ZA Central Registry, plus de la moitié des 2 millions de sites Internet du continent proviennent d’Afrique du Sud, à qui incombera la lourde charge de gérer le nom de domaine .africa.

Cette identité numérique propre à l’Afrique viendra davantage démocratiser les coûts dans l’acquisition des noms de domaine, comme l’a rassuré Lucky Masisela. Selon lui, un nom de domaine .africa ne coûtera désormais que 18 dollars, environ 11 000 francs CFA. Alors que l’enregistrement d’un site sur un domaine national peut avoisiner les 250 dollars, environ 150 000 FCFA, dans certains pays du continent.

A Addis-Abeba, l’on garde espoir que les fonds issus de la mise en service de cette identité numérique contribueront au financement de la Commission de l’UA. Question d’être moins dépendante des bailleurs internationaux qui contribuent à hauteur de 70% de son budget.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Internet : L’Afrique a son identité numérique est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Champions League européenne : La défaite du PSG fait un mort au Gabon

InfosGabon - dim, 12/03/2017 - 18:14

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Un jeune Gabonais a été assassiné pour s’être moqué d’un fan du club français en colère après l’élimination de Paris Saint-Germain (PSG) face au FC Barcelone mercredi dernier.

Danny Angounou Essogho, médite son sort depuis quelques jours dans les locaux de la Direction de la Sûreté urbaine (DSU) à Libreville. Ce Gabonais de 18 ans est accusé d’avoir poignardé à mort son compagnon John Guénolé Koibitsue.

Le prévenu qui est passé aux aveux a commis son forfait au moyen d’un couteau au quartier Derrière-La-prison. Le mis en cause a expliqué que son intention était juste de blesser son ami pour lui laisser une marque au corps.

Selon des sources, tout serait parti d’une dispute survenue au terme du match retour de la Ligue des champions européenne opposant le Paris Saint-Germain au FC Barcelone mercredi dernier. Rencontre remportée sur le score de 6 contre 1 par le club espagnol. Alors que le club français avait pourtant battu son adversaire à l’aller par 4 buts à 0.

D’après le mis en cause, il n’aurait pas du tout apprécié que son ami se moque de lui après l’élimination du PSG dont il est fan. Choqué par les quolibets de son ami alors qu’il digérait encore mal cette cuisante défaite de son club, il s’est laissé emporter par la colère et a déclenché une bagarre contre son celui-ci.

Mais la rixe sera vite maîtrisée grâce à la prompte intervention des autres compagnons présents au lieu dit «Ckdo» où tous passaient la soirée en échangeant sur les temps forts de la rencontre.

Entre temps, le groupe va se disloquer et chacun va regagner son domicile. Mais, toujours emporté dans un excès de colère, Danny Angounou Essogho va se rendre chez John Guénolé Koibitsue pour déclencher une nouvelle bagarre.

Au moyen d’un couteau de cuisine, il poignarde ce dernier au niveau du cou, en présence de la petite sœur de la victime. Grièvement atteint, John Guénolé Koibitsue s’écroule et rend l’âme sur le champ. Son bourreau quant à lui va prendre la poudre d’escampette avant d’être rattrapé, selon des sources, par des éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) en patrouille dans la zone.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Champions League européenne : La défaite du PSG fait un mort au Gabon est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : L’ouverture du dialogue national est fixée au 28 mars 2017

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 23:14

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le gouvernement gabonais a fixé au 28 mars 2017 la date de l’ouverture du dialogue national inclusif. La décision a été prise ce vendredi en Conseil des ministres.

Quelques jours après les travaux de la commission ad hoc et la remise des conclusions au Chef de l’Etat, la date de l’ouverture du dialogue national a été révélé. L’ouverture des assises est prévue pour le 28 mars prochain.

« Le Conseil des Ministres s’est félicité de la Convocation solennelle du Dialogue Politique ainsi que de son ouverture, le 28 Mars 2017, à Libreville », rapporte le Conseil des ministres.

Le Dialogue Politique, selon le Conseil des ministres, se déclinera en quatre (4) phases : La première phase consistera en la cérémonie solennelle d’ouverture ; La seconde phase, citoyenne, sera celle au cours de laquelle la Société Civile apportera ses contributions selon les modalités définies par le Bureau des Assises ; La troisième phase, politique, sera consacrée exclusivement aux Partis Politiques ; Enfin, la quatrième phase sera constituée de la cérémonie solennelle de clôture.

Et ce Dialogue politique qui s’ouvrira à Libreville s’articulera autour des quatre thématiques ci-après : La réforme des Institutions et la consolidation de l’Etat de droit démocratique ; Les réformes électorales ; La modernisation de la vie publique ; La consolidation de l’Etat de droit.

Rappelons que le président Ali BONGO ONDIMBA a décidé de convoquer le Dialogue Politique, en vue d’emmener les fils et filles du Gabon qui le désirent, y compris la Société Civile, à apporter leur contribution à la recherche de solutions pérennes pour raffermir la jeune démocratie gabonaise.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : L’ouverture du dialogue national est fixée au 28 mars 2017 est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Compte rendu du Conseil des ministres du 10 mars 2017

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 22:19

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le président Ali Bongo Ondimba a dirigé les travaux du Conseil des Ministres ce vendredi 10 mars 2017 à Libreville. Au cours de cette réunion de l’exécutif, plusieurs mesures ont été prises. Elles sont d’ordre politique, générale et administrative. Ci-dessous l’intégralité du communiqué final ayant sanctionné les travaux. il a été livré par le Porte-parole du Gouvernement Alain-Claude Bilie By Nze.

« En début de séance, le Conseil des Ministres a salué la tenue de la première session du Haut Conseil pour l’Investissement, en abrégé « HCI », cadre de dialogue public-privé.

Le HCI vise à mutualiser les synergies qui définissent les mécanismes les plus appropriés en vue de la relance et de la performance de notre économie, tout en accordant une place plus importante à la PME gabonaise.

Par la suite, le Conseil des Ministres s’est félicité de la Convocation solennelle du Dialogue Politique ainsi que de son ouverture, le 28 Mars 2017, à Libreville.

A cet effet, le Conseil des Ministres tient à rendre un hommage mérité et appuyé au Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, qui, vainqueur de l’élection présidentielle du 27 Août 2016 et soucieux de préserver la paix, la cohésion et l’unité nationale, a décidé de convoquer le Dialogue Politique, en vue d’emmener les fils et filles de notre pays qui le désirent, y compris la Société Civile, à apporter leur contribution à la recherche de solutions pérennes pour raffermir notre jeune démocratie.

Ainsi donc, le Dialogue Politique se déclinera en quatre (4) phases :

1°) la première phase consistera en la cérémonie solennelle d’ouverture ;

2°) la seconde phase, citoyenne, sera celle au cours de laquelle la Société Civile apportera ses contributions selon les modalités définies par le Bureau des Assises ;

3°) la troisième phase, politique, sera consacrée exclusivement aux Partis Politiques ;

4°) enfin, la quatrième phase sera constituée de la cérémonie solennelle de clôture.

Sur un tout autre plan, le Conseil des Ministres rejette avec la plus grande fermeté, les allégations tendancieuses, irresponsables et sans fondements de la Délégation Permanente de l’Union Européenne à Genève, hier Jeudi 09 Mars 2017, car, il n’y a jamais eu, dans notre pays, ni déportations ni disparitions forcées, encore moins de torture sur des opposants ou d’exécutions extrajudiciaires comme cela a été prétendu.

Le Gabon est un état de droit démocratique et le Gouvernement de la République n’entend pas laisser ternir son image et se réserve par conséquent le droit d’engager toutes les actions nécessaires pour mettre fin à cette campagne de dénigrement.

Enfin, le Conseil des Ministres a pris acte de la position de Monsieur Antonio GUTERRES, Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies pour qui l’élection présidentielle du 27 Août 2016 est désormais derrière nous. Il encourage de ce fait le Dialogue Politique initié par Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, tout en invitant l’ensemble des forces vives à y prendre part.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

MINISTERE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, CHARGE DU DIALOGUE POLITIQUE

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant convocation et organisation du Dialogue Politique.

Au sens du présent décret, le Dialogue politique qui s’ouvrira le 28 mars 2017 s’articulera autour des quatre (4) thématiques ci-après :

La réforme des Institutions et la consolidation de l’Etat de droit démocratique ;
Les réformes électorales ;
La modernisation de la vie publique ;
La consolidation de l’Etat de droit.

MINISTERE DE L’ECONOMIE FORESTIERE, DE LA PECHE ET DE L’ENVIRONNEMENT, CHARGE DE LA PROTECTION ET DE LA GESTION DES ECOSYSTEMES

Le Conseil des Ministres a entériné le projet de décret portant création et organisation de l’Agence Nationale de la Préservation de la Nature.

L’Agence Nationale de la Préservation de la Nature, en abrégé « ANPN », exécute la politique du Gouvernement en matière de connaissance, de protection, de gestion et de valorisation de la biodiversité.

L’ANPN est un établissement public à caractère scientifique et environnemental, dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie administrative et financière.

L’ANPN comprend :

le Comité de Gestion ;
la Direction Générale ;
l’Agence Comptable ;
le Comité Scientifique ;
les Comités Consultatifs.

MINISTERE DE L’EGALITE DES CHANCES

Le Conseil des Ministres a approuvé les projets de décrets ci-après :

le projet de décret portant réorganisation du Ministère de l’Egalité des Chances.

Au titre du présent décret, le Ministère de l’Egalité des Chances, a pour mission de concevoir, de proposer et de mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de lutte contre les discriminations ; de réduction des inégalités ; de promotion de la solidarité nationale et de la cohésion sociale, en concertation avec les autres administrations.

Le Ministère comprend :

le Cabinet du Ministre et les Services rattachés ;
le Secrétariat Général ;
l’Inspection Générale des Services ;
les Directions Générales ;
les Etablissements sous tutelle.
le projet de décret portant attributions et organisation de la Direction Générale des Etudes, de la Prospective et de la Norme.

La Direction Générale des Etudes, de la Prospective et de la Norme, en abrégé « DGEPN » est chargée de concevoir toutes les stratégies concourant à la réduction des inégalités et à la promotion de l’Egalité des Chances.

le projet de décret portant réorganisation de la Direction Générale de l’Egalité des Chances.

Ce décret porte sur la redéfinition des missions et organes de la Direction Générale ci-dessus mentionnée.

A ce titre, la Direction Générale de l’Egalité des Chances assure la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de lutte contre les discriminations et la réduction des inégalités.

le projet de décret portant création et organisation de la Direction Générale de la Promotion de l’Egalité des Chances.

La Direction Générale de la Promotion de l’Egalité des Chances, en abrégé « DGPEC », a pour mission de promouvoir des actions qui concourent au renforcement de la solidarité et de la cohésion sociale.

Toutes ces Directions Générales, sont composées :

des services d’appui
des services centraux.
le projet de décret portant création et organisation de l’Observatoire des Inégalités.

L’Observatoire des Inégalités, dénommé « l’Observatoire », a pour mission d’observer et de mesurer le niveau des inégalités dans la société gabonaise.

L’Observatoire est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie de gestion administrative et financière.

L’Observatoire comprend :

le Conseil d’Administration ;
le Conseil Scientifique ;
la Direction Générale ;
l’Agence Comptable.

MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant création et organisation du Conseil National de la Comptabilité.

Le Conseil National de la Comptabilité, en abrégé « CNAC », et désigné le « Conseil », est un organe consultatif.

Le Conseil a pour vocation d’émettre dans le domaine comptable, des avis, recommandations et propositions concernant l’ensemble des secteurs économiques, en concertation aves les autres organismes publics et privés compétents.

Le Conseil comprend :

l’Assemblée Plénière ;
le Secrétariat Permanent.

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

MINISTERE DE L’ECONOMIE FORESTIERE, DE LA PECHE ET DE L’ENVIRONNEMENT, CHARGE DE LA PROTECTION ET DE LA GESTION DES ECOSYSTEMES

Le Conseil des Ministres a marqué son accord pour la célébration à Libreville, du 17 au 18 Mars 2017, de la Journée Mondiale d’action pour les rivières, avec comme thème cette année « la rivière n’est pas une poubelle. »

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

SECRETARIAT GENERAL

Conseillers du Président de la République :

M. Ghislain Aimé BOUPO ;

Mme Yvonne THEVENET ;

Médecin Lieutenant-Colonel Justin LEYASSA.

Chargé de Mission du Président de la République : M. Wilfried NGUEMA.

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT SOCIAL ET FAMILIAL, DE LA PREVOYANCE SOCIAL ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

CABINET DU MINISTRE D’ETAT

Directeur de Cabinet : M. Flavien HEKEELA, confirmé.

Chef de Cabinet : M. Edmond BAGNET, confirmé.

Secrétaire Particulière : Mme Pauline MANFOUMBI, confirmée.
Conseillers :

Conseiller Chargé du Développement Social : Dr Serge Aimé ESSEMBE, confirmé.

Conseiller Chargée du Développement Familial et de la Promotion de la Femme : Mme Blandine ENGONGHA BIKORO, confirmée.

Conseiller Chargé de la Protection Sociale et des Affaires Economiques et Financières : M. Nicolas ZEKPA MENSHA, confirmé.

Conseiller Chargé des Etudes et de la Programmation : M. Jean Baptiste OBAME NTOUTOUME, confirmé.

Conseiller Chargé du Bien-Être et des Espaces de vie : Dr Paul Yannick BITOME ESSONO.

Conseiller Chargée de la Solidarité Nationale et de l’Investissement Humain : Mme Diane NDONG NGUEMA.

Conseiller Chargé des Affaires Juridiques et Administratives : M. Julien MABOUNDA.

Conseiller Chargé des Affaires Diplomatiques : M. Michel OBIANG MEYO, confirmé.

Conseiller Chargé du Protocole et des Relations Publiques : M. Anicet YAYA BARRO.

Conseiller Chargé de la Logistique et des Moyens Généraux : M. Freddy NZE EKEKANG, confirmé.

Chargés d’Etudes :
MM.

Isaac BOUNGOUENDE, confirmé ;
Silvère NTOUTOUME ONGONE, confirmé ;
François MBIGUIDI IDIATA ;

Mmes :

Vahine ANGUILE, confirmée ;
Nadine Sandra ABANG NZE.

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE, CHARGE DES GABONAIS DE L’ETRANGER

CABINET DU MINISTRE D’ETAT

Conseiller : Mme Sonia Rachel Geneviève OLENDO, précédemment Chargée d’Etudes.

SECRETARIAT GENERAL

Ambassadeur Directeur du Protocole : M. Olivier MAKANGA, en remplacement de M. Norbert LOUMBA.

COMMISSARIAT A L’INTEGRATION REGIONALE

Commissaire Adjoint : M. Norbert LOUMBA, en remplacement de M. Laurent MBA.

Chargés d’Etudes :

M. Patrick ANGUILLET TETEGAN ;

Mme Mireille EFFA NSA.

MISSION PERMANENTE DU GABON AUX NATIONS UNIES

Conseiller : M. Blanchard ONANGA NDJILA.

MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE, DE LA COMMUNICATION, CHARGE DE LA CULTURE ET DES ARTS, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

CABINET DU MINISTRE D’ETAT

Directeur de Cabinet : M. Christ Hermann POUNAH.

Chef de Cabinet : M. Jean Pierre BINGOH OSSIMA.

Conseiller Administratif : M. Jean de Dieu ZEIH BITA.

Conseiller Diplomatique : M. Maximin MANGOUALAMANGOYE.

Conseiller en Communication : Mme Nadège Alix MBANDA MOUGNEVI.

Conseiller Chargé de la Production Audiovisuelle : M. Bertrand EBIAGHE ANGOUE.

Conseiller Chargé de la Formation : Mlle Mandy Idrissa NGARI.

Conseiller Chargé de l’Economie Numérique : M. Jean Bernard AMANI ONANGA.

Conseiller Chargé de la Poste : M. François MVELE NSA.

Conseiller Chargé de la Promotion des Evènements Culturels : Mme Rose OGOUEBANDJA.

Conseiller Chargé du Patrimoine des Arts et Traditions : M. Jean Bosco NGUEMA ONDO NDOUTOUMOU.

Conseiller Chargé des Industries Culturelles : M. Georges PENDY.

Secrétaire Particulière du Ministre d’Etat : Mme Flavienne AVOMO BEKOUNG.

MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE LA PROSPECTIVE ET DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

CABINET DU MINISTRE DELEGUE

Directeur de Cabinet : M. Simplice NZAMBA.

Chef de Cabinet : M. Anicet MOUSSAVOU.

Chargés d’Etudes :

Joel MAPAGA ;
Adiouma NDIADE MAKANGA ;
Bile Jules Francis IMALET ;
Luc MOUDOUMA ;
Mme Yolande MBOUROUKOUNDA.

Secrétaire Particulière : Mme Stéphanie MPEMBA MBADINGA.

MINISTERE DES MINES

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. Pierre-Marie MBOULA, confirmé.

Conseiller chargé des Carrières : M. BOULINGUI BOULINGUI.

Conseiller chargé de la Recherche et de l’Exploitation Minière : M. David OSSIBADJOUO, confirmé.

Conseiller Economique et Financier : M. Cyrille BIBANG ENDAMANE, confirmé.

Conseiller chargé des Questions de Responsabilité Sociétale des Entreprises : Mme Murielle Bétina MOUYEYE BOUESSE.

Conseiller chargé de la Communication : Mme Ornella Charline MACHAKA ONGUENET, confirmée.

Chargés d’Etudes :

Mmes :

Patricia OBIANG épouse OUSSOU, confirmée ;
Nabila Manouchka MINKOUE, confirmée ;
Jodie Lyvia MBA MINKO ;
:
Amaël ZEPHIR ;
Chamberlin MAIKA BOUWAMA.

Secrétaire Particulière : Mme Claudette Michelle MANGA, confirmée.

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE, CHARGE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME GRAINE

CABINET DU MINISTRE

Chef de Cabinet : M. Etienne Thierry IBIATSI.

Conseiller Juridique et Administratif : M. Cyriaque ASSOUMOU NDONG, en remplacement de M. Anicet MOANDA.

Conseiller Agriculture et Sécurité Alimentaire : M. Patrick Alain MOUNGUENGUI, en remplacement de M. Jean de Dieu VOGA MOUDOUBOU.

Conseiller chargé du Développement Rural : Mme Clarisse PONGA SIENO.

Conseiller chargé de la Formation et de la Recherche : M. Pacôme TSAMOYE.

Conseiller chargé de la Coordination des Programmes et Projets du Secteur : M. Serge Armand MBOULA.

Conseiller Diplomatique : M. François EBIBI-MBA, confirmé.

Conseiller financier : M. Jean Pierre ENGANDJAS.

Conseiller Elevage : M. Guy Anicet RERAMBYATH, en remplacement de M. Franck MIHINDOU.

Conseiller en Communication : Mme Darlène ZAMBA BOUKANDOU.

Chargés d’Etudes :

Rodrigue OWOUMBOU ;
Théodore MATA ME KWAWOU ;
Isidore ABA’A ODZAME ;
Eric MINKO ;
Mme Mathilde Louise BABOUSSA.

CABINET DU MINISTRE DELEGUE

Directeur de Cabinet : M. Emile Serge MOUNGUENGUI, confirmé.

Chef de Cabinet : Mme Prisca Philippine OKOUROU, confirmée.

Secrétaire Particulière : Mme Awa Danladi AGNETCHOUE épouse NDONG EKOMI, confirmée.

Chargés d’Etudes :

Juste de Dieu MBOUSSA BONNET, confirmé ;
Dieudonné DEMOKO NZENGUI, confirmé.

MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. Kern IPONGA BODI.

Chef de Cabinet : M. Pacôme Armand ONGALA.

Conseiller Technique : M. Thomas WANDJIE, en remplacement de M. Fidèle MBAZOGHE.

Conseiller Financier : M. Willy Giscard ONTSIA, en remplacement de M. Nicolas BEYEME.

Conseiller Economique : M. Bernard ELLA ALLOGHO.

Conseiller Juridique : M. Guy Gervais MBONGO OTANDO.

Conseiller Diplomatique : M. Félix MOUANGA SACKO.

Conseiller Budgétaire : M. Michel TSAMBA.

Chargés d’Etudes :

Mmes :

Jessicka Shirley NTSAGA ;
Ferla MVOU OYOMBO ;
Tatiana ABIERI ;
MM.
Mac Arthur Emery NGUEMBE EKIA;
Ted Stéphane ADIMINGA KOUNA.

Secrétaire Particulière : Mme Monique MBOMBO.

CABINET DU MINISTRE DELEGUE CHARGE DU BUDGET ET DU FINANCEMENT DES PENSIONS

Directeur de Cabinet : M. Jean Berclemence TATI.

Chef de Cabinet : M. Jean H. TATY MAVOUNGOU.

Chargés d’Etudes :
:
Ambroise NDONG BIE ;
Aimery Lilian PEFOUKA ;
Djeff Crépin OSSAGUI DICKA ;
Régis Arnaud MBOUMBOU ;
Mme Sonia Lactatia NTSAGA.

Secrétaire Particulière : Mme Marie-Agnès NYAMATSIENGUI née MOUTSINGA MOUMBANGOU.

MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

CABINET DU MINISTRE

Conseiller chargé du suivi de la Mise Œuvre de la Politique Nationale de la Jeunesse : M. Hanse Charly MOUNGNIENGOU, en remplacement de M. Gaël OWONO ESSONO.

Je vous remercie.

FIN. »

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Compte rendu du Conseil des ministres du 10 mars 2017 est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Contribution spéciale de solidarité au Gabon: La nouvelle taxe en vigueur dès le 15 mars prochain

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 21:43

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Des difficultés techniques sont à l’origine du report de l’application de la contribution spéciale solidarité, prévue le 1er mars dernier.

Le ministre de l’Economie a décidé de reporter l’entrée en vigueur effective de la Contribution spéciale de solidarité (CSS). Prévue pour être appliquée le 1er mars dernier conformément à la loi des finances 2017, la nouvelle taxe entrera finalement en scène le 15 mars prochain.

Régis Immongault attribue ce report à des difficultés d’ordre technique liées à son implémentation dans les systèmes d’information.

Cette nouvelle contribution fiscale applicable aux entreprises vient suppléer la Redevance obligatoire d’assurance maladie (ROAM), un impôt auquel étaient exclusivement assujettis les opérateurs de téléphonie mobile.

Avec la prise en compte des entreprises, la nouvelle taxe, une fois entrée en vigueur, devra voir le nombre de ses contributeurs s’élargir. D’un taux de 1%, cet impôt sera prélevé auprès des entreprises sur les factures des biens et services.

La Contribution spéciale de solidarité fait partie avec la Contribution à la formation professionnelle et la taxe forfaitaire d’habitation, des trois nouvelles taxes qui avaient été mises en place par le gouvernement dans le cadre de l’élargissement de l’assiette fiscale.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Contribution spéciale de solidarité au Gabon: La nouvelle taxe en vigueur dès le 15 mars prochain est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Emancipation et représentativité des femmes au centre des préoccupations

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 21:24

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – A la faveur de la Journée internationale des femmes, le Premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement pour leur plus grande implication dans les sphères de décision.

L’occasion était tout indiquée le 8 mars 2017 pour le Premier ministre de célébrer la femme gabonaise. Dans son message de circonstance, Emmanuel Issoze Ngondet a tenu à rappeler toute l’attention que les plus hautes autorités du pays accordent à la gent féminine.

Notamment le président Ali Bongo Ondimba qui a consacré la décennie 2015 – 2025 comme étant celle de la femme gabonaise. «Le gouvernement que je dirige attache du prix pour que la volonté du chef de l’État, en faveur d’une plus grande implication de la femme gabonaise dans le processus de décision, soit une réalité pour toutes nos concitoyennes», a-t-il souligné.

S’appuyant sur le thème de la célébration de cette année, à savoir : «Planète 50–50 d’ici 2030 : franchissons le pas pour l’égalité des sexes», il a invité les uns et les autres à réfléchir et à progresser vers l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme.

«S’il est vrai que le chemin menant vers l’égalité des sexes est encore long et parsemé d’embuches, on peut toutefois se réjouir que dans notre pays, la question de l’émancipation de la femme et de sa représentativité dans l’appareil de l’État est au centre des préoccupations des pouvoirs publics», a rassuré Emmanuel Issoze Ngondet.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba dans la célébration

La Fondation créée par la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, n’était pas en reste. Comme à l’accoutumée elle s’est impliquée de fort belle manière par une série d’activités visant à sensibiliser les femmes contre les fléaux et les dangers qui les guettent en permanence.

«Aujourd’hui dans le monde, une femme sur trois est ou sera victime de violences. Cela signifie que statistiquement chacun d’entre nous, quelle que soit sa classe sociale, sa culture ou sa nationalité́, est entouré de victimes de ce fléau. Des chiffres alarmants, qui nous rappellent qu’au Gabon aussi, des femmes sont victimes tous les jours de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Soyons attentifs et sachons reconnaître les signes. Parce que chaque femme est un trésor, pour nos mères, pour nos sœurs, pour nos filles, agissons !», ont-elles ainsi été interpellées.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Emancipation et représentativité des femmes au centre des préoccupations est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Carlyle rachète Shell

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 20:48

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le géant américain du capital-investissement, Carlyle a acquis les actifs de la multinationale anglo-néerlandaise.

La succursale gabonaise de la multinationale Shell est finalement passée dans le portefeuille de Carlyle International Energy Partners. Au terme de plusieurs mois de négociations, le géant américain du capital-investissement a finalement acquis les actifs on shore de Shell au Gabon, après 50 ans d’activité.

La nouvelle tarde encore à être rendue publique par les deux structures, mais devrait tomber «à la fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine», a fait savoir mardi Africa energy intelligence dans une alerte.

Certes, le montant de la transaction demeure encore secret, mais en avril 2016 l’hebdomadaire Jeune Afrique parlait déjà d’une somme oscillant entre 600 millions et un milliard de dollars.

Au terme de la transaction, l’Etat gabonais devrait maintenir intacte sa part de l’ordre de 25% du capital dans les actifs du nouvel acquéreur. Contrairement à ce qui avait été envisagé, au début des négociations, selon Africa energy intelligence, «la Gabon Oil Company (Goc) ne devrait pas acheter de participations supplémentaires».

Contrairement à ce qui avait été envisagé au départ. Par contre, les actifs du géant américain du capital-investissement «seront gérés par la nouvelle société Assala Energy, dont le directeur général sera l’ex-Tullow Oil, David Roux».

Selon des sources proches du dossier, la firme devrait être codirigée par Eric Faillenet, ex-directeur Afrique de Perenco. Tandis que le Français Pierre Brossollet, ancien de Maurel & Prom, devrait obtenir un poste opérationnel.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Carlyle rachète Shell est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Abus contre les femmes au Gabon : Le coup de gueule de Marie-Agnès Koumba

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 20:21

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – La Coordinatrice nationale du Mouvement des femmes de l’Union nationale (UN, opposition) dénonce les abus contre les femmes.

La condition de la femme au Gabon n’est pas aussi toute en rose. Elle ne cesse de se dégrader au fil des ans et la femme continue toujours d’être victime d’abus divers dans ce pays malgré l’appel constant de la communauté internationale qui ne cesse d’inviter les politiques à la préservation de ses droits.

Tel est du moins le constat sombre de la situation de la femme au Gabon fait à l’occasion de la célébration de la 40e Journée internationale de la femme par la Coordinatrice nationale du Mouvement national des femmes de l’Union nationale. Dans son message de circonstance, Marie-Agnès Koumba a déversé sa bile sur les pouvoirs publics pour dénoncer les différents abus dont sont victimes les femmes gabonaises.

Dans sa démarche, elle s’inspire du message délivré à l’occasion par la directrice exécutive de l’ONU Femmes dont le thème central était : «Les Femmes dans un monde du travail en évolution : un monde 50/50 en 2030». Dans cette sortie, Phumzile Mlambo-Ngcuka plaide pour la réduction des inégalités hommes-femmes.

Pour la Coordinatrice nationale du Mouvement national des femmes de l’Union nationale (UN), si ailleurs ce plaidoyer commence déjà à porter des fruits, dans son pays il n’est qu’une simple vue de l’esprit. Une situation due au climat de violence qui y prévaut en ce moment.

«Avec un climat aussi délétère comment les femmes gabonaises peuvent-elles s’éduquer, se former, élever leurs enfants et travailler, en un mot s’épanouir et enfin comment être économiquement autonome comme l’espère le Groupe de haut niveau sur l’autonomisation économique des femmes du secrétaire général des Nations unies?», s’interroge-t-elle.

D’où le cri de cœur lancé en direction de la communauté internationale pour aider la femme gabonaise à s’affranchir de ce masochisme. «Voici pourquoi nous femmes gabonaises en cette Journée consacrée à la revendication de nos droits, interpellons la Communauté internationale sur le sort du Gabon, pays béni de Dieu, mais où l’obscurantisme des institutions actuellement en place réduit à néant le travail d’hier concernant le progrès du statut de la femme», a plaidé Marie-Agnès Koumba.

Signalons qu’au Gabon des efforts sont quand même faits pour améliorer la situation de la femme. La Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba a multiplié des actions dans ce sens. Elle a créé une fondation pour protéger la famille. Son combat ne s’est pas arrêté au Gabon. C’est grâce à elle que la Journée mondiale de la Veuve a été institutionnalisée.

Mais l’opposante veut plus d’efforts parce que les actions menées sur le terrain, selon elle, sont peu visibles et insignifiantes.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Abus contre les femmes au Gabon : Le coup de gueule de Marie-Agnès Koumba est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Des hommes d’affaires chez Ali Bongo Ondimba

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 19:46

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le chef de l’Etat a accordé une série d’entretiens aux opérateurs économiques chinois, turc et malaisien, un jour après la première session du Haut conseil pour l’investissent.

On a abondamment parlé affaires mercredi au palais du bord de mer de Libreville. Le président Ali Bongo Ondimba a accordé une série d’audiences à des opérateurs économiques chinois venus explorer les possibilités d’affaires au Gabon à la faveur de l’organisation de la première session du Haut Conseil pour l’investissement (HCI).

Le chef de l’Etat a ainsi reçu tour à tour Zhang Longying, Président Directeur Général de China State Construction Engineering Corporation, géant chinois du bâtiment et des travaux publics, Liu Jun, directeur général pour l’Afrique de China Communications Construction First Highway Engineering, groupe spécialisé dans les infrastructures de transport, Fan Yunlong, président de Tebian Electric Apparatus, un des leaders mondiaux des grands équipements du secteur électrique et Tang Jun, président de la division internationale de Shanghai Construction Group, un géant chinois des infrastructures industrielles, sportives et de transport.

Ali Bongo Ondimba et ses hôtes ont abordé les questions liées au climat des affaires, aux opportunités d’investissement qu’offre le Gabon et de croissance.

Deuxième puissance économique mondiale, la Chine constitue un meilleur partenaire pour le Gabon dont la relance économique est pour l’heure la principale priorité. Avec une trentaine d’entreprises en activité au Gabon, l’Empire du milieu a vu le volume de ses échanges commerciaux multiplié par cinq au cours des huit dernières années pour atteindre 1,77 milliards de dollars.

La Chine se positionne désormais comme le troisième fournisseur du Gabon avec un volume d’importations de 8,6% et son premier client avec un volume d’exportations égal à 14,2%. En décembre dernier, au cours de sa visite d’État en Chine, le président de la République avait souligné «l’entière disponibilité du Gabon pour accueillir davantage d’investissements directs chinois dans les domaines agricole, touristique, industriel et bancaire, entre autres».

Par la suite, le chef de l’État s’est entretenu avec Cemil Kazanci, président du groupe AKSA, leader turc sur le marché des générateurs électriques devenu un équipementier-énergéticien et un acteur agro-industriel aux ambitions mondiales.

La série d’entretiens sera bouclée avec Eric van Mierlo, directeur général de Gabon Wood Industries (Malaisie), entreprise majeure de la filière bois établie dans la Zone économique spéciale de Nkok.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Des hommes d’affaires chez Ali Bongo Ondimba est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Marché d’assurances au Gabon : Le gouvernement veut mettre de l’ordre

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 19:21

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de l’Economie envisage la suspension momentanée de la délivrance des agréments dans le segment du courtage et d’agence d’assurances dans le pays.

Le gouvernement vient de décider de la suspension momentanée de toute nouvelle acquisition d’agréments dans le segment du courtage et d’agence d’assurances au Gabon. Cette décision du ministre de l’Economie, Régis Immongault, vise à assainir l’exercice des activités de courtiers et d’agents d’assurances.

C’est la principale annonce faite lors des premières Assises de régulation du secteur des assurances (ARESA) organisées en début du mois en cours. «Le ministre a déjà signé la note de suspension de tout nouvel agrément (…) A partir de maintenant, il n’y aura plus d’agrément supplémentaire», a confirmé Prisca Koho-Nlend, directrice nationale des assurances.

Selon elle, pour le gouvernement, cette décision part du constat d’après lequel plusieurs intermédiaires étaient déjà rentrés dans le secteur des douanes au Gabon. Il faut «résoudre les problèmes liés à la multiplication des intermédiaires», a-t-elle expliqué.

Afin de juguler définitivement ce phénomène, il a été demandé à la Direction nationale des assurances de mettre régulièrement à jour le fichier des courtiers et des agents d’assurances agréés à travers le pays.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Marché d’assurances au Gabon : Le gouvernement veut mettre de l’ordre est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Postes comptables au Gabon : Une nouvelle unité de sécurisation en gestation

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 18:50

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – La brigade qui sera bientôt fonctionnelle devra pouvoir assurer la sécurité des fonds, des valeurs, des biens et des personnes au sein desdits postes.

Chaque poste-comptable du Trésor au Gabon sera bientôt doté d’une unité de sécurité, constitué d’un personnel militaire en activité. Créée en juin 2016 par décret présidentiel, ladite brigade a pour missions d’assurer la sécurité des fonds, des valeurs et des éléments du patrimoine des postes comptable du Trésor.

Ainsi, elle sera chargée de sécuriser le convoyage des fonds publics et garantir la sécurité des personnes et des biens au sein desdits postes-comptables. Dans son organisation et son fonctionnement, elle comprend un service administratif et financier, un service d’instruction et un service de la gestion des personnels.

En attendant son lancement effectif, la campagne de communication sur son mode de fonctionnement bat son plein. Menée par la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor, ladite campagne est destinée aux chefs des postes-comptables. Elle est conduite par l’Inspection des services, la direction des études et de la réglementation, la direction de patrimoine et des moyens et la direction des ressources humaines et les responsables de la BSPCT.

Lancée vendredi dernier, il s’étendra à l’intérieur du pays jusqu’au 17 mars et du 4 au 24 avril 2017.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Postes comptables au Gabon : Une nouvelle unité de sécurisation en gestation est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon / SEEG : Guy Bertrand Mapangou contre-attaque

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 18:25

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de l’Eau et de l’Energie dit n’avoir pas perçu de bakchich pour proroger le contrat de concession de Véolia pour la gestion de la SEEG.

Face aux nombreuses accusations l’accablant d’avoir touché un montant de 3 milliards de francs CFA pour le renouvellement du contrat de Véolia pour gérer la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Guy Bertrand Mapangou est monté au créneau pour apporter sa version des faits.

D’entrée de jeu, le ministre de l’Eau et de l’Energie a qualifié ces allégations d’«inepties». «C’est simplement impensable des mallettes contenant 3 milliards de franc», a-t-il indiqué. Si pour ses détracteurs, la somme versée représenterait sa prime de signature, M. Mapangou semble plutôt rigoler et battre en brèche ces affirmations.

«La nouvelle convention qui rentre en vigueur le 1er janvier 2018 est une convention aménagée qui précisera les modalités de gestion des services concédés selon les principes d’affermage», a-t-il expliqué.

«Il ne s’agit donc pas d’une prorogation en l’état de la concession actuelle. Ni d’un renouvellement de la concession actuelle. Mais plutôt d’un contrat d’affermage», a précisé le ministre de l’Eau et de l’Energie.

Visiblement outré par ce qu’il qualifie de tissu de mensonge, Guy Bertrand Mapangou a davantage expliqué que le nouveau document signé ne donne pas droit au «paiement d’un droit d’entrée. Le droit d’entrée est une forme de redevance que le délégataire d’un service public paye à la signature d’un contrat. Il s’agit d’un droit d’accès au marché qui est amorti par le délégataire pendant la durée du contrat.»

Des accusations qui viennent semer la confusion au sein de l’opinion lorsqu’on sait qu’il y a quelques jours, le ministre de l’Eau et de l’Energie a dressé un bilan «catastrophique» des services offerts par Véolia durant les vingt ans de concession.

Guy Bertrand Mapangou a alors relevé que «le concessionnaire n’a pas développé et maîtrisé les réseaux urbains de distribution d’eau et d’électricité et n’a pas pu réaliser l’objectif relatif à la qualité technique des services concédés et leur bonne gestion administrative et commerciale.»

Ainsi, les tarifs ont augmenté de + 75,23% pour l’électricité et + 48,2% pour l’eau. Ce qui n’est pas le niveau le plus bas possible, malgré une baisse de 17,25% au moment de la mise en concession.

Pour le moment, des négociations sont en cours entre le gouvernement gabonais et la française Véolia en vue du renouvellement de 20 ans de concession de la SEEG qui expire le 30 juin prochain. Le contrat renouvelée pour le moment est d’une durée de 5 ans.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon / SEEG : Guy Bertrand Mapangou contre-attaque est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Assurance maladie : Le Congo à l’école gabonaise

InfosGabon - ven, 10/03/2017 - 17:58

Libreville, Vendredi 10 Mars 2017 (Infos Gabon) – Une délégation de ce pays est à Libreville à l’effet de s’imprégner de l’expérience gabonaise en matière de couverture de l’assurance maladie universelle.

Conduite par Frédérick Manienze, directeur de cabinet du ministère congolais du Travail, une mission de cadres congolaise du secteur de l’assurance sociale séjourne depuis quelques jours à Libreville.

La mission porte essentiellement sur les réussites et le succès en matière de prise en charge sociale des couches vulnérables par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Au programme de cette visite, des entretiens et séances de travail avec les autorités gabonaises en la matière. L’échange avec le Pr Michel Mboussou, directeur général de cet organisme, ont porté essentiellement sur les enjeux, l’organisation et le fonctionnement de la CNAMGS dont le mérite aura sans doute été l’assurance de 700 000 Gabonais au cours de l’année.

Les deux parties ont également échangé sur les avantages, les difficultés et les dysfonctionnements auxquels est confrontée l’assurance-maladie, les différents guichets mis en place par l’institution au Gabon.

Pour la délégation congolaise, venir s’abreuver à la source gabonaise qui constitue un exemple à suivre en matière de couverture de l’assurance maladie universelle. «Le Gabon, en Afrique subsaharienne, constitue un modèle en ce qui concerne l’assurance maladie universelle. Nos autorités ont donc jugé digne d’intérêt que nous venions nous abreuver au Gabon», a expliqué Frédérick Manienze.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Assurance maladie : Le Congo à l’école gabonaise est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : L’ANPN acquiert un nouveau matériel de pointe

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 19:19

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Pour surveiller les parcs nationaux, l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) a acquis un nouveau matériel de pointe. Il s’agit de six nouveaux avions qui vont lui permettre davantage de lutter contre l’action sauvage des braconniers et d’améliorer la collecte d’informations sur ces aires protégées.

Dans le cadre de son Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon vient d’acquérir un important lot de matériel aéronautique. Fruit d’un partenariat avec l’Union européenne, ce matériel est constitué de six avions de surveillance hyper équipés de dernière génération.

L’arrivée de ces engins coïncide avec la fin de la deuxième phase du PAGOS démarrée le 1er juillet 2015 et devra améliorer l’activité aérienne de l’ANPN dans le cadre de la surveillance des parcs confrontés à l’action sauvage des braconniers.

Avec cette nouvelle dotation, l’Agence nationale des parcs nationaux voit ainsi sa flotte prendre davantage des airs. Car, elle n’était constituée jusque-là que d’un avion de la Wildlife Conservation Society (WCS). Il est aussi annoncé la remise à jour de plusieurs autres avions de surveillance qui lui permettront de renforcer son programme de surveillance aérienne.

Deux autres avions dont un Skyranger Nyndjas, actuellement en réparation à Libreville, et un second Piper Apache en préparation aux Etats-Unis, seront bientôt disponibles.

Au Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), l’on souligne que ledit matériel permettra de mettre en pratique les protocoles de survol, d’améliorer la qualité de la collecte de données et d’augmenter la sécurité dans les avions. Tout comme il va aussi répondre aux exigences de sécurité, d’aviation, de communication/réception d’informations et de collecte de données.

Cette dotation permet aussi d’appuyer l’ANPN dans ses missions de conservation de la biodiversité, de valorisation touristique et scientifique des parcs nationaux gabonais et de protection de l’intégrité écologique des aires protégées dont elle a la responsabilité.

Avec à sa charge la gestion de treize parcs nationaux, l’ANPN, grâce à ce matériel, pourra survoler les zones les plus touchées par les actes de braconnage et d’en diminuer le nombre, sur les 85% de territoire qu’occupe la forêt gabonaise.

Selon nos sources, elle se verra bientôt confier la gestion des nouveaux parcs marins dont la création a été annoncée en novembre dernier. Les parcs nationaux à eux seuls représentent 10% du territoire terrestre gabonais.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : L’ANPN acquiert un nouveau matériel de pointe est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Gabon : Jean Ping lâché par ses soutiens ?

InfosGabon - mer, 08/03/2017 - 17:22

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Jean Ping serait-il lâché par ses soutiens ? C’est la question que l’on se pose. En tout cas, plusieurs poids lourds de l’opposition ayant soutenu ce candidat à la dernière élection présidentielle sont sur le départ.

Ça se fissure davantage autour de Jean Ping. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016 est de plus en plus isolé par ses soutiens. Après René Ndemezo’o Obiang, président de Démocratie Nouvelle (DN), qui a décidé de soutenir le dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba dans l’intérêt supérieur de la nation, plusieurs autres poids lourds de l’opposition qui lui ont voué jusque-là un soutien sans faille, semblent se lasser et nourrissent désormais l’ambition d’aller voir ailleurs.

Au cours d’une conférence de presse donnée lundi dernier à Libreville, le président de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) a annoncé l’arrivée imminente dans ses rangs de grosses légumes de la scène politique gabonaise. Il s’agit de Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale, Léon Paul Ngoulakia et Alfred Nguia Banda qui font désormais partie des effectifs de l’ANG. D’après Davain Akuré, son parti tiendra samedi prochain un congrès extraordinaire d’adoubement de ces nouveaux militants.

Selon des sources, la saignée devra se poursuivre dans la galaxie Ping au cours des prochains jours. Zacharie Myboto et Casimir Oyé Mba, hiérarques de l’Union nationale (UN), et Alexandre Barro Chambrier, président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) pourraient à tout moment quitter le navire pour aller mener chacun son destin. Surtout que les élections législatives pointent à l’horizon.

Depuis cette sortie de Davain Akure, aucune des personnalités citées n’a apporté un son de cloche dissonant. « Je pense que partout où il y a de l’homme il y a certainement des petites frictions, mais qui à mon sens sont négligeables», a déclaré le président de l’ANG qui entend avec ces nouvelles adhésions, mettre en place une grande formation politique.

Au-delà,, ces départs seraient-ils une stratégie pour les prochaines élections législatives? Difficile de répondre. Lors d’une récente tournée sur le terrain, certains poids lords étaient aux côtés de l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine.

Toutefois, Jean Ping n’a pas encore réagi. Mais il campe toujours sur sa position. Il se dit vainqueur de l’élection présidentielle malgré les résultats donnés par la CENAP et la Cour constitutionnelle. Certains de ses proches continuent de battre campagne pour que l’Union Européenne (UE) inflige des sanctions au pouvoir en place.

Le président Ali Bongo Ondimba, après sa réélection, a appelé tous les gabonais au dialogue. Des pourparlers qui pourront se tenir dans les prochains jours. L’idéal serait que tous les gabonais se retrouvent et se parlent.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Cet article Gabon : Jean Ping lâché par ses soutiens ? est apparu en premier sur INFOS GABON.

Catégories: Actualités Gabon

Pages